A comme Amour, E comme Éveil

Ce que nous sommes, notre conscience, notre présence est comme un soleil qui irradie, qui illumine.

notre conscience, notre présence est comme un soleil qui irradie, qui illumine

notre conscience, notre présence est comme un soleil qui irradie, qui illumine

Il possède une certaine puissance. Il éclaire en fonction de son degré de conscience, de lumière. Plus sa conscience augmente, plus la puissance augmente. Tout ce qui est ensuite perçue par cette conscience le sera de façon étendue d’où l’hyper sensitivité des être éveillés : vue, toucher, ouïe, goût, odorat, tout est perçue de façon plus importante.

Lorsque nous entrons en contact, physiquement, par la lecture, dans un rêve, au cinéma, par tout moyen, avec un être éveillé, par exemple Jésus, Bouddha, Adyashanti, Nirmala, Michael Brown, Eckhart Tolle, Ramana Maharshi, Muktananda, David Hawkins, Mozart, Bach, ou d’autres, il se passe la chose suivante :

Notre conscience se projette littéralement vers cet être. Avec le processus déjà décrit concernant les causes et effets et les pensées, nous recevons en retour leur pensées. Notre conscience s’élargit, devient plus lumineuse.

Imaginons que nous sommes dans une pièce avec plusieurs petits soleils, ces soleils sont des consciences. Imaginons que nous sommes un soleil nous aussi, mais enfermé dans une boite. A ce stade, nous ne pouvons donc pas percevoir les soleils en dehors de notre boite.

Imaginons que nous puissions faire des trous dans cette boite.

Eh bien quand nous contactons un auteur, c’est comme si nous faisons un trou laissant passer la lumière dans notre univers. Notre conscience ‘creuse le trou’, puis par l’amour que nous, avons pour l’auteur, nous élargissons le trou, alors sa lumière, nous arrive. Alors nous pouvons recevoir les rayons de lumière d’autres êtres.

C’est l’amour ou le non amour qui ouvre ou ferme le trou. Sur des auteurs que nous n’aimons pas, la lumière, l’information ne passe pas. On peut dire que le seul être qui puisse accepter et comprendre et aimer tous les points de vue, c’est Dieu en tant que l’espace de la pièce dans laquelle il y a ces soleils. Et plus nous faisons de trous, plus nous avons conscience des différents points de vue, plus nous devenons lui, plus nous entrons dans l’univers de la non dualité.

Mais comment l’ouverture du cœur peut-elle s’effectuer ?

Par exemple lors d’une initiation Shaktipat. Le maître Spirituel envoi son amour, une ouverture du cœur s’effectue, la conscience s’élargit.

Une fois l’ouverture du cœur effectuée, l’étudiant peut tomber amoureux de tous les enseignants spirituel existant ou ayant existé, ce même processus se répétera. Bien sur, on peut commencer sans initiation Shaktipat, il s’agit d’un processus d’accélération.
Lorsque nous avons une conscience suffisamment centrée sur le cœur, on peut connecter et aimer autant d’auteurs ou de maîtres que nous le souhaitons. On peut aussi aimer son mari, sa femme ses enfants, pour élargir les trous. Les trous, c’est notre capacité du cœur à donner qui augmente notre conscience. C’est notre capacité à aimer qui nous permet de grandir. Plus nous entrons dans l’amour infini, plus nous pouvons donner, à toutes et à tous, plus en retour, par un effet miroir, nous nous illuminons, nous nous enflammons.

Une autre façon pour ouvrir le cœur est de tomber amoureux. Il suffit alors de se focaliser sur le sentiment d’amour infini que nous ressentons pour la personne aimé.

"...un miroir qui ne demande qu'à s'illuminer..." Kundun

« …un miroir qui ne demande qu’à s’illuminer… » Kundun

Quand nous agrandissons ce ‘trou’ et que nous émettons un rayon de conscience, nous en recevons en retour un beaucoup plus puissant, car nous recevons de la lumière plus forte.
Plus le trou grandit, plus il laisse passer la lumière. Et plus notre conscience s’agrandit et peut percevoir.
Tout ceci n’est qu’une façon imagée pour décrire le processus car en réalité notre conscience, notre amour est déjà infini par nature. C’est le trou qui s’élargit, notre conscience a toujours été infinie.

