À chaque cellule de mon corps physique, je t’aime…

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Confortablement installé, bien au chaud, prêt à s’abandonner, le corps prêt à s’abandonner.

Laissez tout se relâcher, laissez tout ralentir.

Nous allons commencer par nous connecter au corps physique, nous ancrer, nous enraciner pour monter jusqu’au 4 ᵉ chakra.

Ressentez vos pieds maintenant.                   

Comment vous sentez-vous sous les pieds ? Est-ce que c’est chaud ? Est-ce que c’est froid ? Est-ce que c’est humide ? Sec ? Tendu ? Détendu ? Relaxer ? Pétillant ? Fourmillant ?

Votre conscience dans les pieds.

Imaginez maintenant vos pieds comme des racines.

Vous êtes un arbre et vous allez vous enraciner dans la terre, dans Gaïa.

Dites avec moi :

Mes jambes sont mes racines,

elles s’enfoncent dans la terre,

elles puisent l’énergie de Gaïa.

Je me connecte maintenant à Gaïa avec mes racines.

Ressentez dans vos jambes, dans vos pieds comme une vie qui entre en vous, une énergie de vie.

Ressentez votre corps maintenant. Dites avec moi :

À mon corps physique,

à chaque cellule de mon corps physique,

à chaque partie de mon corps physique,

à chaque organe de mon corps physique, je t’aime, je t’aime,

 je suis désolé,

pardonne-moi,

je te pardonne tout, je me pardonne tout.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

J’accepte de vivre, je choisis de vivre, j’accueille la vie en moi.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

J’avais besoin de comprendre, je suis la vie, je n’ai jamais été une personne, j’ai toujours été la vie, incarnée dans ce corps comme dans le corps de tous mes frères et sœurs, les humains, mais aussi les animaux et les plantes.

J’étais la vie, j’étais dans des milliards de cellules, j’étais la conscience vivante incarnée dans ce corps physique, dans chaque cellule.

J’avais besoin de comprendre, au-delà de l’identification à une personne que je n’ai jamais été, au-delà des croyances et de tout ce que les autres m’ont raconté. Il y a la réalité, je suis vivante, vivant, je suis incarné dans ce corps, je suis la vie qui vit à chaque instant.

Plus j’allais accepter cette réalisation que je suis la vie et plus, j’allais être vivante et vivant dans ce corps, plus j’allais laisser la vie s’incarner dans ce corps.

J’avais besoin de m’abandonner à la vie de façon que la vie vienne dans ce corps, plus que ce qu’elle a été jusqu’à présent.

En acceptant cette réalisation : je suis la vie divine qui s’exprime, qui expérimente à travers ce corps tout un tas d’expériences, j’ai réalisé que je suis intelligence.

J’avais besoin de comprendre, la vie, l’intelligence, ce que je suis avait décidé de s’incarner sur Terre et aussi dans ce corps, pour vivre, pour être pleinement, pour jouir pleinement

En me libérant de l’identité, de la personne, du “Je”, j’allais laisser la vie vivre, j’allais laisser ce corps retrouver son état d’origine.

Quand j’étais bébé, rempli de vie, rempli d’amour, rempli de conscience, rempli de tout ce que je suis.

Ressentez dans votre premier chakra maintenant, comme une boule d’énergie, quelque chose se réveille, la kundalini se réveille, l’énergie de vie se réveille. Laissez grandir dans tout le corps.

Dites avec moi :

J’accueille la vie,

j’accueille tout ce que je suis,

je suis de plus en plus vivante, vivant,

mon corps se réveille maintenant,

j’accueille l’énergie de vie,

j’accueille le réveil de ma kundalini.

Ressentez dans votre corps, inspirez avec moi dans ce premier chakra.

Dites avec moi :

J’accueille le volcan en moi,

 j’accueille la vie en moi,

 je reconnais la vie.

Dites avec moi :

J’accepte d’être la vie,

 je suis la vie,

je reconnais le pouvoir de la vie en moi.

Imaginez comme un volcan au niveau du périnée, au niveau du premier chakra.

Une puissance de vie, une force de vie, quelque chose se réveille.

Dites avec moi :

J’accepte de vivre,

je choisis de vivre,

j’accueille la vie en moi.

Ressentez peut-être un tremblement au niveau du coccyx ou dans le bas du dos, qui doit être bien à plat, allongé.

Ressentez comme une vibration, n’ayez pas peur, c’est la vie qui augmente.

Plus j’allais recevoir la vie et moins, j’allais freiner la vie et plus la vie allait vivre à travers ce corps.

J’avais besoin de comprendre, la vie sait exactement, avec une grande précision, tout ce qu’il lui faut. La vie connaît son meilleur scénario.

Plus j’allais m’abandonner à la vie et plus le meilleur scénario pour ce “Moi”, pour ce corps qui allait s’incarner sur Terre.

J’avais besoin de comprendre, en passant la vie dans la tête et dans l’intellect, j’avais oublié que j’avais un corps et j’avais oublié que ce corps est l’outil, l’interface qui allait me permettre de jouir pleinement de la vie.

J’avais besoin de comprendre et de réaliser, je suis venu sur Terre, ou plutôt, la vie est venue sur terre à travers moi, à travers ce corps, pour jouir d’elle-même, pour orgasmer d’elle-même et pour créer la vie.

On me désidentifiant totalement de la personne, de l’identité, autre chose allait vivre à travers ce corps, cette autre chose s’appelle : la vie, l’être, la conscience, la présence, le silence, existence, l’intelligence, l’amour.

J’avais besoin de voir que l’individu, le “Je”, le “Moi”, la personne, avaient tout intérêt à apprendre à s’abandonner à la vie, à l’énergie de vie, à l’intelligence suprême, la vie qui avait créé toutes les espèces sur Terre et dans l’univers, la vie qui colonise toutes les planètes.

L’être qui a créé cette dimension, les milliards d’habitants sur Terre, tous ces soleils, toutes ces galaxies.

J’avais besoin de me rendre compte de l’intelligence cachée derrière les apparences, cette intelligence infinie, s’offrait à moi aujourd’hui. Elle m’offrait tout son amour et tout mon amour, car c’était le même. J’avais juste à m’y abandonner.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

L’Univers est ce que je suis, et ce que je suis est l’Univers.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Ressentez dans le corps, allons dans le 2 ᵉ chakra.

Nous allons commencer par faire un Om grave, le plus grave possible, très résonnant, qui va résonner dans tout le corps.

J’avais besoin de comprendre, la médecine vibratoire, j’étais une vibration, ce corps était une vibration, l’univers était des vibrations, la musique, les sons, les Om, les Om pouvait réharmoniser les vibrations.

Ce que je suis pouvait guérir toute forme de stress, toute forme de maladie, toute forme de désharmoniser.

J’avais besoin de voir, plus j’allais m’aligner avec l’harmonie, avec le son originel et avec l’origine de ce que je suis, avec l’être, et plus mon corps allait s’harmoniser ainsi, les maladies allaient s’éloigner.

J’avais besoin de voir, les maladies sont des créations, des matérialisations de difficultés psychiques.

En sortant de l’identité de la personne, j’allais me séparer de l’identité qui avait créé les maladies.

Dites avec moi :

Gratitude de recevoir l’initiation.

J’avais besoin d’accueillir mon 2ᵉ chakra : les émotions, afin de laisser ce qui est stocké en moi depuis tant d’années se libérer.

Dites avec moi :

J’accepte de pleurer,

j’accepte la rivière de pleure,

j’accueille la libération émotionnelle.

J’avais besoin de comprendre, les émotions stockées pouvaient créer éventuellement des maladies, pouvaient créer du stress.

Plus j’allais comme un bébé pleurer, rire, m’extasier, orgasmer, jouir d’être la vie et moins j’allais stocker, plus je serai libre, fluide, libre d’exister, libre de créer, libre d’être de plus en plus ce que je suis déjà.

J’avais besoin de voir le système émotionnel comme un outil fantastique, me permettant de recevoir des informations, me permettant de communiquer avec tous les autres “Moi”, avec toutes les créations de l’univers.

Je pouvais communiquer avec la lune, le soleil, les autres galaxies, les étoiles, ma planète originelle, toutes les formes de vie sur Terre et ailleurs.

Dites avec moi :

Gratitude de recevoir l’initiation,

 communication intergalactique.

Dites avec moi :

Gratitude de recevoir l’initiation,

 communication avec les éléments de l’Infra terre.

Ressentez dans votre système émotionnel, dans le 2ᵉ chakra comme des nouvelles capacités empathiques permettant de connecter toute forme de vie dans l’univers.

J’avais besoin de comprendre, certaines grâces, certaines espèces, communiquaient principalement avec le système empathique.

Plus j’allais accepter mon système émotionnel, plus j’allais accueillir cette capacité divine : l’hypersensibilité, et plus j’allais pouvoir communiquer, non seulement avec les êtres humains, mais avec toutes les espèces de la création,

J’avais besoin de comprendre, ce que je suis est actuellement en train de vivre dans plusieurs dimensions, dans plusieurs espace-temps, dans plusieurs univers.

Plus j’allais réaliser que tout est en moi, car je suis la conscience, car je suis l’univers et plus l’évidence allait émerger, je peux communiquer avec tout point à l’intérieur de mon corps.

En réalisant le soi et aussi le non-soi, en réalisant que l’univers et moi égal un et que l’univers est une projection holographique en 3D fractales de ce que je suis, alors il me suffisait d’avoir l’intention, dans des états vibratoires élevés comme maintenant, ensemble.

Juste avoir l’intention pour que mon intention, ma volonté, la volonté de l’être se réalise de la même façon que quand j’ai envie d’aller à un endroit, j’y vais.

De cette même façon, si j’ai envie de créer quelque chose, ça va créer.

Plus j’allais aller dans l’être, et plus j’allais comprendre, que l’univers, le créateur, la créatrice étaient ce que je suis, et ce que je suis, étais l’univers.

Bien sûr, je m’étais miniaturisé dans ce corps humain et bien sûr, au départ, j’avais tout oublié.

Bien sûr, je suis en train de tout me rappeler.

Plus mon système émotionnel allait grandir et plus j’allais pouvoir jouer avec tous les autres “Moi”, plus j’allais pouvoir communiquer, partager, co-créer.

Plus j’allais me désigner de la personne du “Je”, du “Moi”, de l’égo et plus autre chose, allait se manifester à travers ce corps, cette autre chose, c’est la vie, c’est l’être, c’est l’intelligence.

Ressentez dans votre système émotionnel, j’avais juste besoin d’accueillir toutes les émotions. Dites avec moi :

J’accepte mon hypersensibilité,

j’élimine la croyance qu’il y a quelque chose de pas bien en moi,

 je réalise que tout a été parfaitement construit,

je réalise la perfection de ce que je suis,

je réalise que je suis la projection holographique d’un être divin.

En faisant un avec le créateur, la créatrice avec l’univers alors c’est l’univers qui allait s’incarner dans ce corps. Dites avec moi :

 Je m’abandonne à l’univers

 je m’abandonne à la vie,

je m’abandonne à l’être,

je m’abandonne au créateur, à la créatrice.

J’ai besoin de comprendre et de réaliser, au moment même où je m’abandonne à la création, la création s’abandonne à ce que je suis.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

J’avais besoin d’oser être, d’oser agir, d’oser aimer.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Allons maintenant dans le 3ᵉ chakra, plexus solaire au-dessus du nombril grâce à un Om grave tous ensemble

 Le 3ᵉ chakra : le chakra pour agir, le chakra de l’action.

Juste écoutez, nous allons rapidement passer ce chakra pour aller ensuite dans le cœur.

J’avais besoin d’oser être, d’oser agir, d’oser aimer.

J’avais besoin de voir, c’est l’être qui ose, tandis que le “Je” a peur, c’est l’être qui crée, c’est l’être qui va explorer, c’est l’être qui va au-devant.

Tandis que l’identité, le “Moi”, l’égo, le “Je”, avaient peur et ne voulaient pas évoluer ou aller explorer le monde.

L’être avait cet amour, cette liberté de créer sa vie de rêve.

Et si je m’autorisais à manifester mes idées, ce que je suis, et si j’acceptais mes idées folles, mon originalité.

J’avais besoin d’une pratique, d’une technique pour me désidentifier de la personne, pour en sortir afin de laisser l’être réaliser sa destinée.

Plus j’allais laisser existence, intelligence, vivre à travers ce corps et plus la vie allait changer considérablement.

Il me suffisait, moi, la conscience de me désidentifier de cette identité qui avait été utile de la même façon que la chenille devient papillon.

La chenille est utile pour devenir papillon.

Il y avait cet élan en moi de devenir papillon, de grandir, de transmuter.

J’avais besoin de comprendre le mécanisme, le processus de transformation intérieure, mes ailes étaient en train d’être construite avec nos méditations, avec la vie, avec tout l’amour de l’univers qui, comme par magie, m’amenait ce dont j’avais besoin.

En prenant conscience que je suis dans un processus d’évolution qui n’a rien à voir avec moi, qui n’a rien à voir avec la vie elle-même, à travers tous les corps des êtres humains et tous les corps des animaux et toutes les plantes aussi.

Ce processus d’évolution, quoi qu’il arrive va continuer sur toutes les planètes, dans toutes les galaxies, dans tous les univers

Plus vite j’allais me désidentifier de l’identité, de la personne, du “Je”, du “Moi”, de l’égo et plus facile sera l’évolution.

J’avais absolument besoin de comprendre et de voir que l’évolution, la vie n’allait pas attendre l’être humain pour continuer à évoluer.

La vie était en train d’accoucher d’elle-même sur toute la planète.

Certains humains pouvaient le ressentir, pouvaient même le comprendre, comme nous faisons maintenant.

Il était important, urgent de partager ce message. Nous sommes dans un processus d’évolution.

Nous sommes en train d’accouche de nous-mêmes.

En m’abandonnant à ce processus d’accouchement, j’allais laisser faire, j’allais laisser venir.

En m’abandonnant à ce processus de transformation, j’avais favorisé l’émergence, de quelque chose de nouveau dont l’humanité n’a aucune idée.

Quelque chose que l’humanité ne peut même pas imaginer, quelque chose que l’humanité n’a même pas vu venir.

Une nouvelle conscience est en train d’apparaître, un nouvel être est en train d’apparaître sur Terre.

Cet être, c’est nous, constitué de milliards de cellules et d’êtres humains. C’est une conscience.

Une nouvelle conscience est en train d’apparaître, une conscience plus consciente, plus respectueuse d’elle-même et de chaque cellule, une conscience d’amour.

En sortant de l’identité, en nous libérant de l’identité du “Je”, du “Moi”, cette nouvelle conscience allait pouvoir s’incarner sur Terre, à travers chaque cellule, à travers nous.

Nous allons recevoir des vibrations de cette nouvelle conscience.  

Écoutez la musique qui vient.

Allons maintenant dans le cœur, notre destination. Nous allons faire un Om d’amour à l’intention de tout ce qui est vivant dans tout l’univers et dans toutes les dimensions, comme un appel, une reconnaissance, un élan du cœur.

Ressentez dans le cœur une douceur, une énergie spéciale, une tendresse.

En apprenant à monter vibratoirement, comme nous le faisons chaque dimanche, en apprenant à vibrer plus haut, de nouvelles idées apparaissent, de nouvelles formes d’amour apparaissent.

J’avais besoin d’ouvrir mon cœur, j’avais besoin d’aller dans l’unité, de comprendre que toutes les autres personnes sont moi dans d’autres corps, dans d’autres vies.

En réalisant dans le cœur, pas dans la tête, comme un concept, non dans le cœur.

En ressentant dans le cœur, cette réalité, cette réalisation qu’il n’y a pas d’autre, et que je suis tous les êtres de l’univers, que nous sommes un, alors ma relation aux autres va changer.

En acceptant d’aimer toutes les créations, toutes les créatures, quelque chose de nouveau allait apparaître.

J’avais besoin de voir, que cette nouvelle conscience allait nous guider, allait guider l’humanité à apprendre à aimer, apprendre à être ensemble, apprendre à communiquer, apprendre co-créer, apprendre à vivre ensemble.

Puis j’allais laisser grandir cet amour et ce cœur, plus j’allais aller au-delà de l’identité, de la personne, du “Je”, du “Moi” et plus j’allais comprendre la fonction de chaque chose dans cette grande construction : l’univers.

Chacun d’entre nous avait une fonction créée à partir des compétences, à partir du savoir-faire.

La conscience galactique allait pouvoir utiliser toutes ses compétences, toutes ses fonctions, pour partager la connaissance, la lumière et l’amour.

Plus j’allais m’abandonner à existence, à la vie, et plus la vie allait me guider, et plus l’amour allait me guider.

La vie avait un plan d’évolution, plus j’allais m’abandonner à la vie et plus la vie allait partager avec le “Moi”, avec l’identité, avec les consciences localisées, le plan d’évolution.

En apprenant à aimer, en laissant l’être aimer à travers ce corps, j’allais pouvoir constater : amour.

J’allais pouvoir réaliser, j’allais pouvoir voir et toucher l’incarnation d’amour sur Terre.

J’avais besoin de m’abandonner à amour, de lui donner une chance, j’avais besoin de lui faire confiance.

Et si je faisais confiance à l’intelligence, à la vie, à l’univers ? Et si je pouvais comprendre les messages, comme aujourd’hui, est maintenant de l’univers ?

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Une nouvelle conscience arrive sur terre. Saison 4 Episode 50 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

En apprenant à m’abandonner, j’apprenais à sortir de l’identité, de la personne.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Bienvenue dans cette partie de méditation guidée. Choisissez un endroit confortable et bien chaud. Après avoir chanté, dansé, après les automassages, nous sommes prêts pour le voyage, un voyage intérieur.

Une grande respiration tous ensemble, retenez, et puis un OM d’amour à chacun du groupe. Ressentez dans votre corps. Nous allons travailler chaque chakra, et je vais me connecter au groupe.