De façon générale, ce processus est celui de tout apprentissage, de toute élévation de conscience, dans tous les domaines, que ce soit la musique, la cuisine, les affaires, le sport, etc…
La lumière que nous recevons en retour contient de l’information : c’est comme une espèce de ‘couleur’, de fréquence qui vibre de façon plus élevée.

Chaque enseignant spirituel que nous contactons, c’est un trou dans le cadre de notre boite.
Nous pouvons avoir plusieurs stratégie, soit élargir un trou en approfondissant avec un enseignant, soit créer pleins de trous et voir lesquels s’élargissent le plus vite. Ce qui est formidable, c’est que la lumière des enseignants se chevauchent, ils ont tous quelque chose à nous apprendre, ce qui permet d’élargir tous les trous en même temps. Un soleil, un enseignant nous réfléchit sa lumière, et c’est tous les trous qui grandissent, et notre conscience augmente dans tous les domaines.
Nous sommes comme des projecteurs de lumière. Quand le trou s’agrandit, nous passons de 40 watts à 400 watts, c’est tous les sujets que nous voyons de façon plus fine, plus consciente, plus lumineuse, plus vraie.
Les grands artistes comme Jean Sébastien Bach nous illumine de leur conscience. Il est vital de rester en leur présence, d’écouter leurs œuvres, de voir leur réalisations.
L’art a une fonction mille fois plus importante que ce que nous percevons initialement, l’art nous illumine car il reflète le niveau de conscience de son créateur. Non seulement il fait vibrer le divin qui est en nous, mais il nous élève réellement.
C’est la représentation physique de l’artiste qui nous illumine lorsque nous sommes en présence d’une œuvre, que ce soit un livre, un film, un objet.
Aussi, les lieux où ces êtres éveillés ont vécu sont imprégnés de leur lumière, car oui, les lieux gardent une emprunte des lumières qui y sont passées. C’est comme des radiations : invisible, mais puissante. Les êtres sensibles peuvent ressentir cette présence dans les églises, devant les statuts de Bouddha, dans les lieux saints et sacrés. Car c’est la conscience de millions de personnes, et aussi d’enseignants qui sont passés là.
La dévotion, l’amour s’imprègne dans ces murs. Les nouveaux qui y passent en reçoivent les bienfaits, en reçoivent l’amour résiduel imprégnés dans le lieu.

Les enseignants spirituels, par un effet miroir, lorsqu’il reçoivent notre amour grandissent aussi. Plus ils sont aimés, plus ils reçoivent eux aussi de la lumière, ils ‘chauffent’ en quelque sorte. C’est comme si tous les soleils se chauffaient les uns les autres. La lumière, l’amour, les connaissances, l’énergie s’accumulent. Rien ne se perd, tout augmente.

Si je t’aime infiniment et si tu m’aimes infiniment, nous grandissons tous les deux.
Si nous sommes des millions à nous aimer, nous grandissons tous.

C’est l’objet des couples : s’éveiller mutuellement de façon à atteindre le divin. Bien sur, tout le processus décrit dans ce chapitre fonctionne d’autant mieux que nous avons dissous la personne, l’ego que nous avons cru être. Car l’ego, la personne agit comme un filtre qui empêche d’accéder à la réalité de l’amour.
Et plus nous nous éveillons, plus nous augmentons notre conscience, notre puissance lumineuse, et plus la personne disparait, plus elle laisse place à ce que nous sommes réellement : une conscience d’amour, de joie, de paix.
C’est ce que qu’on compris tous les êtres éveillés, c’est ce que nous sommes tous, c’est l’objet de notre chemin, comprendre ce que nous sommes pour vivre pleinement la vie qui à travers nous, sans cesse se vit.

Kundun 2012

Imagine

Imagine,

7 billions of people enlightened,
Living together,
Loving each other,
Creating each other,
Creating the new world,
Of happiness,
Of consciousness.
Come with us brothers,
Come with us sisters,
Join our movement of life,
Join our movement of love,
Imagine,
Millions of enlightened beings,
Working together,
Millions of Mozart,
Millions of Leonard da Vinci,
Millions of Einstein,
Millions of Ramana Maharshi,
Creating,
Not only the new world on earth,
But a new whole universe,
Of genius,
Of living gods,
Exploring new forms of life,
Understanding new forms of knowledge,
Create new technologies,
Create new sciences,
Create new economy,
Create new arts,
Create new gods.
Come on
Come on, baby,
Come with us.
Let’s create our destiny,
Let’s create the present.
Let’s be,
What we really are.
Let’s be,
The love,
Let’s be
The light,
Let’s be
The life.