On va recevoir un soin collectif. Commençons par nous ancrer, nous enraciner encore un peu plus dans le corps. Ressentez maintenant vos pieds ;  Comment vous sentez-vous dans les pieds ? Est-ce que c’est chaud ? Froid ? Souple ? Dur ? Nous allons faire un OM dans les pieds. Dites avec moi :

Mes jambes sont mes racines, elles s’enfoncent dans le sol maintenant, je me connecte à Gaïa, je me rappelle mes vies d’arbre.

Allons désormais dans le premier chakra. Nous sommes maintenant dans le chakra de l’incarnation : le premier chakra. Je vais me connecter au nous, au groupe.

Nous allons voir ce qu’il y a à travailler sur ce premier chakra, il y a juste à écouter, rester comme ça, la conscience qui est attentive, connectée au corps. Voyez si ça fait quelque chose, une émotion, réaction corporelle. Il y a juste à écouter dans cette partie-là, et ressentir.

J’avais besoin, de m’incarner sur Terre pleinement, en acceptant ce corps physique. Je pouvais ressentir, grâce à ce corps.  J’avais besoin de comprendre, le corps est mon interface me permettant d’exister dans cette réalité.

J’avais besoin de voir, que j’existe dans de nombreuses réalités. À chaque fois, j’ai un corps différent, en fonction des besoins. J’avais créé ce corps de toute pièce pour pouvoir vivre cette vie.

J’avais créé ce véhicule cellule par cellule, pour pouvoir exister, vivre, ressentir. Plus j’allais m’abandonner à ce corps physique, et plus j’allais écouter ce corps physique ; plus j’allais vivre, et plus j’allais m’abandonner à la vie, et plus la vie, elle est abandonnée à moi, et plus la vie allait vivre à travers ce corps.

J’avais besoin de comprendre, il est possible d’augmenter ma vitalité, il est possible d’augmenter mon taux vibratoire, il est possible de ressentir 100 fois plus avec chaque sens.

J’avais absolument besoin de comprendre les activités physiques, les sports, le yoga, le Chi Kong, Tai Chi. Le mouvement à mon rythme, allait me permettre d’être mobile, d’être fluide. C’était la base pour recevoir les montées vibratoires.

Plus j’allais être ancré dans ce corps enraciné, dans ce corps connecté à ce corps physique, dans tous mes ressentis, et plus j’allais pouvoir monter en vibration ; plus j’allais pouvoir monter en vibration, et plus j’allais pouvoir m’éveiller, et plus j’allais pouvoir sortir de l’identité, sortir de la matrice.

J’avais besoin de comprendre, tout est construit dans l’univers, incluant cette réalité, incluant cette dimension, incluant ce corps physique, incluant l’identité.

Par des pratiques de montée vibratoire, par des techniques d’abandon, il était possible de toujours s’abandonner plus à la vie, au corps, à l’intelligence, à la conscience, à la présence, à l’amour, à existence.

J’avais besoin de comprendre et de voir, j’ai été guidé jusqu’ici, dans ce qui semble être un atelier d’éveil et de transformation, pour en réalité recevoir des messages, des transmissions, des compréhensions qui allaient m’aider concrètement dans ma vie quotidienne.

En comprenant que c’est moi qui crée ma réalité, je pouvais sortir de l’identité plus ou moins victime du monde pour entrer dans le réel, je suis une déesse, je suis un Dieu et je suis venu incarner ma planète originelle, mon essence, tout ce que je suis, tout ce que j’ai compris durant des millions de vies.

Je suis venu partager, honorer, célébrer avec tous les autres Moi la gratitude de co-créer, la gratitude d’avoir créé cet univers, la gratitude d’être juste comme ça, amour, tous ensemble, main dans la main, cœur contre cœur.

En apprenant à m’abandonner, j’apprenais à sortir de l’identité, de la personne. J’apprenais en tant que personne à laisser la vie, existence, amour ; vivre à travers ce Moi, à travers ce corps, ainsi ma vie elle est plus belle, car ça ne serait plus ma vie, mais notre vie.

Nous allons monter rapidement dans les chakras supérieurs. Dites avec moi quelques affirmations pour bien ancrer le premier chakra. Dites avec moi :

J’ose m’incarner, j’ai le droit de m’incarner, je suis venu pour exister pleinement dans la matière.

J’accepte mon incarnation, j’accepte le cadeau d’être la vie.

Dites avec moi :

J’honore mon corps physique, je prends soin de mon corps physique, je décide de faire du sport, je décide de faire des étirements, je décide d’être en pleine forme, je décide de manger uniquement de bonnes choses. Je m’aligne avec l’être maintenant, et chaque jour, je reste aligné avec l’être, chaque jour, je reste aligné avec la santé parfaite, je décide de choisir avec mon être ce que je vais manger.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Si ça rit, ça rit. Si ça pleure, ça pleure. Accueillez la totalité de vos émotions, acceptez vos ressentis.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Allons dans le 2ème Chakra, maintenant un OM grave, le plus grave possible, 5 cm au-dessus du premier. Je vais maintenant me connecter au 2ème chakra du Nous, de notre groupe. Il y a juste à écouter et voir ce que ça vous fait.

J’avais besoin d’accepter ma force, j’avais besoin d’accepter ma puissance divine, pour pouvoir accueillir les émotions. J’avais besoin de voir, les émotions ne sont pas mes ennemis.

J’avais besoin de comprendre, je suis venu sur Terre pour utiliser toutes mes formes d’intelligence, l’intelligence corporelle, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence du cœur et l’intelligence intellectuelle et mentale.

Plus j’allais accepter de vivre les émotions, et plus j’allais accepter de pleurer et de rire sans filtre, et plus la vie allait être intéressante, plus la vie allait être vivante.

J’avais besoin de comprendre, en refusant de vivre les émotions qui me sont présentées, même si elles sont difficiles, désagréables, alors j’empêche mon évolution, j’empêche ma croissance.

En acceptant les émotions, en acceptant de ralentir, en acceptant d’être à l’écoute de ce corps physique, j’apprends à accueillir les émotions.

J’avais besoin de comprendre, je viens d’une autre planète, et dans ma planète originelle, je suis extrêmement sensible, délicat, délicate. Dans ma planète originelle, j’ai déjà créé un monde de transparence, d’authenticité et de sensibilité.

Je suis venu offrir à la planète Terre tout ce qui est au fond de moi. Par amour du Nous, par amour d’existence, j’ai envie et j’ai besoin de partager tout ce que je suis.

J’ai besoin d’accueillir mes émotions, j’ai besoin d’accepter d’être un être sensible et émotionnel, j’ai besoin de voir que toutes mes créations allaient être imprégnées de ce que je suis.

Plus je vais être libre d’être les émotions, et plus mes créations vont représenter ce que je suis. En bloquant le système émotionnel ou en ne l’écoutant pas, je me coupe d’une grande partie des communications interhumaines, je me coupe de mes ressentis, de ma sensibilité.

J’avais besoin de le voir, pour décider d’ouvrir les portes du cœur, les portes émotionnelles, j’avais absolument besoin d’accueillir tout ce que je ressens indépendamment : des jugements, des critiques, des coutumes.

Et si l’univers était quelque chose de parfait. Et si recevoir des émotions faisait partie du Je de la vie, faisait partie de cette perfection. Et s’il n’y avait pas de hasard du tout, incluant dans les émotions qui allaient venir.

J’avais besoin de réaliser, ma richesse est constituée d’émotions, et plus je reconnais certaines couleurs émotionnelles et plus ma palette de couleurs s’agrandit ; plus ma palette de couleurs s’agrandit, et plus je peux comprendre tous les autres Moi.

J’avais besoin de voir, il n’y a pas d’échange véritable, d’échange authentique si je ne peux pas comprendre l’autre, et si je ne peux pas comprendre les émotions de l’autre. J’avais besoin de comprendre en restant dans la tête, je me coupais des autres et du monde.

En allant dans les sens, je m’offrais et je m’abandonnais aux autres et au monde. Et c’est le cœur ouvert que j’allais pouvoir créer ma destinée, que j’allais pouvoir créer des fruits.

Et si chaque création était un fruit, alors moi aussi, tel un cerisier je pourrais créer des fruits, ainsi les autres pourraient aller manger, tels des cerises. Dites avec moi, nous avons des affirmations positives pour le 2ème chakra :

Je décide d’accueillir mes émotions,

et si ça pleure,

ça pleure,

et si c’est ému, c’est ému,

et si c’est sensible, c’est sensible,

et si ça rit, ça rit,

et si ce n’est pas content, ce n’est pas content.

Et si c’est triste, c’est triste.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Vous êtes le maître de votre vie, vous êtes l’être en réalité. Créez une nouvelle identité, vivez votre divinité !

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Nous allons maintenant passer au 3ème chakra. Un OM grave au niveau du plexus solaire, au-dessus du nombril. Je vais continuer la lecture pour le Nous, pour toutes celles et ceux qui sont là, en direct et en différé.

Il y a juste à écouter. Nous sommes dans le 3ème chakra : le chakra de l’action, de la manifestation, le chakra aussi du territoire et le chakra de l’autorité.

J’avais besoin d’ouvrir ce 3ème chakra pour oser être. J’ai besoin de comprendre, une grande majorité d’entre nous avait été conditionné à obéir, Obéir à la famille, parfois obéir au conjoint, obéir à la société, obéir à l’autorité.

Il était temps de s’éveiller et de réaliser : je suis une déesse, je suis un Dieu, et je peux créer ma propre autorité.

Plus, j’allais m’éveiller et plus, j’allais comprendre, je suis l’héroïne, le héros de ma vie. Je ne suis pas venu pour obéir.

En sortant de l’identité, victime de l’identité programmé à obéir, j’arrivais dans un monde nouveau, c’était ma vie, c’étaient mes règles, j’avais un territoire, ce corps physique, ce temple sacré, et j’avais aussi un autre territoire invisible, j’avais ma vie.

En réalisant que j’avais autorité sur cette vie, j’allais pouvoir redéfinir ma vie. J’avais besoin de voir, en sortant de l’ancienne identité, la personne que j’avais crue être, je me retrouvais dans l’espace absolu et infini : L’espace de l’être ou plus précisément, je me retrouvais dans un endroit sans espace et sans temps.

Donc je pouvais créer tous les espaces que je souhaitais. J’avais absolument besoin de comprendre l’intérêt stratégique, majeur de l’éveil.

En sortant de l’ancienne identité, je me libérais de toutes les limites, de tous les conditionnements et de tout ce qui m’empêchait finalement d’être ce que je suis.

Il était temps de trouver une pratique de méditation pour aller dans l’être le plus souvent possible de façon à m’habituer à cette nouvelle façon de penser ; une pensée plus libre, plus autonome, j’étais mon propre territoire.

J’avais besoin de rencontrer des évadés, qui pourrait témoigner, de comment c’est là-bas, en dehors de la matrice. J’avais besoin de voir, il suffisait qu’un seul être humain s’évade, pour qu’ils puissent s’évader tous les autres par une simple transmission, cette compréhension que beaucoup d’entre nous sont dans des prisons.

J’avais besoin de comprendre, sans cette réalisation que le Je, que la personne est en prison, il n’y a pas l’étincelle de vie qui veut se libérer, parce que se libérer de quoi ?

À la seconde même, vous comprenez que l’identité, la personne, l’ego, le Je, le Moi est une prison, alors naturellement quelque chose en vous, un élan de liberté et de vie va tout faire pour s’évader.

Il y a la réalisation que c’est trop tard maintenant, vous avez compris et donc par conséquent, vous allez vous libérer. J’étais venu recevoir une grâce, une réalisation qui allait changer ma vie pour toujours.

En comprenant que j’ai ma propre autorité, j’allais pouvoir me libérer de toute forme d’influence, de toute forme de conditionnement. J’allais pouvoir voir clairement.

J’étais un animal sauvage en vérité, et j’avais besoin de liberté. La société m’avait domestiqué, elle avait domestiqué mes parents, mes grands-parents, depuis des dizaines de milliers d’années.

Et il était temps de connecter maintenant cet élan de liberté, cet élan de rébellion, quelque chose qui ne peut être soumis à quoi que ce soit. Ressentez dans le 3ème chakra, comme une force qui arrive.

J’avais besoin de réaliser en sortant de l’identité, du Je, du Moi, de la personne construite par les parents et par l’enfance, j’arrivais dans l’être. J’avais besoin de voir que l’être a envie d’incarner ses projets.

J’avais besoin de voir que l’être n’a aucune timidité. J’avais besoin de comprendre que l’être est un être créateur. J’avais besoin de clarifier, de voir très clairement le manque d’affirmation de soi, le manque de confiance en soi était en réalité, un manque confiance lié à l’identité, lié à l’identification, à la personne plus ou moins victime de l’univers.

En allant dans l’être, je n’aurais plus de souci pour m’affirmer, pour dire, je t’aime, ou pour dire non, ou pour dire oui, pour être la vie. En allant dans l’être, tout allait devenir possible.

Alors, nous avons des affirmations précises, positives à dire ensemble, pour intégrer dans notre subconscient, dans notre inconscient, toutes ces réalisations dites avec moi :

Je suis mon territoire,

je reconnais mon territoire,

je suis reine, je suis roi dans mon Royaume,

je suis souverain,

je suis souveraine dans ma vie, j’ose être ce que je suis déjà, je défends mon territoire.  

Je me libère maintenant de toute influence externe dans cette vie et dans toutes mes vies,

je me libère maintenant de toutes les personnes, de tous les systèmes,

j’accepte d’être libre,

libre de penser,

libre de créer,

libre de concevoir,

libre de définir ma vie de rêver,

je décide de choisir chaque millimètre dans ma vie,

chaque personne dans mon entourage,

et je reconnecte maintenant ma famille galactique,

je me crée des alliés,

je me crée des amis.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Canalisez votre nature divine, exploitez entièrement vos capacités.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Nous allons maintenant aller directement au 6ème Chakra pour recevoir une initiation. Mettez votre main entre les 2 yeux, au niveau du 3ème œil. Concentrez votre conscience entre les 2 yeux. Dites avec moi :

J’acceptais de m’éveiller, j’accepte de connecter la réalité, je décide d’ouvrir en toute sécurité mon 3ème œil.

Gratitude à mes guides qui vont faire le nécessaire maintenant. J’accepte d’ouvrir mon 3ème œil, je suis accompagné, je suis guidé. Gratitude de recevoir maintenant l’initiation chaque Shaktipat d’Atman.

J’accepte de retrouver tous mes dons et toutes mes capacités. Je me connecte maintenant à toutes mes autres vies parallèles, et je crée un réseau d’échange, pour partager toutes mes réalisations.

Je décide d’écouter mon intuition, je décide de faire confiance à ce que je reçois. Je monte mon taux vibratoire le plus possible, et je reçois des messages divins. Nous allons maintenant faire un OM aiguë au niveau du 3ème œil. Il y a juste à écouter.

J’avais besoin de comprendre, plus j’allais monter mon taux vibratoire et plus, j’allais recevoir des messages venant d’autres dimensions, venant de l’être, venant des archanges, venant des maîtres ascensionnés, venant de tous les êtres qui sont dans cette haute vibration.

Et plus, j’allais monter en vibration et plus, j’allais apprendre à m’abandonner et plus ça allait être facile de percevoir, de connecter, et de laisser l’univers, donner à travers moi.

J’avais besoin de comprendre, c’est uniquement la personne, le personnage qui a peur, qui ne connaît pas, qui manque d’assurance et d’affirmation, qui ne veut pas canaliser.

J’avais besoin de voir, canaliser l’absolu et le divin est ma nature profonde, car je suis l’absolue et le divin.

Plus j’allais apprendre à m’abandonner, et plus j’allais apprendre à monter mon taux vibratoire, et plus j’allais pouvoir aider tous les autres Moi et plus, j’allais pouvoir canaliser, faire des soins énergétiques, délivrer des messages comme pourrait le faire le facteur.

Et si j’osais dire ce que j’entends, ce que je reçois. Et si j’osais me montrer en public !

J’avais besoin de comprendre en 2023, avec les réseaux sociaux et avec Youtube, il était possible de partager la clairvoyance, la médiumnité, les soins énergétiques et toutes les choses un peu bizarres, les choses un peu en avance.

J’avais besoin de voir, dans cette vie personne n’allait me brûler, personne n’allait me mettre en prison, personne n’allait m’attaquer, car nous sommes en 2023, c’était fini l’inquisition, c’était fini le temps où les sorcières étaient brûlées.

C’était le moment, c’était notre moment, nous les empathes, nous les êtres sensibles, nous les sorcières bien aimées, nous les médiums et clairvoyants, druides et chamans.

C’était notre moment de nous réunir, de partager, de célébrer, d’honorer, c’était le moment de montrer au monde entier.

Nous venons chacun d’une autre planète. J’avais besoin de comprendre, c’est nous les extraterrestres, l’humanité était prête à comprendre et à recevoir.

J’avais besoin de voir, le plus difficile allait être d’accepter les messages reçus, d’accepter l’extraordinaire de tout ce que nous allions recevoir ensemble. Au-delà de toute beauté, il y avait une beauté encore plus grande, c’était la beauté de l’être.

En allant dans l’être, toute la beauté de ce que je suis déjà, allait simplifier, car plus de beauté allait s’incarner, se manifester.

J’avais besoin de comprendre cette direction, c’est le Nous qui amène tous au même endroit, présence, conscience, existence, amour, intelligence, la vie, la beauté, le silence.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 49 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

« Je m’offre à toi, je suis prête pour toi, je suis prêt pour toi, je n’ai pas peur de toi.»

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 43 » :

Ce que je suis vraiment s’apparente à la vie dans son ensemble, à Existence.

Plus j’allais ouvrir mon cœur en me faisant des amis, en ayant des interactions avec les autres êtres humains, en offrant aux autres, en acceptant d’être authentique, vrai, réel, et plus j’allais découvrir un nouveau monde, un monde de réalité où chacun pourrait être ce qu’il est, où chacun allait respecter l’autre dans ses intentions, dans ses envies dans son originalité.

J’avais besoin de voir, nous étions tous ensemble, le “Nous”, ce groupe en train de construire une nouvelle façon d’exister, de coexister ensemble sans jugement, sans critique.

En acceptant l’autre dans ses besoins, ses envies. En laissant l’autre libre d’exister.

Et si je laissais les autres être original et différent ? Et si je pouvais les aimer dans cette différence ? En créant un Nous où chacun peut accueillir l’autre tel qu’il est.

Nous étions en train de nous guérir de cette société, de cette matrice qui nous avait formaté, qui nous avait amené à nous juger, à nous critiquer, à nous séparer. Ensemble nous étions en train d’inventer avec la communication non-violente, avec les hugs et les câlins, avec la gentillesse, avec la tendresse et avec l’abandon à l’autre.

Nous étions tout simplement en train d’inventer une nouvelle façon de vivre et d’exister. Nos guides nous ont amenés jusqu’ici, parce que nous sommes prêts, parce que nous avons envie de vivre le bonheur, la co-création, la coexistence.

En participant à des ateliers d’éveil et de transformation, en faisant ce travail d’introspection et d’abandon, nous étions en train de recevoir des réalisations.

Nous étions en train de participer à l’évolution de l’humain, de notre humanité. Et si c’était ça l’amour ? S’aimer chacun tel que nous sommes ? Accueillir l’autre tel qu’il est ?

Mais si c’était ça l’amour, l’amour en amitié ou en couple : accueillir l’autre dans son être étude tel qu’il est, dans sa présence.

J’avais besoin de voir le Je, le Moi, l’ego, l’identité avait des attentes, avait des schémas, avait des programmes, des conditionnements.

Et la relation à l’autre n’était possible que dans certaines circonstances, dans un certain contexte en sortant de l’identité en sortant du Je du Moi de la personne.

En laissant existence, exister, être. En laissant la vie se vivre, alors un nouveau monde apparaissait. Un monde beaucoup plus simple. Un monde Où j’allais pouvoir apprendre des choses que l’identité m’interdisait d’apprendre, que l’identité et le Je me limitait.

J’avais besoin de voir en laissant la vie vivre à travers ce corps, en transcendant l’identité ce qui s’appelle l’éveil, autre chose allait être vécu, de nouvelles personnes allaient apparaître dans ma réalité, de nouveaux paysages, de nouveaux pays.

Tout allait changer, car le Je, l’individu s’est autorisé à aller au bout du monde comme certains qui sont dans mon stage, autorisé à me transformer totalement quitte à ne plus me reconnaître. Autoriser à aimer, à être aimé.

Autoriser à m’abandonner à l’être pour laisser l’être, faire au mieux. J’avais besoin de voir en m’abandonnant à l’être, ma vie allait changer, l’être allait me faire faire des choses que la personne, le Je, l’identité croyait impossible, ou que l’identité croyait qu’elle n’en serait pas capable.

En exprimant ma volonté ferme et forte. En venant en Inde par exemple ou en venant en Dordogne ou en allant à l’autre bout du monde. En allant rencontrer des chamans d’Amérique du Sud, par exemple, ou alors des chamans de Mongolie.

En allant à l’autre bout du monde j’allais dire à la vie :

« Je m’offre à toi, je suis prête pour toi, je suis prêt pour toi, je n’ai pas peur de toi.»

J’avais besoin de laisser la vie vivre dans mes veines, dans mon sang, dans tout ce corps. Nous allons rester avec quelques musiques de façon à intégrer le message qui vient d’être transmis, à laisser venir des choses de façon à ressentir le corps.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 43 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Ouvrez votre 3e œil, libérez votre imagination, connectez-vous à d’autres dimensions.

Voici un extrait de notre atelier d’éveil et de transformation qui a lieu chaque dimanche : « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 43 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Passons maintenant au 3éme œil, 6éme chakra.

Nous allons faire un Om aigu en direction de la glande pinéale entre les deux yeux. Imaginez, vous regardez entre les 2 yeux. Vous concentrez votre conscience à cet endroit.

Imaginez au centre de votre tête une glande pinéale qui va générer de la DMT : une molécule qui va augmenter votre conscience. Je vais canaliser pour Nous, des informations et des réalisations, afin d’augmenter nos compréhensions. Il y a juste à écouter et à recevoir. J’avais besoin de comprendre…

Il est possible d’augmenter la conscience, il est possible d’augmenter les capacités de ce corps physique, être consciente et conscient.

J’avais besoin de comprendre de la même façon qu’en sport je peux entraîner un muscle, Je peux porter des poids de plus en plus forts. Je peux entraîner mes biceps ou mes triceps. Je peux entraîner chaque partie de mon corps. De la même façon, il est possible d’entraîner le cerveau, à aller dans des états modifiés de conscience qui vont permettre de connecter d’autres dimensions, qui vont permettre de générer cette fameuse molécule DMT, une molécule naturelle, j’avais besoin de voir et de réaliser les yogis.

Depuis des milliers d’années, l’Inde et ailleurs, ont des techniques permettant de générer cette molécule de la conscience, de l’esprit. J’avais besoin d’apprendre à connecter les autres dimensions à accepter de voir les choses différemment. Alors nous avons des mantras pour le groupe dites avec moi : 

 J’accepte de voir l’invisible.

Dites avec moi :

J’élimine la croyance que voir l’invisible me rend folle ou me rend fou.

Dites avec moi :

Je créé en moi des structures mentales et intellectuelles me permettant de modéliser tout ce que je reçois.

Je m’autorise à modéliser tout ce que je reçois. Je m’autorise à comprendre tout ce que je reçois.  

J’avais besoin de voir, en 2022 il était possible de se connecter à d’autres dimensions sans risquer sa vie.

J’avais besoin de voir que l’ère des sorcières brûlées c’était fini. Et si je m’étais incarné à notre époque pour justement pratiquer et développer, tous mes dons de médiumnité et de clairvoyance sans être embêté par la religion par le pouvoir local, qui depuis des siècles m’a empêché, m’a toujours empêcher tout au long de l’histoire de vivre ce que je suis. 

Alors dites avec moi, nous allons faire un soin de guérison :

 Dans cette vie et dans toutes mes vies, à toutes celles et ceux qui m’ont persécuté, à toutes celles et ceux qui m’ont tué, je suis désolé, pardonnez-moi. Je vous pardonne tout,  je vous pardonne votre ignorance. C’est fini maintenant. Je peux être ce que je suis, je peux parler aux anges, je peux communiquer avec les plantes et les animaux.

Dites avec moi :

J’accepte d’être un chaman, une chamane. Je retrouve maintenant toutes mes mémoires de chaman.

Je vais poursuivre la lecture pour le Nous du tout 3ème œil, 6ème chakra.

J’avais besoin de comprendre que l’ouverture du 6éme chakra et l’ouverture du 3éme œil, donne beaucoup de pouvoir à celles et ceux qui s’aventurent sur ce chemin. J’avais besoin de comprendre, pendant des milliers d’années, avoir du pouvoir n’était pas accepté par la religion locale, par l’autorité locale. Il fallait obéir, il fallait rester dans les conditionnements, il fallait rester invisible à l’époque.

J’avais besoin de comprendre la beauté de notre époque, où il est possible de penser ce que vous voulez, il est possible de vivre la vie que vous voulez. Il est possible même de s’éveiller et de se désidentifier de toute forme d’identité. J’avais besoin de comprendre ce moment historique ensemble, depuis quelques années… J’avais besoin de voir, il n’y a jamais eu autant de personnes intéressées par la conscience, par l’éveil. Il n’y a jamais eu autant de personnes qui mangent bio et qui s’intéressent à la nature.

J’avais besoin de comprendre la création du film Avatar dans notre société et du film Matrix ; toutes ces inventions et toutes ces vidéos, ces films ne sont pas là par hasard. Ressentez dans le cœur la gratitude de vivre à notre époque, l’époque où l’humanité toute entière est en train de s’éveiller. Ressentez la gratitude d’être dans un groupe qui est en avance par rapport au groupe humain un petit peu pionnier dans le domaine, ressentez dans cette gratitude cette chance de pouvoir vivre ce que nous vivons ensemble, tous les dimanches. La gratitude pour celles et ceux qui sont venus ici en stage, d’être là ; sur cette plage du Gange pour honorer la Déesse du Gange pour être encore plus proche et encore plus en communion avec toutes les Divinité locale. Comme nous le faisons avec nos chants, ressentez comment nos chants indiens vibrent particulièrement sur cette terre qui les a vus naître.

Ressentez dans votre corps que vous êtes au meilleur endroit possible pour vivre l’éveil planétaire. J’avais besoin d’accepter mon inspiration, mon intuition. J’avais besoin d’ouvrir le 3ème œil, d’être dans un Nous conscient. J’avais besoin de me laisser guider.

En acceptant d’ouvrir le 3ème œil, en créant cette connexion avec les autres mondes, j’allais pouvoir me faire des alliés, recevoir des guidances. J’allais pouvoir être guidé de l’intérieur depuis le cœur. Et si j’avais créé cette belle vie, cette belle époque pour enfin pouvoir vivre ma médiumnité, ma clairvoyance, mes communications avec les plantes, les animaux, les extraterrestres et que sais-je encore, les intraterrestres aussi et pourquoi pas, soyons fous ! Les autres êtres humains. J’avais besoin de ressentir dans mon cœur que tous les êtres humain sont moi, ils ont toujours été moi, ils seront toujours moi. Ainsi, je peux les trouver beau et belle. Ainsi je peux leur faire des hugs et des câlins.

Ainsi, nous pouvons co-créer ensemble. Nous pouvons ensemble honorer Gaia. Nous pouvons célébrer Gaia, la vie. Sans religion, sans dogme, sans rien, sans Bible, sans livre, sans concept, juste avec une guidance interne de façon totalement autonome pour chacun.

J’avais besoin de comprendre que c’était l’ère de la liberté, la liberté d’aimer à votre façon, la liberté de vous éveiller à votre façon, la liberté de sortir non seulement de la matrice, mais de tous les dogmes inclus dans la matrice. Soyons fous et folles, se libérer de toute forme d’identité. J’avais besoin de comprendre le concept d’Anatman, le non soi en sortant d’une identité je pouvais comprendre que je n’avais jamais été cette identité. En voyant la liberté à l’extérieur de la prison, à l’extérieur de l’identité ; j’avais le loisir d’entrer et de sortir dans mon identité comme bon me plaît, c’était la liberté. Je n’étais plus attaché à un rôle, car il n’y avait plus d’identité. Ça mangeait, ça faisait à manger, ça prenait du plaisir, ça faisait du yoga, ça chanter et ça dansait. Ça vivait pleinement la vie, ça pouvait être amoureuse, amoureux. Ça pouvait jouir avec le corps de plein de façons, avec les 5 sens, les 7 sens même. C’était libre totalement libre dans le corps et dans la vie, libre d’exister à sa façon, libre de recréer à sa façon, à votre façon. C’était l’ère de la liberté.

J’avais besoin de voir qu’il n’y avait pas de liberté à l’intérieur de l’identité, il y avait une liberté conditionnelle et conditionnée par les croyances de l’identité. Mais en sortant de l’identité, en sortant du Je, du Moi, de la personne, en s’éveillant comme certains disent ou en réalisant le non-soi. J’allais pouvoir être libre de recréer une identité sur-mesure en fonction de mes envies, voire même plus d’identité, pourquoi pas ?

En sortant de la matrice, je pouvais voir la matrice. En sortant de l’idée que je suis une identité, un Je, un Moi je pourrais voir tous les Je et tous les Moi et toutes les identités. J’avais besoin de comprendre ; il y avait des identités dans les personnes, mais il y a aussi des identités dans les pays, dans les associations, dans les sociétés, j’avais besoin de voir clairement notre monde, notre civilisation. Être une civilisation identitaire, il y a des identités partout.

Un bébé vient au monde, il y a comme une urgence de lui donner une identité. Il y a comme une peur, une peur viscérale qu’il n’est pas d’identité, comme si il n’allait pas exister sans identité, comme si c’était dangereux de ne pas avoir d’identité. Rendez-vous compte que quand un bébé naît, il n’a aucune identité, bien évidemment. Il a un corps, il a une tête, deux jambes, deux bras, mais il naît naturellement tout nu et sans identité. En vérité il est la vie, il est le divin, il est une boule d’amour, il est la conscience, il est être, il est existence, il vient d’arriver, il est tout neuf. Et si nous vivions comme des bébés ? Innocent, innocente comme des bébés. Avec cette conscience, ça ne sait pas. Ça n’a pas besoin de créer un Je. Ça peut vivre déjà sans Je un bébé ? Vous voyez que tout a été construit : l’identité, le Je, le Moi, le langage, avec l’identité incluse, impossible de parler sans Je et sans Tu. Ressentez que tout a été construit de A à Z.

Et si nous revenions au naturel ? Et si nous revenions ensemble au naturel, à l’authentique et au réel. Nous respirons la vie, nous respirons la joie et l’amour, nous accueillons ce qui est. Nous sommes présents dans notre corps. Nous savons au fond de nous nos envies, nos besoins. Et si nous enlevions 99% des programmations et des concepts qui nous rendent malheureux, en commençant par la personne. Que resterait-il de notre civilisation ? Et si nous écoutions les fous et les folles qui vivent sans identité ? Et si nous suivions celles et ceux qui sont sortis de la matrice ? En écoutant leur vidéo, en lisant leur livre. Et si c’était intéressant ce sujet de l’éveil et de la réalisation du soi ? Puis la réalisation du non soi, et si c’était stratégique ? J’avais besoin de voir, les méditations guidées ont de nombreux bénéfices, évidemment. Mais sont surtout là Pour s’éveiller vraiment. Pour passer à une autre dimension, pour changer de vie au sens littéral du terme. J’avais besoin de comprendre une seule méditation, une seule réalisation pouvait me faire changer totalement de vie.

Une réalisation pouvait me faire passer de malheureuse, malheureux, à heureuse, heureux. J’avais besoin de voir, sortir de l’identité, de la personne du Je du Moi, aller automatiquement créer une légèreté dans mon corps physique. Il n’y avait plus de problème, car tous les problèmes étaient rattachés au Moi. En éliminant le Moi, j’éliminais les problèmes du Moi. C’était simple ; c’était logique ; c’était efficace ; c’était terrible ; c’était absolu. Et si j’éliminais tous les problèmes du Moi d’un seul coup en sortant du moi. Ressentez en vous quelque chose se passe.

Et si ça vivait ? Et si ça réglait des difficultés ? Naturellement mais sans en faire une affaire personnelle. Et si tout s’améliorait sans cesse, et si l’intelligence à travers ce corps allait faire plein de choses ? Sans jamais qu’une difficulté sera prise pour un problème. Sans jamais que ce problème soit le problème de Moi. Rendez-vous compte qu’en sortant du Moi, vous sentez instantanément des milliers de problèmes que vous pourriez avoir, car voyez-vous tous les problèmes, c’est les problèmes du Moi du Je.

J’avais besoin de voir en ouvrant le 3ème œil, j’allais recevoir une guidance me permettant d’aller vers cet éveil, d’aller vers le meilleur scénario. J’avais besoin de voir le meilleur scénario étaient transmis en permanence par existence, par l’être, par mes guides.

J’avais besoin de comprendre, depuis d’autres dimensions, il était possible de voir les solutions aux problèmes de ma vie dans cette dimension. De la même façon qu’un humain peut très bien voir comment aider des fourmis à traverser une rivière en mettant des brindilles pour traverser cette rivière, de cette même façon nos guides, les Anges, les archanges, les mettre ascensionner ou appelez ça comme vous voulez, ou les Divinités, ont envie de nous aider et de mettre cette brindille pour que nous puissions traverser cette rivière.

En ouvrant le 3ème œil et en écoutant les guidance, j’allais suivre les guidance : mes anges, mes guides, les archanges. Existence allez offrir du soutien, beaucoup de soutien. Mais il fallait pour cela accepter de les écouter, apprendre à communiquer avec eux. Il fallait pour cela augmenter le taux vibratoire le plus possible, s’aligner, s’ancrer et dans ces états modifiés de conscience, tout simplement communiquer, poser des questions, recevoir des réponses tout simplement. J’ai besoin de voir que l’ouverture du 3ème œil était une étape stratégique et extrêmement importante dans mon éveil et dans mon développement. Alors évidemment au début il y a l’identification à la personne et ce n’est pas un problème, mais progressivement quelque chose d’autre, l’être, existence, la vie, l’amour va commencer à vivre à travers ce corps. Restons sur cette musique.

Gratitude pour cette atelier ensemble. Merci pour votre présence. Gratitude de s’entraider. Gratitude d’augmenter notre conscience ensemble.

Merci.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 43 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Retranscription de l’atelier du dimanche : les automassages.

Alors nous allons faire une pratique que nous faisons tous les dimanches : une pratique d’abandon. Nous allons nous abandonner au corps physique. Pour cela nous allons faire des automassages. Nous allons nous entraîner à tout simplement laisser la vie, laisser la présence, laisser conscience faire des choses à travers ce corps, notamment les automassages et vous verrez que c’est une autre façon d’entrer en méditation.

Ce matin, nous avons fait la méditation sur la plage avec le groupe, donc nous sommes déjà, dans un état méditatif, dans un état spécial, un état vibratoire élevé et nous allons donc partager ensemble cet amour, cette vibration, cette présence.  

Voilà, c’est un atelier pour ralentir. Un atelier pour s’abandonner et pour se faire plaisir. Donc première partie c’est l’automassage, deuxième partie, chant et surtout avant danse chamanique. Voilà, nous allons partir en transe légère et ensuite Chant.

Plusieurs types de chants, les paroles seront affichées à l’écran, donc il y aura juste à chanter avec nous. Et ensuite, il suffira de s’allonger pour faire la méditation guidée et recevoir tout simplement ce que nous aurons à recevoir.

Personne ne sait ce que c’est, des réalisations ! Des canalisations ! Des compréhensions ! Voilà, n’hésitez pas à pleurer. Vous avez tout ce qu’il vous faut. Les effets spéciaux qui commencent à partir, allez savoir pourquoi. Voilà donc tous les dimanches à 9h45 méditation atelier, vous aurez à 16h30 dialogue avec l’être.

Donc c’est la même chose que notre méditation mais en mode interactif, nous pourrons dialoguer. Gratitude d’être avec nous, merci à toutes et ceux qui veulent venir en Inde il y a encore un peu de place, vous pouvez venir en Inde. Il y a 3 semaines de stage et il y a aussi en février.