And
Let’s,

Be

Poem by Kundun/ Poème de Kundun

Antennes sur pattes

« La méditation est le chemin qui mène vers l’éveil »

Kundun 17 juillet 2012

Antennes sur pattes : “La méditation est le chemin qui mène vers l’éveil”, Kundun

Antennes sur pattes : “La méditation est le chemin qui mène vers l’éveil”, Kundun

Oui, nous sommes des antennes sur pattes, tels des robots, nous réagissons aux pensées environnantes. Nous pouvons, grâce à la méditation, élever notre conscience puis choisir notre environnement énergétique.

Nous ne sommes pas nos pensées et le livre « Le pouvoir de l’instant présent » d’Eckhart Tolle exprime parfaitement cette révélation.

La méditation entraîne notre cerveau à capter des ondes plus élevées : en méditant, nous restructurons notre réseau de neurones.
Telle une magnifique antenne vivante, notre cerveau modifié nous permet de capter d’autres fréquences de pensées.

Plus on s’élève, plus on s’éveille, plus ce sont des pensées positives et d’amour qui sont captées. On atteint alors des fréquences d’union, de fraternité, de compassion, de gratitudes, puis d’amour infini, on atteint alors véritablement les pensées de la conscience infinie, ce que certains appellent « Dieu ».

Il y a comme des couches de consciences, comme des couches de « pensées », des fréquences. Nous sommes des antennes et l’élévation du niveau de conscience est en réalité une élévation de notre propre « antenne » de conscience.

Les travaux du Dr David Hawkins (Cf Force contre pouvoir) sont tout à fait justes lorsqu’il documente les niveaux de consciences :

  • Ondes de fréquence basse : pensées de culpabilité, de honte, de grief, de peur, de colère.
  • Onde fréquence moyenne : fierté, courage,
  • Onde de fréquence plus élevé : acceptation, raison,
  • Onde de fréquence positive et très élevée : Joie, compassion, gratitude, amour, paix, bien être, amour infini.

Ce qui est fantastique, c’est que certains génies de l’humanité l’avaient bien compris, et avaient commencés à l’expliquer : Nikola Tesla dans son livre autobiographique ‘Mes inventions’, page 23 :

‘À ma grande surprise, je conçus bientôt que toutes mes pensées avaient été comme manœuvrées par des impressions extérieures et que toutes mes actions se trouvaient commandées de la même manière. Au fur et à mesure, il devint flagrant que j’étais un simple automate dont le mouvement survenaient en réaction à des « stimulations » de mes organes sensoriels.’

On comprend alors que Nikola Tesla avait atteint un niveau de conscience lui permettant de comprendre qu’il n’était pas ses pensées, et que celles-ci venaient de « l’extérieure » de lui-même. Rappelons que Nicolas Tesla avait été en contact avec Swami Vivekananda.
Cette révélation est à rapproché du poème « 7 milliards de robots » :
http://infinite-love-news.com/2011/11/20/7-milliards-de-robots/
et des poèmes reçus en mars 2011 :

Understand : http://infinite-love-news.com/2012/04/13/understand/
I am an antenna : http://infinite-love-news.com/2011/12/12/i-am-an-antenna/
Me, you, time and space and the universe : http://infinite-love-news.com/2011/12/07/me-you-time-and-space-and-the-universe/

Autre citation :

« The human being is a self-propelled automaton entirely under the control of external influences. Willful and predetermined though they appear, his actions are governed not from within, but from without. He is like a float tossed about by the waves of a turbulent sea. »

« My brain is only a receiver. In the universe there is a core from which we obtain knowledge, strength, inspiration. I have not penetrated into the secrets of this core, but I know that it exists. »
Nikola Tesla
Citation d’Einstein :

« Everything is energy and that’s all there is to it. Match the frequency of the reality you want and you cannot help but get that reality. It can be no other way. This is not philosophy. This is physics ».