Alors, nous allons commencer. Vous pouvez fermer les yeux avec moi, prendre une grande respiration. Restez bien dans votre corps. Comment vous sentez-vous dans votre corps maintenant ? Comment vous sentez-vous dans les pieds ? Dans les mains ? Posé au sol, bien droit. Nous allons commencer par un Om d’amour pour toutes celles et ceux qui sont avec nous, laissez tout ça au ralenti et dites avec moi :

J’active mon masseur interne, j’active mon maître shiatsu Inter

Voilà, nous allons laisser les mains maintenant faire un massage des joues, tout doucement, vous pouvez garder les yeux fermés, les mains massent les joues, les mâchoires tout doucement. Vous aussi, écartez les mâchoires pour bien étirer, c’est du yoga du visage. Il y a une émotion ! Si ça pleure, c’est ok.

Le masseur commence à masser un petit peu partout au niveau de la mâchoire. Vous êtes prise en charge par votre masseur interne, masseuse interne. Quelque chose s’occupe de vous, vous voyez que vous êtes juste là conscience et que les mains vont bouger toutes seules, ensuite les pouces et les doigts s’occupent des arcades sourcilières. Voilà, vous êtes bien droit, la tête bien haute, une respiration et je relâche. Mettez votre conscience là où les mains font un massage.

Toutes les tensions dans les arcades sourcilières sont en train de partir tout doucement. Le massage du front va enlever les rides ou le début des rides ! Vous pouvez aussi, avec ce mouvement, enlever toutes les pensées, les pensées s’en vont, plus besoin de signaux de pensée. C’est le vide intérieur, on peut voir comme une lumière. Les mains s’occupent maintenant des oreilles et vous recontactez votre intimité.

Voilà l’oreille est massée. Mettez votre conscience là où les doigts touchent les oreilles. Ressentez des émotions, quelque chose se libère du corps. C’est des émotions qui s’en vont. Voilà les oreilles ont été tout doucement étirées, massés. Nous nous occupons maintenant de la tête. Massage du cuir chevelu et les pouces commencent à masser derrière la tête. Laissez-faire votre masseur interne. Juste inspirez et expirez là où les pouces appuient. Des petits mouvements circulaires derrière la tête pour que la nuque puisse être massée. Grande inspiration et appuyer là où il y a des tensions un petit peu partout. Votre masseur interne, masseuse interne s’occupe de tout.  

Mettez votre conscience là où les pouces appuient. Ressentez l’automatisme, tout se fait tout seul. Comme tous les dimanches. Votre masseur interne qui s’occupe de tous les trapèzes. Grande inspiration et ça continu sans s’arrêter tout au long de notre massage. Ainsi vous apprenez à mettre plus d’air dans votre cage thoracique… Ressentez est-ce que c’est dur ? Est-ce que vous avez besoin d’un massage professionnel en plus de notre pratique ? Si c’est tout dur, oui, n’hésitez pas à faire appel aussi à des masseuses et des masseurs pour enlever toutes les tensions. Pour ceux qui n’ont pas de problème de cervicale, la tête part en arrière. Et nous allons tout doucement ouvrir la mâchoire, ne forcez pas, respirez par le nez et ressentez la jouissance de cet étirement.

Ça fait du bien, la mâchoire est toute relâchée comme au yoga ce matin, la colonne s’étire en arrière. Ressentez le bonheur, la jouissance de cet étirement. Et puis nous revenons tout doucement, le buste revient, ce n’est pas la tête mais  le buste et nous sommes en position vertical, bien droit. Ressentez la différence. Le bras droit, le coude droit monte et étirement du dos, étirement des épaules et des omoplates.

Inspirez, expirez là où ça tire, peut-être les omoplates ou le haut du dos, le bas du dos ou le milieu du dos. Si ça ne tire plus monter le coude un peu plus. Voilà, c’est un étirement que vous pouvez faire au bureau, quand vous êtes assis dans le train, dans l’avion, dans les transports, c’est très pratique et ça détend beaucoup. Quand vous êtes devant l’ordinateur aussi, n’hésitez pas à faire cette posture toutes les heures.

Une respiration, et j’expire là où ça tire. Vous sentez que quelque chose s’est abandonné ? Il n’y a plus personne. Ça fait la posture tout seul. Il n y a plus personne pour résister à la posture, ou pour faire croire que c’est trop dur. Ne forcez pas cependant. S’il y a une voix qui vous dit d’arrêter ou que c’est trop dur, regardez cette voie, observez là. Elle n’est pas vous ! Vous pouvez l’observer.

Et puis l’autre bras, maintenant le coude gauche monte. Vous êtes toujours bien droit. Le coude monte, ça s’étire sans forcer. Il n’y a plus personne, les yeux fermés, ça baille, ça rit, ça pleure, ça peut roter… Laissez faire.

Gardez une posture bien droite, bien alignée, bien posée dans le bassin, bien ancrée dans le corps. Inspirez et expirez là où ça tire et si ça tire pas beaucoup montez le coude, le buste part en arrière. Ressentez la jouissance de l’étirement. Ressentez ce bien-être, ça fait du bien. La mâchoire totalement ouverte et inspirez par le nez.

Votre corps est heureux, c’est quelque chose à faire. Si vous travaillez sur ordinateur, vraiment toutes les heures pendant quelques instants, quelques minutes, afin d’éliminer tout mal de dos potentiel.

Et nous revenons en position verticale. Les mains désormais appuient et masse le milieu du dos avec notamment les pouces. Vous pouvez monter le plus possible, et nous allons descendre au milieu du dos autour de la colonne vertébrale. Laissez le masseur interne faire un petit massage autour de la colonne et nous descendons. Nous pouvons aller aussi sur les côtés au niveau des lombaires en fonction de ce que vous avez fait. Si vous avez des petites douleurs ou sensibilités, tout doucement massage.

Prenez soin de votre corps et de votre dos grâce à ce yoga grâce à des mouvements doux tout au long de la journée, et nous massons aussi donc le bas du dos maintenant, le haut des fesses. Voilà toute cette partie-là est massée. Toutes les tensions éventuelles s’en vont automatiquement. Alors oui, Sandrine est bien arrivée, tout le monde est bien arrivé. En fait, c’est Corinne qui demande si Sandrine est bien arrivée, elle est très bien arrivée. Alors pour celles et ceux qui veulent le lien zoom, il est en descriptif et vous pouvez avoir le lien zoom pour venir directement sur zoom et ainsi vous aurez la musique.

Nous allons maintenant nous occuper de la cuisse droite. Massage de la cuisse droite. Inspirez, expirez là où les mains appuient, là où les pouces s’appuient. Ici il y a des tensions,  des zones de douleur. Tout doucement, des mouvements circulaires à cet endroit. Ensuite, nous passons au mollet de la jambe droite. Inspirez, expirez là où les pouces s’appuient. Voilà, les mollets sont massés. Si vous êtes nouveau, nouvelle, il y a peut-être des sensibilités et bien allez y tout doucement mais sûrement, vous prenez possession de votre corps, vous commencez à habiter votre corps, à voir que vous avez des mollets, vous avez des jambes. Vous allez le vivre, vous allez le ressentir plus qu’une idée, vous allez les toucher. Plus, j’allais prendre contact avec mon corps physique grâce au massage, et plus j’allais habiter mon corps, et plus j’allais ressentir mon corps, et plus j’allais accepter la jouissance de la vie dans mon corps et plus j’allais vivre, plus j’allais être vivante et vivant.

Nous passons maintenant au pied droit. Massage du pied droit. Vos plantaires du pied droit sont massés maintenant. Voilà petit mouvement circulaire un petit peu partout. Sous la plante des pieds vous voyez l’état de vos organes, l’état de votre système de digestion… Laissez votre maître shiatsu. Appuyez un petit peu partout sous la voûte du pied droit. Les mains bougent toutes seules. Votre réflexologue personnel s’occupe de vous. Vous êtes là conscience, et vous observez les mains bouger toutes seules. Notez que vos mains sentent les points de tension, une conscience interne, quelque part reliée au corps qui sait exactement où appuyer, quelle tension, quelle appuie.

Vous voyez que les points de tension disparaissent au fur et à mesure qu’il y a des mouvements circulaires avec les pouces. Et bien le pied droit est massé.

Nous allons passer à la cuisse gauche. Massage de la cuisse gauche automatiquement. Vérifiez l’état de la cuisse gauche, est-ce que tout va bien ? Est-ce qu’il y a des tensions ? Si vous avez couru par exemple, il peut y avoir des douleurs ou des tensions, ou si vous êtes mal assis. C’est le moment de tout remettre en place. Massage du mollet de la jambe gauche, et voilà la jambe est massé, le mollet est massé, tous les points de tension sont massés et l’énergie commence à recirculer un peu partout dans la jambe. Vous sentez qu’à chaque fois que vous mettez votre conscience à un endroit en réalité, vous mettez de l’amour. C’est l’amour du corps qui fait que vous faites un automassage, le corps le ressent, le mollet est très content qu’enfin quelqu’un s’occupe de lui. Maintenant le pied gauche, la voûte plantaire du pied gauche. Ressentez votre pied gauche, est-ce que c’est souple ? Est-ce que c’est raide ? La voûte plantaire, ce que c’est humide ? Est-ce que c’est chaud ? Est-ce que c’est froid ? C’est comment votre pied ?

Enfin une pratique où vous pouvez prendre votre pied et faire plaisir à votre corps. Nous allons maintenant revenir en position verticale. Massage des mains, la main gauche masse la main droite.

Ça se détend, ça se relaxe, ça peut bailler, pleurer. Quelque chose lâche… Ça lâche, donc la main gauche est massée automatiquement par la main droite. Voilà toutes les tensions de la main droite s’en vont, ça peut roter aussi y a un tel relâchement que tout se relâche naturellement. Maintenant le massage de l’épaule, sous l’épaule, sur l’épaule, sur les côtés de l’épaule, toute l’épaule. Pour accompagner le massage, nous allons faire le geste du lasso. Voilà mobilité de l’épaule, vérifiez votre mobilité de l’épaule. Sans forcer, sans se faire de mal, vraiment, sans forcer, tout doucement. Vous pouvez tout doucement à votre rythme, vous entraînez, à être extrêmement souple de l’épaule. C’est très important pour la suite. Faites des ronds, vous pouvez faire des ronds… Laissez chauffer. Sentez que vous débloquez quelque chose, quelque chose devient souple. Le bras est en l’air et ça tourne comme si vous aviez un lasso.  Échauffement des épaules, et puis c’est autour de la main gauche maintenant d’être massé.

Ça se détend de plus en plus. Nous allons ensemble aller dans un état modifié de conscience. En restant conscient sans s’endormir. Nous allons regarder le corps, dormir, nous allons rester conscients tout au long du processus, entrer dans un état d’auto Hypnose de méditation ou de transe douce. Nous allons entrer dans un état modifié de la conscience où il n’y aura plus personne, il n’y aura plus la personne, le Je, le Moi, il n’y aura plus de Moi, il n’y aura plus d’identité. Il y aura existence, présence, conscience, amour et réalité.

Voilà, pour ceux qui sont sur Facebook, Youtube, il y a des liens en descriptif de vidéos pour pouvoir faire l’atelier avec musique puisqu’à un moment nous allons danser, chanter, et ça serait important d’avoir la musique.

Voilà l’avant-bras maintenant, peut-être qu’il y a quelques points. Et maintenant l’épaule gauche. Massage de l’épaule gauche tout autour de l’épaule.

Mobilité de l’épaule gauche sans forcer, sans rien vous froisser, soyez mobiles de l’épaule gauche au maximum. Et vous ressentez votre corps, ça chauffe. Gratitude d’avoir un corps physique et de pouvoir s’en occuper. Et nous relâchons tout, nous revenons en position verticale.

C’est la tête maintenant qui va te faire des tours, tout doucement, sans forcer. Étirement du cou. Nous allons dans un sens pour le moment, mettez votre conscience là où ça tire. Continuez à inspirer et à expirer en continu, tout au long de la pratique, inspirez, expirez. Nous tournons maintenant dans l’autre sens tout doucement, le cou s’étire.

Et nous revenons en position initiale. De nouveau la tête en arrière avec cette posture où nous étirons la colonne en arrière. Nous revenons tout doucement en position verticale, en conservant les yeux fermés. Ressentez votre corps maintenant. Vous voyez la différence avec avant les automassages ? Ressentez, tout est fluide. Les énergies circulent. Vous êtes beaucoup plus mobile, prêts à danser, chanter, prêt à vous libérer, prêt à laisser l’enfant intérieur jouer, prêts à laisser l’être divin que vous êtes s’exprimer. C’est permis, c’est fluide, c’est mobile. Nous allons faire une petite pause de 10 minutes. Une pause pour le corps. Ne parlez à personne, n’allez pas sur Internet, c’est juste une pause pour aller aux toilettes ou boire de la tisane. Pour rester dans ce recueillement, cette conscience. En restant et silencieux et silencieuse, vous allez conserver notre acquis. 10 minutes de pause pour chauffer les tambours aussi, et ensuite nous commencerons la deuxième partie avec danse chamanique et ensuite chant. À tout de suite.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Ouverture du cœur et du 3è œil Saison 4 Episode 43 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Qu’est-ce la Conscience ? Qu’est-ce le Soi ? Que signifie “Je”, “Moi” ?

Prenez une grande respiration avec moi, puis laissez expirer tout doucement…

C’est le moment de s’installer confortablement, veiller à ne pas être dérangés.

Une grande respiration tous ensemble 

Les yeux fermés, allongez, le corps se détend et tout se relâche. Vous vous enfoncez tranquillement dans le matelas, dans le canapé, dans le sol. 

Nous allons faire un OM dans le 1er chakra, une grande respiration et un OM bien grave. 

Dites avec moi:

Mes jambes sont mes racines, elles s’enfoncent dans la terre maintenant.  Je me rappelle mes vies d’arbre. Je m’ancre dans mon corps. Je ressens pleinement mon corps.

Dites avec moi:

À mon corps physique : je t’aime, je t’aime

Je suis désolé, pardonne-moi, je te pardonne tout. Gratitude d’être UN ensemble.

De nouveau une grande respiration ensemble et nous allons faire un OM dans le 1er chakra. 

Il y a juste à rester là, comme ça, écouter, ne pas s’endormir. 

Ressentir dans le corps.

Je vais faire une lecture pour le groupe pour le nous. Une lecture concernant le premier chakra.

Inspirez et expirez en continu tout au long de la médiation.

Il y a juste à écouter, il n’y a rien à répéter pour le moment.

Plus voir ce que ça vous fait en vous. 

J’avais besoin de comprendre mon corps physique. 

J’avais besoin de créer une relation d’amitié, d’amour avec lui 

Mon véhicule d’incarnation, le corps physique, dans cette dimension, s’était abandonné à moi.  Ce corps physique, intelligent, sensible, subtil s’abandonnait à toutes mes volontés.

Et c’était à moi la conscience de veiller sur lui. Veiller à ce qu’il se nourrisse de bonnes choses. Des choses non toxiques. Veiller à ce qu’il boive aussi de bonnes choses et qu’il respire de l’air pur. Mon corps physique, le véhicule d’incarnation, avait besoin d’une conductrice /d’un conducteur. 

Et plus le conducteur /conductrice allait être conscient, et plus il y aurait de la jouissance, du plaisir, de la présence, du silence, de la conscience. 

En prenant soin de ce corps physique, de ce véhicule d’incarnation, j’allais pouvoir voyager longtemps.  J’allais pouvoir aller loin.  J’allais pouvoir, ressentir, vibrer, trembler, goûter à la vie. J’avais besoin d’augmenter ma conscience corporelle. 

En gardant mon corps fluide, mobile. En faisant des mouvements réguliers. En faisant une pratique régulière.

Et plus je faisais des méditations, et plus je m’éveillais, et plus je pouvais comprendre. Que seul le corps pouvait me limiter dans mon évolution.

Je ne pouvais pas être limité par l’intellect, par le mental, par le supra mental. Car dans cet espace particulier, dans cette dimension, intellectuelle et supra mentale.

Chaque réalisation était immédiate. 

J’étais l’infini, j’étais l’absolu. Je pouvais le sentir, le réaliser. Je pouvais le comprendre dans la tête très facilement.  Mais le corps allait avoir besoin de temps. J’avais besoin de voir que chaque réalisation dans chaque méditation allait devoir s’incarner dans tous mes corps. Les corps subtils puis le corps physique. 

Ressentez en vous maintenant.  Restons quelques instants sur cette musique.

Inspirez au maximum, conservez et relâchez. 

Et plus j’allais prendre soin de ce corps, plus j’allais être souple avec mon corps, mobile avec mon corps. Et plus l’esprit, l’intellect allait suivre, allait être mobile aussi. J’avais besoin de voir le lien direct entre la mobilité du corps physique et la mobilité de l’esprit, de mes pensées devant l’intellect.

En devenant mobile physiquement, je devenais mobile dans la tête, une nouvelle perspective s’ouvrait à moi. 

Mettez votre conscience dans ce premier chakra, le chakra de l’incarnation, le chakra qui vous a permis d’être là, ici, dans cette dimension. 

Nous avons des mantras, des affirmations positives à dire, pour annoncer à tous nos systèmes, à la personne, aux sous personnalités votre intention. Et comme vous dites les mantras depuis cet espace du cœur, cet état modifié de conscience, vous allez être écoutés et cela va changer votre vie.

Dites avec moi: 

Je décide de vivre.

Gratitude pour mon incarnation

À tous ceux et toutes celles qui ont permis cette incarnation

Je t’aime, je t’aime, gratitude.

Ressentez en vous la gratitude d’être incarnés dans cette vie, dans cette dimension, même s’il y a eu des épreuves, même si ça a été difficile, il y a aussi des cadeaux. 

Si vous avez déjà vécu les épreuves et les difficultés, il est temps désormais de recevoir vos cadeaux. Et si je prenais soin de moi maintenant. J’avais besoin de comprendre que l’amour de soi n’est pas de l’égoïsme, c’est de l’amour de soi.

Dites avec moi le mantra, l’affirmation: 

J’ose vivre, je décide de vivre, je m’abandonne à la vie. Je laisse la vie vivre à travers ce corps. Je suis la danse de la vie et je laisse la vie danser à travers ce corps. J’écoute ses envies et je m’abandonne à la vie.

Il y a juste à écouter. J’avais besoin de comprendre qu’il est possible d’avoir une relation avec la vie. Bien sûr, la relation est là de fait. Mais je peux avoir une relation en conscience avec la vie.

Et si, en sortant de la personne, en me désidentifiant de l’égo, de la personne, du JE, du MOI. Et si je pouvais laisser la vie être et exister. Alors, ce ne serait plus «ma vie », la vie de la personne, mais ce serait «la vie ». 

Et je me rendrais compte avec le temps que le petit JE, avait tout intérêt à laisser la Vie avec un grand «V» vivre à travers ce corps. 

Pourquoi ?

Eh bien parce que l’intelligence de la vie, qui a créé cette galaxie et tous ces soleils, ces milliards de planètes, toutes les vies sur terre. Eh bien cette intelligence est beaucoup plus intelligente.  Beaucoup beaucoup plus intelligente que le petit “Je” bien sûr. Et que par conséquent elle est une autre idée de ce que pourrait être la vie. 

J’avais besoin de voir que le petit “Je” est une pâle copie du grand JE en quelque sorte, de l’être et qu’il est possible de vivre un milliard de fois plus intensément, de façon plus vivante. De façon aussi plus intelligente. Plus amoureuse. 

J’ai besoin de voir que le petit “Je” était extrêmement limité, dans tous les aspects, non seulement les aspects intellectuels, mais aussi les aspects de créativité. La capacité à aimer, à inventer, à se renouveler. 

J’ai besoin de voir. Que le petit “Je” est une prison. Et si dans cette incarnation JE laissais le grand je être à travers ce corps.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 38 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Acceptez la vie, acceptez la mort. Libérez vos émotions, libérez-vous de votre soi. Vivez le bonheur, vivez le chagrin, vivez l’Amour, vivez…

Allons ensemble dans le 4ème chakra, le chakra du cœur, de l’amour.

Ressentez cette Paix. Tout est relâché. Il y a juste à écouter.

J’avais besoin d’apprendre à m’abandonner à Amour. J’avais besoin de comprendre qu’être amoureuse, amoureux, était le summum de ce que je pouvais vivre sur Terre et ailleurs.

J’avais besoin d’apprendre à lâcher prise, à m’abandonner à Amour. En me laissant tomber amoureuse et amoureux, j’allais disparaître en tant que « je », en tant que personne, en tant que « moi ». Mais quelque chose d’autre allait apparaître : Conscience, Présence, conscience non identifiée, ANATMAN. C’est-à-dire conscience sans « je », conscience qui est sans « je ». Et si conscience pouvait être Conscience sans s’encombrer d’un « je » ? « Ça » parle à travers le corps, « ça » mange, « ça » boit, « ça » fait des câlins, « ça » peut même faire l’amour, « ça » peut nager, marcher, courir. « Ça » peut faire plein de choses, danser, jouer, « ça » peut même travailler. « C’ » est conscient. « Ça » fait plein de choses. « Ça » n’a pas besoin de « je ». « Ça » aime : oui, « ça » aime sans « je ». « Ça » fond dans l’Amour sans aucun « je » pour résister. « C’ » est ce qui est déjà, sans résistance, sans peur, sans personne pour freiner le processus de transformation et d’éveil. « Ça » s’éveille. « Ça » se réalise. « Ça » grandit. « C’ » est de plus en plus conscient. « Ça » s’est libéré du « je ».

« C’ » est nous. « C’ » est cela. « C’ » est la vie. « C’ » est conscient. « C’ » est rempli d’Amour. « C’ » est pas compliqué. « C’ » est drôle. « C’ » est fun. « C’ » est joyeux.

Ressentez dans le cœur.

« C’ » est original. « C’ » est authentique. « C’ » est serein. « C’ » est vivant. « C’ » est nous. « C’ » est pas individualisé. « C’ » est avant l’individualisation, avant l’individu. « Ça » n’a pas besoin d’identité pour rester libre, pour ne pas se faire enfermé dans une identité, dans un concept. « Ça » a envie d’être libre et de rester libre.

« Ça » vit pleinement. « Ça » ressent dans ce corps pleinement. « Ça » comprend tout. « C’ » est super intelligent. « C’ » est très évolué. « C’ » est l’étape d’après.

Ressentez-le dans votre corps. ANATMAN est là. ANATMAN c’est l’idée de vivre sans « je », sans identité. « C’ » est présent dans notre corps. « C’ » est vibrant. « Ça » fait pleurer. « C’ » est Beau. « C’ » est amoureux. C’est « cela ». « C’ » est ce qui est. « C’ » est nous. C’est quand il n’y a plus de toi ni de moi. « C’ » est Existence. « C’ » est la Vie.

« C’ » est libéré du « je », des concepts. « C’ » est libéré de l’identité. Et si ça pouvait vivre sans s’enfermer dans une identité ? Et si c’était ça la libération ? Et si c’était « ça » la réalisation du non-soi ? Être sans identité. Être sans s’enfermer. Laisser le potentiel infini d’Existence exister, s’incarner. Et si « c’ » était très concret en fait ? Et si « ça » voyait toutes les illusions ? Et si « c’ » était une étape importante, ultime, même s’il y aura toujours d’autres étapes ? Et si c’était la bonne direction ?

Ressentez dans le cœur… Des émotions nous ont traversés, des réalisations : la réalisation que « ça » pourrait vivre aussi dans votre corps ou ce qui semble être votre corps ; la réalisation que « ça » pourrait vivre aussi à travers le « vous » que vous avez cru être qui s’efface progressivement ; la réalisation que « ça » n’a pas besoin d’identité, que « ça » n’a pas besoin du « je » pour exister, pour vivre, pour jouir de la vie, pour être, c’est même le contraire. Moins il y a de « je », plus il y a de jouissance et d’orgasme. Moins il y a de « je », plus c’est fluide. Moins il y a de « je », plus il y a d’amour.

Et si c’était le « je » qui devenait embarrassant ? Alors il suffirait de demander au « je » de s’abandonner à Existence, à être tout simplement. Et si c’était la phase ultime du « je », s’abandonner, accepter de disparaître et de se dissoudre, accepter sa propre mort, sa fin en fait ?

Et si j’acceptais de mourir en fait ? Et si le « je » acceptait sa fin ? Alors il y aurait l’Éveil, la Réalisation que le « je » n’existait pas en vérité.

J’avais besoin d’apprendre à m’abandonner pour pouvoir apprendre à être Amour, pour pouvoir apprendre à laisser Amour traverser ce corps. J’avais besoin de laisser Amour activer mon corps de Lumière. C’était le début de cette méditation.

J’avais besoin de laisser ce corps aimer ce qu’il touche, ce qu’il voit, ce qu’il sent. J’avais besoin de m’abandonner à la partie instinctive, animale en « moi ». J’avais besoin de laisser faire le corps.

Et si le corps était beaucoup plus intelligent que le « je » et que la tête finalement ? Et si je pouvais aussi m’abandonner au Cœur, cette intelligence d’Amour et d’unité ? Et si l’intelligence du Cœur, l’intelligence émotionnelle et l’intelligence du corps allaient me permettre de vivre véritablement cette vie ? Et si le « je » se mettait au service de ces intelligences ? Alors ce serait un changement de direction, changement de pouvoir, changement d’autorité. Et si je donnais mon autorité à l’Amour  en « moi » pour voir comment « ça » fait pour vivre depuis Amour ? Et si Amour devenait ma priorité ? Qu’allait-il se passer dans ma vie ?

Ressentez dans le corps. Dites avec moi :

« Amour devient ma priorité.

Je m’abandonne à Amour.

Gratitude de vivre Extase.

Gratitude de vivre orgasme du Cœur.

Gratitude d’entrer au Paradis Maintenant.

Gratitude de créer le Paradis dans ma vie.

Je décide de vivre au Paradis.

Je quitte l’Enfer.

Je vis Unité dans ce corps.

J’accepte mon corps de Lumière…

Gratitude de recevoir l’initiation « Corps d’Amour ».  »

Restez sur cette Musique…

Vois là. Nous sommes arrivés à notre destination : Silence, Présence, Existence, un état modifié de conscience. Il n’y a plus personne. Il n’y a plus qu’être, qu’Existence. C’est l’état ANATMAN.

Vous pouvez rester dans cet état… Plus vous resterez dans cet état, plus vous intégrerez ANATMAN dans votre corps et plus vous serez libre du « je », de la personne, de la matrice, du système.

Cet atelier est une porte de sortie : un Portail multidimensionnel pour celles et ceux qui veulent s’évader, pour celles et ceux qui veulent se libérer.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 32 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Vous êtes fort, vous avez confiance. Vous êtes l’Univers, vous êtes Existence.

Allons maintenant dans le 3ème chakra. Ressentez au niveau du plexus solaire… Je vais canaliser un soin. Il y a juste à écouter…

J’avais besoin de délimiter mon territoire ; d’accepter d’être l’héroïne, le héros de cette vie. J’avais besoin de m’autoproclamer autorité dans mon système, libre dans mon système. J’avais besoin d’autoproclamer mon indépendance.

J’avais besoin de créer 1789 en moi. C’est-à-dire de prendre le pouvoir sur mon système et de ne plus donner mon pouvoir aux autres.

Restez dans ce 3ème chakra. Dites avec moi :

« J’active le chamane, la chamane en moi.

Je suis ma propre autorité.

Et je déclare mon Indépendance.

Je suis libre.

Je décide de sortir de la matrice.

Je décide de me désidentifier de la personne.

Je décide de réaliser ce que je suis.

Je m’abandonne à Existence.

Je m’abandonne à la Vie…

Et je me rappelle que je suis la Vie. »

J’avais besoin de ne plus être soumis(e) à une autorité externe. J’avais besoin le héros et l’héroïne de ma vie…

J’avais besoin d’en prendre la responsabilité. J’avais besoin de sortir de la victime pour aller dans l’héroïne, le héros que je suis. J’avais besoin de voir qu’en réalité j’avais toujours été l’héroïne, le héros de cette vie.

Et si j’acceptais la responsabilité de cette vie ? Et si j’acceptais la responsabilité qui va avec la liberté ? Et si j’étais prêt(e) à payer le prix de ma liberté, en acceptant la responsabilité de me prendre en charge, de créer ma vie de toute pièce, de vivre et expérimenter ce que j’ai à vivre et à expérimenter ? Et si j’osais la Liberté ? Et si j’arrêtais d’avoir peur, de la vie, des autres, de moi-même ?

J’avais besoin de m’aimer inconditionnellement, totalement, absolument. J’avais besoin de m’abandonner à moi, c’est-à-dire à l’Être. À l’Être intérieur, à ce que je suis en vérité.

En sortant de la personne, j’atterrissais automatiquement dans l’Être. Les choses étaient différentes. Il n’y avait plus que ce que je suis partout, tout le temps. Il n’y avait plus que abandon à soi, à Existence. Il n’y avait plus que Beauté. Il n’y avait plus que Amour et Paix, Joie, Création, Co-création, Silence, Présence. Il n’y avait plus personne. Il n’y avait plus que la Vie qui se vivait à travers ce corps. Alors je comprenais : ce n’était pas mon action, c’était Son action.

Que Son action soit faite et non la mienne… Non celle de l’ego, non celle du « je ». L’action d’Existence, de l’Être, de la Vie.

Que Son action soit faite et non la mienne… Que Son Amour se vive à travers ce corps et non le mien, celui du « je » et de la personne. Que Sa Vie se vive à travers ce corps et non celui de la personne, et non celui que j’ai cru être.

En apprenant à m’abandonner à l’Être, à Existence, à la Vie, j’apprenais à laisser faire la Vie à travers ce corps. Alors ce n’était plus mes actions, c’était Ses actions. Alors ce n’était plus ma vie, la vie du « je », de la personne, c’était la vie impersonnelle.

J’avais besoin de trouver la Force en moi d’exister et d’être totalement. J’avais besoin de comprendre que ce ne serait pas ma force ni même mon pouvoir, mais Son pouvoir et Sa Force. Ça serait aussi Sa vitalité.

En me désidentifiant de la personne, j’allais recevoir un apport d’énergie supplémentaire, un apport de vitalité supplémentaire, un apport d’amour aussi supplémentaire. Et plus j’allais disparaître en tant que personne, en tant que « je », en tant que « moi », et plus Ça allait apparaître.

J’avais besoin de faire confiance en la Vie, la Vie qui avait créé cette planète et des milliards d’étoiles, et des milliards d’autres planètes, la Vie qui avait tout créé depuis des milliards d’années. Il était évident Maintenant qu’elle était plus intelligente que le petit « je », le petit « moi », cette Vie qui avait tout créé. Alors ce petit « moi », « je », l’ego, la personne commençait à avoir cette idée bizarre : et si je m’abandonnais à la partie supérieure de ce que je suis ? Et si l’Univers était amoureux de moi ? Si l’Univers me parlait tout le temps, est-ce je saurais L’écouter et Le comprendre ? Et si tout dans ma vie était là pour me parler et me dire quelque chose, est-ce que je pourrais l’entendre et le comprendre ? Est-ce que je pourrais comprendre les signes, les synchronicités ? Est-ce que je pourrais voir que tout est parfait ? Est-ce que je pourrais m’abandonner au Message que je reçois ?

Si l’Univers voulait communiquer avec, comment ferait-il pour me parler ? Il me parlerait à travers la bouche des autres bien sûr, à travers certaines émissions, certaines méditations, certaines voix. Ce serait à moi d’avoir le discernement pour écouter les voix de l’Être plutôt que les voix de l’ego et de la personne. Et s’il suffisait de tendre l’oreille et d’entendre la vibration à travers les mots ? Et s’il suffisait d’entendre l’énergie, l’âme, l’Amour cachés derrière la voix ? Et si je pouvais laisser pleurer ?

Et plus je m’abandonnais à l’Être et plus l’Être m’apprenait à écouter les choses cachées derrière les Paroles Sacrées, derrière la voix qui parle, derrière certaines images, derrière ton regard ?

Restons sur cette Musique…

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 32 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Vous êtes Amour, l’Univers est Amour. Abandonnez-vous à l’Univers, Aimez l’Univers.

Allons ensemble directement dans le 4e chakra. Un OM d’amour pour toutes les personnes qui sont ici et maintenant présentes avec nous en direct ou en différé. Le temps n’existe pas. 

Ressentez dans votre cœur de l’amour.

Je fais une lecture pour le groupe concernant le 4e chakra.

J’avais besoin de sortir de la matrice, de sortir de la personne. Et plus j’allais vers le réel, l’être existence, et plus je sortais de l’identification à cette personne, et plus les perspectives augmentaient. Et plus les possibilités augmentaient. J’avais besoin de m’aimer suffisamment pour pouvoir me libérer. 

Et si c’était l’amour qui donnait la force. 

Et si c’était l’amour qui donnait le pouvoir d’être. 

Et plus j’allais m’aimer, plus j’allais accepter ce qui est, plus j’allais réaliser ce que je suis, et plus j’allais m’offrir des cadeaux. Plus j’allais m’autoriser une vie de rêve. 

J’allais m’autoriser amour, une vie de couple harmonieuse, une danse de l’amour avec un être cher. 

Restez dans le cœur.

Ressentez quelque chose et l’initiation venir.

Je vais continuer la lecture pour le nous, pour le groupe. J’avais besoin d’apprendre le discernement. De façon à avoir confiance. J’avais besoin de me libérer du JE de la personne pour pouvoir reconnaitre l’être dans chaque autre moi. Et plus j’allais me désidentifier de la personne, plus j’allais aller dans l’être. Plus j’allais voir que l’être est dans chacun d’entre nous et que certains et certaines sont déjà beaucoup dans l’être sans le savoir.

En recherchant la compagnie de celles et ceux qui sont dans l’être, j’allais ouvrir mon cœur, j’allais évoluer. J’allais m’autoriser à aimer et à être aimé.

Bien sûr, la question qui arrivait. Que vais-je faire? Avec ma contrôleuse protectrice, mon contrôleur protecteur, qui n’a pas du tout envie que je m’abandonne à l’amour. 

En croyant être un je, en m’identifiant à une personne, j’avais construit un mécanisme, un système complexe et complet de défense de la personne. En sortant de la personne, en comprenant que je suis l’ensemble. Que je suis le NOUS.

Alors, je change de dimension.

Et ce n’est plus la volonté du JE, mais la volonté de l’être, du nous, du divin que nous sommes qui est fait.

Ressentez dans le cœur, inspirez de l’amour,

Expirez dans chacune de vos cellules.

Imaginez que vous inspirez de l’amour et vous expirez de l’amour dans chacune de vos cellules. 

Ressentez maintenant à quel point vous êtes aimé.  

Et posez-vous la question: qui ou quoi vous aime autant.

D’où vient tout cet amour?

Et s’il n’y avait que vous dans tout l’univers?

Et si vous étiez l’univers?

Ne seriez-vous pas amoureux de vous?

Imaginez maintenant que l’univers soit amoureux ou amoureuse de vous.

Comment pourrait-il vous l’annoncer, vous le dire?

Comment pourrait-elle vous l’annoncer ou vous le dire?

Comment pourrait-elle vous le faire comprendre ?

Ressentez dans votre cœur, nous allons rester sur une musique.

Ressentez dans le cœur, 

Quelque chose nous aime, on peut le sentir maintenant, et plus vous allez vous abandonner, à ce quelque chose, à cet amour. Et plus vous allez vous désidentifier de la personne.

Je vais continuer la lecture sur le 4e chakra.

J’avais besoin de voir que ne pourrais pas vivre amour en restant identifié à la personne.

J’avais besoin de comprendre le mécanisme.

Et plus le JE, le contrôleur protecteur, allait s’abandonner et plus, j’allais me désidentifier, ma personne allait se dissoudre. Et plus j’allais entre guillemets disparaître.  C’est l’impression que j’allais avoir, de disparaître. De me dissoudre tout cru et tout vivant. 