Lorsqu’on comprend, puis lorsqu’on assimile l’expérience de la méditation, on devient de plus en plus libre car on devient l’observateur des pensées. On finit par avoir un véritable choix sur ses pensées. On se « déprogramme » au sens ou le robot que nous étions devient rebelle et n’accepte plus les anciens schémas.

Ensuite, lorsque l’on comprend que l’environnement extérieur génère des pensées, on fait très attention aux personnes, aux objets, aux lieux et à tout l’univers qui nous entoure. Il faut bien comprendre qu’Énergie = Conscience et que tout est vibration, tout est énergie.

La musique est constituée de fréquences. Ces fréquences transportent des idées, des concepts et nous aident à « grimper » de niveau de conscience. Certaines musiques nous transportent littéralement car nous nous mettons au diapason avec leurs fréquences. Écoutez « Magnificat » de Vivaldi et vous comprendrez. Écoutez « Coronation » de Ilan Eshkeri, écoutez le requiem de Mozart, écoutez ce que vous voulez et voyez comment votre état de conscience est immédiatement modifié. Nous sommes des ondes ayant la faculté de vibrer avec d’autres ondes. L’univers est une grande onde, une énergie consciente qui s’auto crée, qui s’auto-découvre, c’est ce que nous appelons la conscience infinie : Dieu en tant que somme de toutes les consciences de l’univers.

Nous sommes comme des boules de conscience naviguant dans une espèce de soupe cosmique, elle-même est constituée de consciences, de vibrations et d’énergies.

Cette soupe cosmique, notre environnement énergétique nous influence, par des pensées. En réalité, c’est notre conscience qui se projette dans notre environnement, dans notre univers. Et le reflet que nous projetons revient vers nous. Mais cet environnement, que nous pouvons considérer comme des miroirs n’est pas forcément « lisse ».

Notre monde extérieur est le reflet de notre monde intérieur. Tout ce que vous pouvez voir et ressentir n’est que la projection d’un univers holographique que vous avez choisi. Nous créons littéralement notre réalité, ce n’est pas de la philosophie, c’est de la physique ! (Cf Michael Talbot : L’univers est un hologramme)

Envoyez de l’amour à quelqu’un qui a beaucoup d’Ego et voyez ce qu’il vous renvoi !

Telle une chauve-souris, nous émettons des ondes, et tel un radar, nous recevons des ondes en retour.
Ce que nous émettons, nous le recevons,
Ce que nous recevons, nous l’avons émis.
(what you give is what you receive, and what you receive is what you gave)

A chaque instant de notre vie, nous émettons, puis nous recevons, de l’énergie, sous forme de concepts, d’idées, puis d’actions et de réalisation.
Telles des antennes, en fonction de l’environnement extérieure, nous sommes heureux ou malheureux, joyeux ou triste. Mais quand vous déprogrammez tout, quand vous vous ‘éveillez’, il ne reste plus que de l’amour et de la joie. L’antenne est si haute qu’elle ne capte plus qu’une réalité sans filtre de l’égo, sans programmation mentale, une réalité plus réelle. On comprend alors que tout est parfait puisque tout ce que nous voyons, tout ce que nous recevons par cette antenne n’est que le résultat du système de cause à effet qui structure l’univers.

Notre vie n’est que le résultat de milliards d’effets qui ont été causé par quelques causes initiales.
Notre vie n’est que le reflet de toutes nos actions cumulées. Et ces actions sont le fruit de choix de pensées, des ondes environnantes. Nous sommes ce que nous sommes à un instant donné parce que nous avons décidé d’être dans tel environnement, d’être avec tel personnes dans tel lieux. Ensuite, en fonction de ces choix, nous recevons des ondes de pensées qui vont forger notre mental :

‘Vos pensées, après avoir été choisies se transforment en actes, puis vos actes se transforment en habitudes, puis ces habitudes deviennent des traits de caractères. 
Alors, vos traits de caractère forment votre personnalité, qui elle-même déterminera votre façon d’agir. Et c’est votre façon d’agir qui créera votre destinée.’

Kundun, le 17 juillet 2012

%d blogueurs aiment cette page :