Je tombais amoureux et amoureuse.

Et tous mes systèmes étaient en train de se dissoudre. C’était très inconfortable. Je mourrais avant la mort. Ainsi, JE, l’égo, le MOI disparaissait dans l’amour infini. J’étais comme possédé par quelque chose. 

Ce quelque chose, c’était l’être galactique amour qui venait s’incarner ici.

Ressentez dans votre cœur l’être galactique amour, l’énergie christique a envie de s’incarner en vous.

Il essaie, mais si vous fermez la porte à l’amour, le JE, l’égo, le moi refuse de s’abandonner, alors le processus de transformation ne peut se faire. Alors le processus d’éveil et de désidentification ne peut se faire. Alors, le je reste là, infiniment, jusqu’à ce que l’autre opportunité apparaisse.

J’avais besoin de comprendre si je tombe amoureuse ou amoureux, ce n’est évidemment pas par hasard. C’est parce que quelque chose en moi a besoin de tomber amoureux. 

Pourquoi?

Pour l’évolution bien sûr.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 38 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

La vie est beaucoup plus belle lorsqu’elle est partagée. Rencontrez, donnez, recevez, aimez, soyez aimé… vivez !

Allons maintenant dans le 2ème chakra. Connectez-vous à ce 2ème chakra. Ressentez…

Je vais faire une lecture du 2ème chakra pour le « Nous », pour le groupe.

J’avais besoin de reconnecter mes sens, mes sensations. J’avais besoin d’accueillir mon système émotionnel. J’avais besoin d’accepter ce que je suis. Et notamment, j’avais besoin d’accepter d’être un être sensible, extrêmement sensible en vérité.

Laissez tout se reposer. Une grande inspiration dans ce 2ème chakra.

J’avais besoin d’être ancré(e) dans ce corps physique pour pouvoir vivre pleinement les émotions sans être perturbé(e) par elles, sans me faire perdre pied. J’avais besoin d’être dans ce corps physique pleinement et de laisser pleurer quand ça pleure, de laisser être en colère quand c’est en colère, de laisser « trister » quand c’est triste. J’avais besoin de laisser ce corps vivre pleinement sa vie.

J’avais besoin d’oser l’intelligence émotionnelle. J’avais besoin d’apprendre à écouter cette intelligence émotionnelle. J’avais besoin de me laisser être ému(e), de me laisser être sensible. J’avais besoin d’accepter d’être touché(e) émotionnellement par la vie, par les autres, par les messages de la vie.

En acceptant d’être touché(e) émotionnellement, en acceptant d’être sensible, j’allais redevenir humain(e) pleinement, j’allais sortir de la tête, des conditionnements, j’allais enfin pouvoir vivre pleinement ce que je suis.

En acceptant mon système émotionnel, en acceptant l’empathie, j’allais pouvoir avoir des relations authentiques, vraies et profondes avec les autres êtres humains. Bien sûr, cela nécessite aussi de choisir les êtres humains avec qui j’ai envie d’avoir des relations. Car en étant empathe, certaines personnes pouvaient rapidement être toxiques pour mon système.

J’avais besoin d’apprendre à m’aimer, à me respecter, et donc à choisir avec qui j’avais envie de vivre cette vie, avec qui j’avais envie d’avoir des relations, des communications, des relations humaines.

Restez sur cette Musique quelques instants…

Nous allons recevoir un poème qui va nous permettre de nous aligner avec l’Être :

« Avec qui ?…

Ce qui compte ce n’est pas « où ? ».

Ce qui compte ce n’est pas « quand ? ».

Ce qui compte ce n’est pas « pourquoi ? ».

Ce qui comte ce n’est pas « comment ? ».

Ce qui compte… ce qui compte vraiment dans la vie c’est « avec qui ? ».

Avec qui je veux vivre ? Avec qui je veux travailler ? Avec qui je veux partager ? Avec qui je veux voyager ? Avec qui je veux découvrir ? Avec qui je veux créer ?

Avec qui je peux être ce que je suis  ?

Car la réalité que je crée est totalement dépendante de ce « avec qui ? ». Car le bonheur, car l’amour, car le partage, car la joie, car l’humour, car la vie,… oui, tout ce que je vais vivre dépend de ce choix. Oui, tout dépend de ce « avec qui ? ».

Et aujourd’hui je t’envoie ce poème car aujourd’hui, Maintenant, « avec qui ? »… Avec qui ? C’est avec toi.

Ressentez dans le cœur l’évidence de « avec qui ? ». Alors nous allons progressivement vers ce cœur et vers Amour…

J’avais besoin de choisir les bonnes personnes dans ma vie pour pouvoir être ce que je suis, pour pouvoir être touché(e) émotionnellement, pour pouvoir vivre, pour pouvoir avoir des émotions, pleurer. J’avais besoin d’un entourage accueillant, généreux, bienveillant, gentil, qui me laisserait être ce que je suis. J’avais besoin d’un entourage sans jugement ni critique de façon à m’épanouir.

J’avais besoin de comprendre que c’est souvent les autres qui ont empêché le développement et l’épanouissement de ce que je suis, dans l’enfance, à l’adolescence et même après.

Et si je choisissais dans ma vie des personnes qui me laisseraient être ce que je suis ? Alors mon système émotionnel pourrait s’épanouir. Alors ma sensibilité pourrait s’épanouir. Alors je pourrais laisser être ce que je suis déjà.

J’avais besoin d’utiliser mon « moi », mon « je », mon ego, l’ego, la personne, pour créer cet environnement favorable.

J’avais besoin de comprendre l’usage du « moi », l’usage du « je », l’usage de la personne. La personne était là pour protéger tout ce que je suis. La personne était là pour créer l’environnement idéal à la construction d’une vie épanouissant. Voilà le rôle de l’ego, du « je », du « moi ».

En me désidentifiant de la personne, du « je », du « moi », je pouvais en conscience prendre des décisions importantes, stratégiques. Je pouvais décider depuis l’Être et non plus depuis la personne. Je pouvais décider à partir d’une perspective beaucoup plus grande, beaucoup plus vaste. Je pouvais décider depuis le cœur, depuis Amour, et ainsi créer une vie tout à fait différente.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 32 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Connectez-vous à votre corps physique, c’est votre interface d’accès à la vie.

Nous allons grimper en conscience. Nous allons nous abandonner. Vous êtes sur les ondes du non-soi…

Dites avec moi :

« Mes jambes sont mes racines. Elles vont dans la Terre. Elles se connectent à Gaïa. »

Ressentez un grand lâcher-prise, un grand relâchement. Tout se relâche. Vous vous abandonnez à Maintenant, à votre corps, à la paix. Ne vous endormez pas : restez conscient(e)s tout au long du processus.

Nous allons nous connecter au 1er chakra et nous allons recevoir un soin collectif. Il y a juste à écouter. Il y a juste à s’abandonner à Conscience, Présence, cette vibration particulière transmise à travers la voix qui parle.

Nous sommes ensemble au pied de l’Himalaya, dans les montagnes en Inde. C’est l’été, il fait chaud. Tout se relâche. Il fait beau. La forêt est là. L’air frais est là. Température parfaite. Nous sommes au pays des yogis depuis des milliers d’années. Des autres nous viennent ici pour se recueillir et s’abandonner à Gaïa, à la Nature… C’est Shamballa.

Je vais maintenant lire l’inconscient du groupe dans le 1er chakra.

J’avais besoin d’écouter mon corps physique. J’avais besoin d’une intimité avec lui. J’avais besoin de reconnaître ce corps comme étant mon Temple Sacré.

A force de méditations, je commençais à comprendre que cette réalité, cette vie, étaient accessibles grâce au corps physique. Et si le corps physique était une interface d’incarnation me permettant d’accéder à la planète Terre, ce monde, cette vie ?

Bien sûr, j’avais plein d’autres incarnations avec plein d’autres interfaces toutes différentes les unes des autres. J’avais des vies où j’étais un chat, un chien, un tigre, un cheval, un lion, une girafe… J’avais tout testé… J’avais tout testé car amoureux de mes créations, amoureuse de mes créations, j’avais envie de vivre chacune de mes créations, chaque espèce. J’étais fan de ce que je suis. J’étais fan de mes créations. Alors je m’incarnais dans tout ce que je créais pour ressentir, vibrer et vivre ce que ça pouvait faire d’être un loup, d’être un petit chat, d’être un ours… Avec le temps, et avec les cérémonies chamaniques, je reconnectais tous mes animaux totems. Ils étaient tous là au fond de moi, à l’intérieur. Je pouvais les reconnecter. Je pouvais me rappeler mon Éternité.

Dans cette vie, j’étais incarné(e) dans un être humain, dans ce corps physique. Et si j’étais pleinement dans ce corps physique ? Et si je m’abandonnais encore plus à chacune de mes cellules ? Et si je laissais la vie être à travers ce corps ? Et si je m’abandonnais pleinement à tous ses ressentis ? Et si en sortant de la tête, en s’abandonnant au corps, je commençais à vivre véritablement, à m’incarner ? C’est là le 1er chakra : le chakra de l’incarnation.

Et si J’avais été programmé(e) depuis l’enfance à sortir du corps physique et à être dans la tête ? A cause de l’école, à cause de l’éducation, à cause de tous les schémas et conditionnements parentaux. Et si je renversais la vapeur, si j’allais dans l’autre direction, la direction du corps, la direction du cœur, la direction intérieure ? Et si j’allais à l’intérieur, à l’intérieur de mon corps, à l’intérieur de mes organes, à l’intérieur de mon Temple Sacré ?

Par des techniques chamaniques, par des techniques de méditation, je pouvais m’incarner pleinement dans ce corps, prendre possession de ce corps. Je pouvais entrer dans ce corps pleinement et ressentir mille fois plus ce corps.

Restons sur cette Musique quelques instants, en ressentant le corps…

Dites avec moi, nous allons dire quelques affirmations positives, des mantras :

« À mon corps physique, à chacune de mes cellules :

Je t’aime !

Je t’aime !

Je suis ce que tu es.

Je m’abandonner à toi.

À mon corps physique :

Je suis désolé(e),

Pardonne-moi… Je te pardonne tout…

J’active mon corps de Lumière. Je laisse passer le Divin dans chacune de ces cellules. Je laisse passer Amour dans chacune de ces cellules. Et je laisse Amour aimer à travers mon corps. »

J’avais besoin de comprendre, en m’abandonnant au corps et en m’abandonnant à Amour, Amour allait prendre possession de ce corps. Amour allait vibrer et le corps de Lumière allait s’illuminer.

Et plus je m’abandonnais au corps physique et à Amour, et plus Amour pouvait vivre, s’exprimer à travers ce corps. Ainsi mon toucher devenait divin. Ainsi mes câlins et mes hugs devenaient divins. Ainsi tout mon corps retrouvait le Temple Sacré qu’il a toujours été en vérité.

En acceptant de vivre le Sacré, en acceptant de laisser l’Être vivre à travers ce corps, j’allais laisser Existence s’incarner sur Terre pleinement, sans résistance du « je » ou de l’ego, sans frein du « moi », car il n’y avait plus personne.

Ressentez votre corps qui se repose, tranquille. Ressentez les effets de cette compréhension…

Vôtre corps est un Temple Sacré. Vôtre corps est un corps de Lumière et d’Amour. C’est votre corps qui s’éveille, ce n’est pas la tête.

En laissant la kundalini s’éveiller, en laissant la vie s’éveiller, en vous abandonnant au corps physique et à ses pratiques de libération énergétique, vous laissez la vitalité grandir et vous laissez Conscience augmenter dans chacune de vos cellules.

J’avais besoin de comprendre, ce n’est pas moi qui s’éveille, c’est chacune de mes cellules qui s’éveille. J’avais besoin de comprendre, ce n’est pas la tête qui s’éveille, c’est le corps qui s’éveille. Pourquoi c’est le corps ? Parce que le corps est l’unique réalité dans cette vie, dans ce monde, dans cette réalité. La tête est virtuelle. Les concepts n’éveillent pas. Ce qui éveille, ce sont les ressentis, ce sont les réalisations. D’où l’idée de s’abandonner au système émotionnel, de s’abandonner au cœur physique, à l’amour, à tout ce qui est corporel. D’où l’idée de s’abandonner au corps physique en faisant du yoga, des pratiques sportives… Et si je pouvais comprendre maintenant que le corps est la clé ? Et si je pouvais apprendre à m’abandonner à ce corps physique ?

Restez avec cette Musique. Ressentez et vibrez avec chacune de vos cellules Maintenant.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 32 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Vous êtes le héros de votre vie, personne ne peut vous contrôler, vous êtes libre ! Ressentez votre liberté, VIVEZ votre liberté !

Allons dans le troisième chakra, le chakra de l’action et du territoire, un OM au niveau du plexus solaire.

Je vais lire l’inconscient collectif de notre groupe pour résoudre des difficultés concernant l’action, le territoire, l’autorité, dans le troisième chakra.

Laissez bailler.

J’avais besoin de comprendre c’était à moi d’autoproclamer mon autorité.

J’avais été éduqué à obéir aux parents, à la société, aux employeurs, parfois aux conjoints.

J’avais besoin de créer ma propre autorité, de comprendre que je suis reine dans mon royaume, roi dans mon royaume.

J’avais besoin de ressentir dans ce corps je suis l’héroïne, je suis le héros de cette vie.

J’avais besoin de comprendre j’étais le seul et la seule intéressé(e) à activer ma propre autorité et à défendre mes intérêts.

J’avais besoin de comprendre que j’étais en charge de mes intérêts.

C’était l’intérêt d’avoir créé une personne.

Autant la vie, Existence, s’occupe des intérêts, c’est-à-dire l’intérêt de l’ensemble, autant l’intérêt et l’avantage d’avoir un « Je », d’avoir un ego en moi, une personne.

Cet avantage-là était de pouvoir s’ancrer dans l’intérêt de la personne.

C’était une autre forme d’ancrage, honorer et respecter les intérêts de la personne. Pourquoi pas ?

En me désidentifiant de la personne, en réalisant ma véritable nature, je savais que j’étais l’univers, la conscience, Existence, je savais que je n’étais pas la personne et en même temps, rien ne m’empêchait d’aligner les intérêts de la personne avec les intérêts de la vie. Pourquoi pas ?

Rien ne m’empêchait d’être ancré, enraciné dans la vie.

J’avais besoin de ne pas rejeter la personne.

J’avais besoin de ne pas me mettre à dos mes sous-personnalités.

J’avais besoin en tant qu’êtres d’accueillir la personne.

J’avais autorité sur ma vie et j’avais autorité aussi sur ma personne.

En reconnaissant que je suis la vie, que je suis l’univers, je pouvais reconnaître l’autorité que j’avais sur ce corps physique, sur cette vie.

Dites avec moi :

Je reconnais mon autorité.

Je m’autoproclame roi dans mon royaume.

Je m’autoproclame maître de ma vie.

Je m’autoproclame libre d’exister.

J’ai le droit de vivre.

J’ai le droit d’avoir un territoire.

Je suis mon territoire.

Dites avec moi :

Je crée ma vie, libre de toute influence.

Je crée ma vie, libre de toute peur.

Je crée ma vie en toute liberté.

J’accepte d’être libre.

J’accepte d’être responsable de ma vie.

Dites avec moi :

Je prends la responsabilité entière de ma vie.

Ressentez l’importance de ce moment car beaucoup de personnes ont essayé et parfois ont réussi à vous voler votre autorité, à vous mettre sous leur contrôle.

Beaucoup de personnes sur terre ont des jeux d’influence, de contrôle et de manipulation, et beaucoup qui ne sont pas conscients et conscients tombent dans le piège très facilement surtout, quand dès l’enfance, votre personne a été programmée à obéir, à être docile, surtout si l’adolescent(e) n’a pas été construit(e), surtout si le/la rebelle n’a pas été construit(e).

Il est temps de se libérer.

Il est temps d’être autonome.

Il est temps d’être libre.

Il est temps de s’éveiller.

Laissez pleurer.

En activant votre troisième chakra, ce pouvoir d’être, d’exister, le pouvoir de décider, vous allez vers l’autonomie, vers la puissance ; vous allez vers votre pouvoir de décider, d’exister et d’être indépendamment de toute influence ; vous êtes roi et reine de votre royaume ; vous êtes souverain et souveraine ; vous n’avez pas besoin que les autres vous disent ce que vous avez à faire ; vous êtes devenu adulte, mature ; vous avez grandi en conscience ; vous avez le droit d’avoir le goût de la liberté de penser, d’agir, de faire votre vie comme vous le souhaitez. Même si ça a l’air évident et simple, en allant dans l’inconscient, je peux vous dire que c’est rarement le cas malheureusement.

J’avais besoin de comprendre qu’il était toujours possible d’être plus libre encore.

J’avais besoin de comprendre que la liberté était infinie comme Amour.

J’avais besoin de me respecter et de respecter les autres « moi » afin de créer plus de liberté.

J’avais besoin d’honorer tout ce que je suis et d’honorer tous les autres « moi » afin de créer une vie équilibrée et joyeuse.

J’avais besoin de voir que le malheur et l’ignorance venaient très souvent du système de domination-dominé qui est actuellement en cours sur Terre.

J’avais absolument besoin de devenir clairvoyant(e) pour voir tous les mécanismes de domination, de soumission qui étaient utilisés actuellement dans la société.

En voyant tous ces mécanismes, j’allais pouvoir m’en libérer et j’allais pouvoir faire attention à ne pas dominer les autres moi-même.

En décidant de ma propre liberté, je décidais en même temps de la liberté de tous les autres, car je savais au fond de moi que tous les autres étaient moi.

Alors une nouvelle vie était possible, une vie remplie de bienveillance, de gentillesse, d’abandon et d’amour.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 31 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Vivez vos émotions pleinement. Tout comme la joie, le bonheur et l’amour, la tristesse, la colère et la rage doivent être vécues, elles doivent être libérées.

Nous avons des affirmations positives à dire.

Dites avec moi :

Je m’abandonne à la vie.

J’aime la vie.

Je laisse la vie être à travers ce corps.

Je respecte la vie.

J’honore la vie.

Je célèbre la vie.

J’accepte d’être la vie.

Allons maintenant dans le deuxième chakra. Faisons un OM bien grave dans le deuxième chakra ensemble.

Il y a juste à écouter, je vais lire l’inconscient du groupe concernant le deuxième chakra.

J’avais besoin de comprendre pourquoi j’avais sept sens.

En plus des cinq sens principaux, il y avait l’émission, la réception d’amour et l’émission, la réception de pensées.

De la même façon que les yeux voient de la lumière, les oreilles entendent des sons.

Mon cœur pouvait recevoir de l’amour et donner de l’amour, et mon cerveau recevait des pensées, émettait des pensées.

J’avais besoin de comprendre les sens sont des interfaces me permettant de connecter des dimensions : la dimension du toucher, la dimension musicale des sons, la dimension visuelle, la dimension du goût, la dimension de l’odorat, la dimension du cœur avec l’amour et la dimension intellectuelle, mentale, avec des idées et des pensées.

J’avais besoin de comprendre la société dans laquelle je suis né, qui m’a éduqué était en déséquilibre.

Elle passait beaucoup de temps dans la dimension intellectuelle et mentale, au détriment de la dimension corporelle et au détriment de la dimension émotionnelle.

Quatre-vingt-dix pour cent des personnes passaient leur vie enfermées dans la tête.

Un personnage avait été créé à cet effet et une identification à ce personnage avait été créée à cet effet.

En changeant de dimension, en investissant dans les autres dimensions, en passant du temps par exemple dans la dimension émotionnelle, deuxième chakra, il était possible de vivre différemment.

 En passant du temps et en comprenant la dimension corporelle, j’allais pouvoir vivre Amour.

En passant du temps dans la dimension corporelle, j’allais pouvoir m’occuper de mon corps physique.

J’avais besoin de comprendre que c’était ce déséquilibre entre les dimensions qui allait créer des maladies, qui allaient créer des déséquilibres dans le corps.

En harmonisant le corps physique, mon système émotionnel, mon cœur, chaque sens et en laissant une part équilibrée au sens intellectuel et mental, j’allais pouvoir avoir une vie équilibrée.

Et si le bonheur ne se situait pas dans la tête mais dans le cœur ?

Et si le bonheur ne se situe pas dans la tête mais dans le corps ? Et si le bonheur c’était juste d’être ce que je suis, de laisser la vie être à travers ce corps ?

Et si le bonheur c’était un abandon total à Existence, à la vie, à ce corps ?

Et si le bonheur apparaissait spontanément et naturellement, dès qu’il y avait des identifications de l’ego, du « Je », de la personne ?

Et si c’était la personne qui se rendait malheureuse à cause de toutes ces idées ?

J’avais besoin d’accueillir mon système émotionnel.

J’avais besoin de laisser pleurer tout ce qu’il y a à pleurer.

J’avais besoin de vivre toutes les émotions : tristesse, colère, rage, etc.

J’avais besoin d’arrêter de donner le contrôle à la tête car j’avais remarqué que la tête m’empêchait de vivre ma vie ; la tête, l’intellect, la personne, filtrait et ne souhaite pas que certaines émotions soient vécues, pour des raisons culturelles et d’éducation, de très mauvaises raisons en vérité.

J’avais besoin de créer des espaces dans des cérémonies chamaniques par exemple ou des ateliers d’éveil où j’allais pouvoir m’exprimer pleinement, où j’allais pouvoir crier, hurler, rager, pleurer de façon à déboucher ce deuxième chakra, de façon à activer aussi ce troisième chakra, de façon à me libérer de la personne.

Et si je faisais des choses qui ne se font pas, dans un cadre sécurisé, intime ?

Et si je faisais des choses pour moi, seul, pourquoi pas, ou avec des amis ?

Et si je m’autorisais ma libération.

J’avais besoin d’accueillir les émotions.

Dites avec moi :

J’accueille toutes mes émotions.

Je crée un espace dans ma vie où les émotions sont possibles.

Je m’autorise à faire des cérémonies chamaniques, des soins énergétiques.

Je m’autorise des pratiques émotionnelles.

Je m’autorise des pratiques qui libèrent les émotions.

Je m’autorise à pleurer, même en public, je m’autorise à rire.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 31 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Inspirez la vie, expirez la vie. Inspirez l’amour, expirez l’amour. Donnez et vous recevrez.

J’avais besoin d’aimer et d’être aimé et pour cela, j’avais besoin de fortifier mon troisième chakra afin d’avoir confiance en moi, confiance dans mon discernement et confiance dans les autres.

J’avais besoin de voir que Amour ne serait pas possible sans confiance.

J’avais besoin d’apprendre à m’abandonner à l’autre et pour cela, j’avais besoin d’avoir confiance dans l’autre.

J’avais besoin de voir que dans l’autre, il y avait la personne, le « Je », l’ego, le moi, et qu’il y avait aussi Existence, l’être, Amour, Conscience, Présence, Silence, Intelligence.

J’avais besoin de m’abandonner à Amour, de m’abandonner à l’être et j’avais besoin de voir à quel moment il n’était pas judicieux de s’abandonner à l’ego de l’autre.

J’avais besoin d’apprendre à disparaître, d’apprendre à m’abandonner.

J’avais besoin d’apprendre à aimer. Et pour cela, j’allais avoir besoin d’un chéri ou d’une chérie de façon à exercer cet abandon.

En apprenant à m’abandonner à un chéri, une chérie, j’apprenais à être, à exister sans le « Je » ; j’apprenais à me laisser dissoudre, à laisser la personne se dissoudre ; j’apprenais à mourir de mon vivant ; j’apprenais à accepter cette dissolution de l’ego et du « Je » en fondant dans l’amour infini.

Evidemment, ce n’était pas confortable, agréable au départ.

Évidemment, cela demandait beaucoup d’abandon.

J’avais besoin d’apprendre à faire confiance grâce au discernement.

J’avais besoin de voir qui dans l’autre me parlait. Est-ce que c’était l’être ou est-ce que c’était la personne ?

J’avais besoin de m’abandonner à l’être. Et dans ce processus d’abandon, j’allais disparaître en tant que personne.

J’avais besoin de comprendre plus je m’abandonne, plus le « Je » s’abandonne, plus le « Je » disparaît au profit d’autre chose.

Si je m’abandonne à Amour, ne reste plus que Amour, le « Je » a disparu.

Si je m’abandonne au yoga, ne reste plus que le yoga, ne reste plus que le corps qui s’étire, le « Je » a disparu au profit du yoga.

Si je m’abandonne à la vie, le « Je » disparaît et la vie se vit à travers ce corps.

Je m’abandonne à cette salade du potager que j’ai cueillie, que j’ai plantée. « Je » disparait.

Je m’abandonne au goût.

Je m’abandonne au corps qui mange.

Je m’abandonne à cette présence qui goûte la vie et qui se nourrit.

Il n’y a plus de « Je ».

Remarquez qu’à chaque instant de la vie, il est possible de s’abandonner et ainsi il est possible de s’éveiller, de se désidentifier de la personne.

J’avais la croyance que la personne courait, faisait du yoga, méditait, mangeait, faisait à manger, faisait des activités. Eh bien, c’est faux. Ce n’est pas la personne qui fait. La personne croit que c’est elle qui fait. En réalité, c’est la vie qui est et qui fait.

En me désidentifiant de l’ego, du « Je », de la personne, je comprenais que la vie continue sans le « moi », sans le « Je », sans la personne, et qu’elle continue de façon beaucoup plus fluide, beaucoup plus naturel, beaucoup plus vrai et beaucoup plus réel.

En apprenant à aimer, j’apprenais à m’abandonner, le « Je » s’abandonnait, et en apprenant à s’abandonner, « Je » disparaissais. Et en apprenant à disparaître, quelque chose apparaissait. Ce quelque chose, c’est Existence, c’est être, c’est la vie, c’est l’intelligence, c’est la conscience, c’est tout ce qui n’est pas l’intellect, c’est tout ce qui n’est pas le mental, le personnage.

En apprenant à m’abandonner, j’apprenais à aimer. Et en apprenant à aimer, j’apprenais à m’abandonner.

Et si je me laissais tomber amoureux(se), pour apprendre à m’abandonner ?

Et si j’observais et j’accueillais toutes les résistances à l’amour ?

Et si j’arrêtais d’écouter toutes les petites voix qui me racontent des histoires pour ne pas qu’Amour se vive ?

Et si je voyais la contrôlante-protectrice, le contrôleur-protecteur qui ne veut rien lâcher par peur de perdre un pseudo contrôle qu’il n’a jamais eu en vérité ?

Et si je devenais réaliste sur cette vie qui n’est pas la mienne, mais qui est celle de cela, Existence,  en sortant de la personne, la conscience que je suis, elle ne découvre rien, tous les programmes, tous les conditionnements, tout ce qui est faux, tout ce qui est l’héritage de papa et de maman et qui vient des grands parents, qui vient de je ne sais, mais qui n’est pas réel ?

Et si j’arrêtais de croire les concepts basés sur d’autres concepts, basés sur des postulats faux, comme par exemple le temps, qui n’a jamais existé ; comme par exemple le « Je » qui est une construction ?

Et si je veux me reconnecter à la vie, au réel, aux sensations, aux sens, à l’amour, au corps physique ?

J’avais besoin de voir que toute la société était dans (la maya ?), dans l’illusion.

Tout était construit sur des concepts faux.

Des grandes constructions avaient été élaborées sur des bases fausses : la personne qui n’existe pas ; le temps qui n’existe pas et plein d’autres choses qui n’existent pas.

J’avais besoin de voir que j’étais arrivée dans un monde irréel, un monde virtuel.

Et plus j’allais dans le réel : marcher dans la nature, faire des câlins aux arbres, faire des câlins aux autres « moi », toucher tactile, ressentir ; plus, j’allais dans le réel : cueillir dans le potager, cueillir ce que j’allais manger, planter ce que j’allais manger, plus je me connectais avec Gaïa et plus j’écoutais Gaïa et plus je m’apercevais que je vivais dans l’abondance de Gaïa.

La nature était abondante par nature. Tout poussait si l’environnement était favorable. Il n’y avait qu’à planter, aimer, écouter.

Et si tout était comme ça, naturel, comment serait la vie ?

Restons sur cette musique.

Nous avons quelques mantras sur l’amour. Dites avec moi :

Je m’autorise à tomber amoureuse, amoureux.

Je n’ai pas peur de me dissoudre.

Je n’ai pas peur de m’abandonner.

Je n’ai pas peur de disparaître.

Ressentez, tout ralentit.

Dites avec moi :

Je m’abandonne à Amour.

J’ai confiance en Amour.

Inspirez la vie. Expirez la vie.

Gratitude pour cette belle méditation.

Je vais vous laisser avec une heure ou deux de musique de méditation pour celles et ceux qui veulent continuer à conserver cet état d’être, cet état modifié de conscience.

Je vous retrouve à 20 heures pour Dialogue avec l’être.

C’est la suite de notre méditation en mode interactif, car une fois que vous serez dans l’être, vous pourrez avoir des interactions avec le monde.

Au début, cela demande d’être dans des états modifiés de conscience, puis ça s’intègre, puis vous pouvez vivre depuis Existence, depuis Être votre vie quotidienne.

C’est un peu technique, mais ça, ça prend une respiration.

Je donne rendez-vous à tout à l’heure.

Bon appétit!

Je t’aime.

Je t’aime.

Je t’aime.

Je t’aime.

Je t’aime.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 31 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

P comme Pollinisateur

Nous sommes tous des pollinisateurs. La question est : que diffusons nous, quel genre de pollen pollinisons nous ?

Réponse : ce que nous sommes bien sûr !

Nous pollinisons ce que nous sommes, en diffusant notre fréquence vibratoire.

pollinisateur : envol des graines de pissenlis

Nous vibrons, nous diffusons, tel des abeilles, nous pollinisons ce que nous sommes et ce que nous portons sur les autres, dans des lieux.

Telle une abeille, je diffuse mon amour de fleur en fleur. Vous êtes les fleurs, nous sommes les fleurs.

Quel parfum diffusons-nous ?

Comment les autres se trouvent-ils modifiés par nous ?

Quel genre d’inspiration générons-nous au contact des autres nous-mêmes ?

Car le processus qui a lieu à chaque instant, chaque jour, quand deux personnes se rencontrent est réellement un processus de pollinisation. Nous aspergeons les autres de notre bonne ou mauvaise humeur, de notre joie ou de notre désespoir.

Plus nous fondons dans l’amour, dans l’extase d’être ce que nous sommes, à savoir une fréquence d’amour infini, de rire infini, puis tout l’univers autour de nous se transforme.

Nous générons alors de la joie, du bien-être, et nous communiquons le meilleur de ce que nous sommes.

Alors, dans le visible et l’invisible, nous agissons, nous changeons le monde.

A chaque fois qu’un bouddha éveillé passe quelque part, à chaque fois qu’il rit, des fréquences insoupçonnées s’imprègnent dans l’environnement, dans les objets et dans les êtres humains aussi.

Telle de la radioactivité, nous ne pouvons sortir indemnes de ces bombes vibratoires d’amour infini.

A chaque instant, nous pouvons diffuser et polliniser, nous pouvons, par des mantras, par des intentions, libérer et nettoyer des lieux, des gens. Il suffit de se centrer sur le cœur et de vivre, l’amour, la vie, la présence.

I love you

Kunzang Gyamtso, le 18 octobre 2013

T comme Temps (3)

Il n’existe qu’un seul grand moment présent, dans lequel la loi de cause à effet est active. Le temps n’existe pas tel qu’on le croit. En réalité, il n’y a qu’un seul instant infini. Le mental est conditionné pour voir autrement, mais c’est une illusion. Ramana Maharshi, Eckart Tolle et beaucoup d’autres l’ont exprimé et expliqué.

Ainsi la conscience qui se situe hors du temps “voit” en simultané toutes les étapes, tous les événements de la vie, de nos vies.

 Le temps n'existe pas

Pour cette raison notre conscience, si on l’écoute, sait très bien et ressent les conséquences et les effets de nos actes.

Soyons à l’écoute du cœur et sentons, vibrons, comprenons les effets de nos décisions potentielles.

Centrée sur le cœur, sur l’amour, nous pouvons communiquer avec notre âme, avec notre conscience et lui demander : que se passera-t-il si je prends ce chemin ?

Aussi, nous pouvons imaginer et appréhender les effets des différents chemins, dans nos méditations, dans nos prières.

La vie est une multitude de chemins, que nous choisissons à chaque instant.

Choisissons le chemin du partage, de l’amour, de la joie, du bonheur. Refusons le choix de la souffrance, de la séparation, du personnage.

Kunzang Août 2013

Le fou d’amour

Je suis fou,

Je suis fou d’amour,

Fou de toi,

Fou de moi,

Fou de lui,

Fou d’elle,

Fou de tout.

Au sens le plus noble du mot,

Je suis fou,

De la vie,

De la joie,

De l’amour,

De l’univers que nous avons créé.

C’est délirant à quel point je suis fou,

De nous.

Kunzang Août 2013

P comme Peur

La peur est générée par l’illusion de la séparation. La peur nous emprisonne et nous limite.

La peur est ce qui nous limite

La peur nous emprisonne et nous limite

Nous sommes tous plus ou moins conditionnés à avoir peur, par exemple  :

  • Peur de la mort.
  • Peur de ne pas avoir assez.
  • Peur de perdre les êtres que nous aimons.
  • Peur d’échouer.

Mais si nous transmutons nos énergies de peur en énergie d’amour, de foi, de confiance, alors plus aucune limite ne peut nous retenir.

Pouvons-nous comprendre que rien ne peut nous arriver finalement ?

Pourquoi continuer à laisser les peurs et les conditionnements nous limiter ?

Nous sommes libres en réalité, nous sommes capable de tout !

N’oublions pas que nous sommes tous “Dieu”, c’est à dire une conscience d’amour infini qui ne cherche qu’à expérimenter et à apprendre la vie.

Notre nature profonde est l’abondance, la joie, le bonheur, l’amour. Seuls des peurs ou des conditionnements peuvent nous empêcher d’être ce que nous sommes.

Mais je vous donne ce secret : nous sommes libres

Nous sommes libre d’effacer nos peurs, nos conditionnements et libre de reprogrammer des valeurs et des vibrations d’abondance, de joie, de bonheur.

Mais comment faire ?

Simplement en focalisant notre conscience sur l’amour, sur la joie, sur le positif, sur le cœur. Attention, cela n’empêche pas le discernement, au contraire.

Nous pouvons dépenser notre énergie dans le passé, dans le futur, dans le négatif, dans les problèmes.

Ou bien décider de focaliser notre conscience, ce que nous sommes, dans le présent, dans l’écoute, dans la présence.

Si dans la présence du moment présent, nous pouvons réussir, quelles que soient les circonstances, si nous pouvons être dans un état d’esprit, une fréquence, une vibration de paix, de joie, nous prendrons automatiquement les bonnes décisions.

Et les décisions prises dans un état d’esprit de partage, de joie, d’amour auront automatiquement des effets très positifs sur nos vies. La loi de cause à effet joue son rôle, quels que soient nos choix, quel que soit notre état d’esprit : nous pouvons unir ou nous pouvons détruire.

Nous sommes tous libre.

Restons dans cet état d’amour infini.

etat-amour

Fondons dans le cœur, dans l’amour et restons dans cet état au moment de prendre nos décisions.

Ne focalisons pas notre conscience sur les peurs ou sur les idées négatives, utilisons notre conscience, notre énergie vers la lumière, vers l’amour.

Ce secret permet d’atteindre des niveaux d’abondance infinie dans tous les domaines.

Bien sûr notre environnement agit sur notre état d’esprit. Choisissons bien notre entourage, restons avec ceux qui nous donnent de la force, de l’énergie, de l’amour, de la passion. Fuyons les personnes négatives qui génèrent et communiquent l’énergie de peur, nous n’en avons pas besoin.

Être focalisé sur le positif et le cœur n’empêchent pas le discernement. Utilisons notre cerveau gauche et droit de façon simultanée, équilibré, soyons conscient au maximum de notre réalité.

Mantra à lire à haute voix :

“Je décide solennellement et maintenant, de tout mon cœur, de dissoudre toutes les énergies de peur qui m’ont conditionnées. Qu’elles disparaissent définitivement, je n’ai plus besoin d’elles. Je reprends ma liberté, maintenant. Merci.”

Kunzang Août 2013

S comme Souffrir

Au sujet des souffrances mentales.

C’est l’illusion du temps qui crée les souffrances mentales. Sans temps, la personne ne peut exister. Fondu dans ce moment présent, sans passé ni futur, le mental n’existe plus.

Méditons,

Entrons ensemble dans ce moment.

pause

pause

Faisons une pause.

Ressentons ensemble ce moment de paix, d’amour, de joie.

Nous sommes la vie, nous sommes le bonheur de vivre. Tout est parfait, ici et maintenant, pouvons-nous le comprendre ? L’accepter ?

Comment vous sentez vous, la, maintenant. Méditez, fermez les yeux un instant.

Que ressentez vous dans votre corps ?

Comprenons que le temps n’existe pas, que seule la présence dans ce vaste moment “est” et vit à travers nous.

Sortons de l’illusion de la séparation, sortons du temps et entrons dans la présence de cet infini moment.

Sans le temps, la personne ne peut plus exister, il n’y alors plus personne pour séparer et pour souffrir, il n’y a plus que ce moment présent qui ne sait que “être”.

Le pouvoir de l’instant présent, c’est justement la compréhension que nous sommes le moment, que nous ne sommes ni le mental ni la personne qui sont toujours à la recherche de quelque chose.

Tandis que ce que nous sommes réellement ne peut se situer qu’ici et maintenant, dans la présence, la fausse personne, le mental ne peut y exister.
La libération, c’est réaliser qu’il n’y a ni temps, ni personne. Car c’est l’identification à la personne qui souffre.

“Je sépare et je souffre donc j’existe” est le credo de la personne, de l’égo, du personnage.

C’est la pensée sous-jacente de l’erreur fondamentale : “Je pense donc je suis”.

Il y a plusieurs solution pour arrêter les souffrances : soit on déprogramme progressivement les conditionnements et les traumatismes de la personne, soit on élimine carrément la personne.

Car c’est l’identification à la personne qui fait souffrir : je suis l’homme ou la femme qui n’a pas de conjoint parfait, je suis l’homme ou la femme qui n’a pas un travail qui me plait vraiment, je suis l’homme ou la femme qui n’est pas satisfait de sa vie de personne.

La souffrance mentale est bien réelle, c’est la personne qui ne l’est pas.

Pourquoi continuer à souffrir à cause d’une personne qui n’existe pas ?

Pouvons-nous nous dés-identifier au personnage que la vie nous a créé ?

Ce que nous sommes réellement, la conscience, la présence n’a pas besoin de s’identifier car elle est déjà tout.

Kunzang Mai 2013

L’expression divine de la vie

Nous n’existons pas réellement en tant que personne, mais plutôt en tant qu’expression divine de la vie, de la source qui à travers nous se vit.

Expression divine de la vie, de la source qui vit à travers nous

Expression divine de la vie, de la source qui à travers nous se vit.

 La vie qui à travers nous se vit génère nos aspirations, nos envies, nos volontés.

Attention à ne pas confondre les envies de l’ego, du personnage, et les envies du cœur bien sûr.

Car si l’on “surrender”, si nous nous rendons au cœur, à l‘amour, nous laissons littéralement la vie, l’amour et la joie s’exprimer.

Alors nous pouvons commencer à vivre de façon divine.

Mais d’où vient cette énergie de vie ?

De la source bien sûr, de l’essence même de ce que nous sommes réellement : une source infinie de joie, de bonheur, de lumière et de paix.

Et c’est l’ouverture du cœur qui laisse entrer la vie, qui laisse le divin à travers nous s’exprimer.

Plus nous avons dissous notre personnage, plus la vie peut s’exprimer à travers nous, propageant union et amour. Alors, nous pouvons co-créer avec les autres, alors nous transformons notre environnement en quelque chose de magique.

Et si nous sommes plusieurs à utiliser cette vibration commune, une force incroyable se cumule et entre en synergie, en résonance.

Quand le divin travaille avec le divin, une énergie puissante et magique apparait, alors de belles créations sont possibles, alors la vie nous sourit.

Kunzang Juin 2013

N comme Négativité

La négativité est une maladie contagieuse.

Négativité

Négativité

Ce que nous sommes, notre être, s’exprime à travers nos attitudes, à travers nos actions. Ce que nous sommes, à travers le filtre de la fausse personne, ne peut faire autrement que de s’exprimer.

Sans nous en apercevoir, c’est tout notre univers intérieur que nous exprimons, par nos paroles, par nos regards, par nos attitudes, par nos gestes, par nos intentions, par nos actes.

Si dans notre univers intérieur, nous avons un conflit, une séparation, un problème, il va s’exprimer. Il va se projeter sur les autres et nous reviendra, parfois de façon douloureuse. En effet, nous sommes tous les miroirs les uns des autres. Dans le grand théâtre qu’est la vie, les autres personnages jouent leurs rôle.

Et c’est justement lorsque par le processus de l’éveil, nous dissolvons notre propre personnage, que tous les autres personnages, d’un seul coup, se révèlent. (Cf poème 7 milliards de robots)

Souvent, certaines personnes se plaignent, critiquent les autres, sont négatives et remplis de jugements.

Il s’agit d’une maladie mentale : la croyance erronée que nous sommes séparés des autres.

La négativité que certains envoient est en réalité l’expression de leur propre souffrance. Comme une résonance, un traumatisme interne, la souffrance a besoin de s’exprimer.

Si nous pouvons comprendre que tout est littéralement nous, et que le sous-jacent de toute chose est l’amour, que tout est une expérience de la conscience, on comprend alors qu’il n’y a pas de séparation.

Et quand nous comprenons qu’il n’y a pas de séparation entre les autres et nous, il ne peut plus y avoir de négativité. Il ne reste plus que de la compréhension, plus que de la compassion.

Et c’est cette illusion de séparation, par exemple envers des personnes que nous “n’aimons pas”, qui va générer la réception de pensées négatives. Comme s’ils lisaient un disque rayé, certains passent leur vie à répéter l’expression de leurs souffrances et se plaignant de ceci, de cela, des autres.

La négativité est une maladie mentale car elle est un dysfonctionnement de l‘être : elle est la conséquence de l’illusion de la séparation.

Souvent nous voyons des personnes tourner en boucle, répétant sans cesse les mêmes histoires négatives, les mêmes schémas de souffrance. Elles se sont identifiées à leur personnage. Leur personnage souffre et s’exprime. Cette stratégie de l’égo leur permet à la fois d’exister et d’attirer l’attention. En propageant des peurs, en exprimant une énergie de négation, ils attirent l’attention.

C’est une maladie contagieuse car les “personnes négatives” se rencontrent, se réunissent et partagent leur négativité, leurs souffrances, leurs peurs. Bien évidemment, elles s’alimentent les unes les autres, faisant grandir de plus en plus la négativité, la négation d’une partie d’elle-même.

Et c’est cette énergie de séparation, de négation, qui, depuis des milliers d’années amènent vers la destruction physique de l’autre, par des tueries, par des guerres.

Car ne nous y trompons pas, c’est l’idée qui génère les effets.

A partir du moment où l’autre n’est plus moi, que je ne le comprends pas et qu’il me fait peur, je n’ai plus qu’à l’éliminer. Que s’est-il passé lors des deux dernières grandes guerres. Que se passe-t-il encore tous les jours, un peu partout dans le monde ?

L’idée négative que l’autre n’est pas moi, qu’il est différent de moi, qu’il n’agit pas “bien” est la graine qui génère la violence et la destruction. L’idée contraire est que l’autre est moi. Cette idée mène vers la non violence et l’amour.

Les idées sont la cause d’effets inimaginable.

Ces personnes malades de négativité ne se rendent absolument pas compte des effets qu’elles produisent sur la psyché des enfants, des jeunes et des autres personnes.

En propageant le virus de la négativité, de la peur, de la séparation, ils créent sans le savoir des adolescents qui se transformeront en tueur en série, ils propagent sans le comprendre des idées de haines, de séparation et de violence.

La violence n’arrive pas par hasard dans notre société, elle est l’expression de souffrances intérieures, d’un manque d’amour, d’un manque d’union, d’un manque de sacré, d’un manque de connexion avec notre essence intérieur : le divin.

Pour cette raison il est urgent que le monde s’éveille à l’amour et à la réalisation de ce que nous sommes réellement. C’est la compréhension ancestrale, comprise par tous les êtres accomplis de cette planète, que les autres “sont” littéralement “nous” qui nous guérira de cette maladie.

Quand Jésus dit “aimes ton prochain comme un autre toi-même”, c’est parce qu’il n’y a pas d’autres, c’est parce qu’en en réalité il n’y a que des “nous”, partout. Que la main gauche cesse d’attaquer la main droite ! Nous sommes un seul et même corps.

De façon subtile et inconsciente, la négativité est un poison qui sépare les hommes les uns des autres.

Ensemble, propageons le virus contraire, propageons le médicament : le virus de l’amour, du positif, de la paix, de la joie et du bonheur.

Car la positivité aussi se propage. La bonne humeur, l’amour se diffuse. Elle aussi est contagieuse.

 La bonne humeur, l'amour se diffuse

La bonne humeur, l’amour se diffuse

Pourquoi d’après vous les personnes éveillées sont-elles quasiment toujours joyeuses, dans l’amour et dans la paix ?
Tout simplement parce qu’elles savent que rien ne peut leur arriver, que tout fait parti d’elle.
Tout simplement parce qu’elles savent qu’elles “sont” l’amour.

Alors nous entrons dans un univers d’acceptation de ce qui “est”, alors nous laissons la vie agir à travers nous. Alors nous lâchons prise et ne résistons plus aux évènements, aux imprévus.

Bien sûr, cela n’empêche en rien l’action juste, cela ne nous empêche pas d’agir, bien au contraire.

Nous entrons alors dans l’acceptation de ce qui est, dans ce moment présent infini dans lequel tout se joue. Dans ce moment présent, après acceptation de ce qui est, nous pouvons, sans perturbation émotionnelle faire ce que nous avons à faire. Nous pouvons modifier notre environnement, prendre des décisions en toute conscience.

Cette acceptation amène du positif.

Car en réalité, c’est bien la non-acceptation, de ce qui est, qui amène la maladie de la négativité.

Plutôt que de radoter des traumatismes amenant des idées négatives, nous sommes alors invités à prendre nos responsabilités et à agir si besoin.

Car en réalité, si quelque chose ne convient pas dans l’univers dans lequel nous sommes, pourquoi ne pas le changer ?

Nous sommes tous libres !

I love you,

Kundun, mai 2013

E comme Emotions positives

Cultiver les émotions positives

Cultiver les émotions positives

Apprenons à cultiver des émotions positives d’amour, d’abondance et de créativité, de partage de joie, puis écoutons les pensées que nous recevons.

Ne faisons pas le contraire : cultiver des émotions négatives de destruction, de séparation et accepter les pensées que nous recevons.

L’état d’esprit, l‘attitude est primordiale, c’est elle qui va nous connecter et qui va faire résonner le champ des potentialités.

C’est notre état d’esprit et donc le choix de pensées qui va littéralement attirer les synchronicités dans notre vie.

Soyons dans la présence, vivons en conscience nos moments. Ainsi nous pouvons vibrer à la fréquence d’amour et de fraternité, ainsi de nouvelles pensées nous parviennent, ainsi nous pouvons réellement construire notre vie, en toute liberté, loin des conditionnements.

Si nous pouvons cesser de réagir à nos émotions, si nous pouvons plutôt les choisir, par l’attitude ouverte et positive, d’amour, alors nous commençons à devenir libre, car ce n’est plus nos émotions qui nous guident, mais ce que nous sommes réellement.

Kundun, juillet 2013

Nous

Chère Laurence,

Plus je suis avec toi,
Et plus je suis avec moi.
Plus nous nous rencontrons,
Et plus je te trouve,
Belle.

Plus nous partageons,
Plus l’envie de partager,
S’éveille.

Au delà du visible,
Je sens l’invisible,
Qui veut,
Qui peut,
Qui est.

Nos âmes rigolent,
Quand ensemble,
S’ouvrent,
Nos portes.

Des univers,
Inconnus,
Des univers,
Insoupçonnés.
Des univers,
Magiques.

Les anges se marrent,
Quand ensemble,
Les chemins,
Nous ouvrons.
Les anges s’envolent,
Quand ensemble,
Nos destins,
Rigolent.

Et plus nous partageons, et plus ils s’ouvrent,
Et plus nous aimons, et plus ils aiment.

Les chemins sont tombés amoureux de nous Laurence,
Ils ont compris,
Qui ils étaient.

Ils ont compris,
Qu’ils étaient,
Nous.

Au delà des mots, je t’aime,
Au delà des mots, je te reconnais.

Moi,
Tu es,
Moi,
Tu as été,
Moi
Nous serons.

Au delà de nous, il a envie
De nous,
Comme nous avons envie,
De lui.
Oh My God, nous sommes,
Nous sommes,
Lui.

Je commande à l’univers,
De merveilleux moments,
De rire.

Je commande à l’univers,
La co-création,
De notre bonheur.

J’ordonne la joie,
J’ordonne l’amour,
J’ordonne l’humour.

Je t’aime.

Kundun

Voyage de femme dans le Sahara

Retraite d’amour, Paix des femmes dans le Sahara

Du 24 Octobre au 1er Novembre 2013, Myriam de El Aïma accompagnement et chant sacré vous propose ce voyage de femmes, cette retraite d’amour pour retrouver la paix au coeur des merveilles du désert marocain.

Présentation – Contenu du stage – Ouverture des clés d’Isis

Présentation :

El Aïma accompagnement

El Aïma accompagnement

Bonjour à toutes,

C’est avec une grande joie, le soleil du désert dans mon cœur, que je vous écris. Je vous invite à vivre un voyage sacré à la source des femmes.
Une retraite d’amour et de paix vous attend dans ce lieu privilégié avec la terre mère du Sahara, où se révèle la véritable beauté de notre essence.
Tout en douceur  au rythme de la vie marocaine et de la caravane nomade, nous entrerons dans notre espace intime de silence et de création.
Nos vibrations communes et individuelles nous amèneront dans la co-création consciente.
Je vous invite à un voyage où les mots : sérénité, authenticité, harmonie, liberté seront nos guides.
Nous contacterons notre douce puissance de femme et accueillerons notre véritable dimension.
Nous marcherons chacune dans nos propres pas et ensemble nous nous unirons pour célébrer la danse joyeuse de la vie qui s’écoule en nous…

J’ai choisi un circuit depuis Ouarzazate

« La porte du désert, la ville sans bruit ».

Nous descendrons par étape le long de la vallée du Drâa qui nous conduira au désert de Mhamid. Le stage commencera le 24 oct et se terminera le 1er nov. Arrivée le 23 oct au soir et retour le 2 nov au matin.
Dans chaque journée il y aura des temps de stage et de découverte, des visites pour les 2 premiers jours le long de la vallée, puis des temps de marche chaque matin dans le désert.
Les temps de stage seront l’après midi et en soirée autour du feu, après le coucher de soleil  dans la grâce du présent si intense …
Nous passerons 5 jours complets dans le désert.
Mahjoub et son équipe nous guideront dans le désert avec une véritable dignité dans le service et la sagesse joyeuse.
Je me réserve de tout vous dire, comme ils disent ici :

« Le désert ne se raconte pas, il se vit ».

Nous finirons ce séjour  le 31 par une rencontre avec les femmes marocaines avec un atelier cuisine et henné dans le partage du cœur avec nos sœurs.
Sur le chemin du retour à Ouarzazate nous irons au hammam et nous recevrons un massage. La dernière soirée  se déroulera  en musique, et nous finirons par le dernier cercle du stage.

Je remercie la Source , Isis, Marie et Jeshua de m’avoir guidé en ce lieu pour me révéler encore plus à l’Amour et vous y conduire à mon tour.

Nous sommes femmes de chemin et de passage alors profitons pleinement du voyage…

Merci à nous toutes et tous …

Myriam

Contenu du stage :

Des explorations qui nous conduisent à être, à vibrer notre essence, à créer par la danse libre, le mouvement naturel énergétique de nos corps, le chant libre, les sons sacrés, dans la conscience de l’énergie.

Être dans la présence intime Amour et Joie !

Cercle de paix, cercle de guérison, méditations, danses et chants sacrées, tantriques et chamaniques, jeux et improvisations dans l’instant …

Une œuvre de réunification, de lâcher prise, d’acceptation, de conscience du cœur, d’émerveillement et d’innocence.. Créer à partir du silence, de la vive présence.

Ouverture des clés d’Isis :

Retraite d'amour et paix des femmes dans le Sahara

Retraite d’amour et paix des femmes dans le Sahara

Isis nous guidera à activer les clés qui ouvrent les portes de notre Arbre de Vie. Transmission des premières clés fondamentales. Elles nous aideront à ancrer et incarner ce que nous allons pétrir ensemble.

Je vous laisse goûter le nectar des roses qui s’ouvriront en vous dans cet enseignement où la grâce s’incarne.

Artiste, enseignante, j’aime accompagner et transmettre. Je suis avant tout femme de chemin, un être sensible, heureuse d’être présente à la vie qui s’offre. Je trouve en moi le contact avec la source à travers l’expression sacré du corps et de la voix. J’aime laisser vibrer et résonner la joie en moi et dans les rencontres, m’unir à la force de la nature et du cosmos, vivre en vérité, libre d’être et de choisir dans la simplicité. Je serais très heureuse de vibrer chœurs à cœurs, cœurs accords avec vous…

avec toute ma tendresse,

Myriam

Pour en savoir plus : www.el-aima.com
Vous trouverez les tarifs sur la feuille de route à cette adresse en cliquant ici

Vous pouvez m’appeler au 06 38 81 73 44 ou me joindre par le formulaire ci-dessous

Attention : Il ne reste plus que 5 places pour ce voyage exceptionnel

www.mhamidvoyages.com

www.el-aima.com