P comme Persistance

C’est la persistance de ce que nous sommes qui s’incarne dans la matière.

Si nous persistons à toujours rester dans notre état d’esprit naturel, si nous choisissons toujours les mêmes pensées, si nous avons déterminé de façon précise ce que nous sommes, et ce que nous ne sommes pas, alors un alignement de nos intentions permet à l’univers de s’adapter à notre vibration. Ainsi un univers qui nous ressemble se met en place.

un univers qui nous ressemble se met en place

un univers qui nous ressemble se met en place

L’univers, de par la loi d’attraction, de résonance,  et de cause à effet réagit à nos choix, à nos actions, à nos attitudes.

Il est essentiel de toujours rester aligné dans la même direction. S’il y a une incohérence ou une disharmonie dans nos intentions, dans ce que nous voulons réellement, il y aura une disharmonie dans notre monde. L’extérieur est généré par l’intérieur, par ce que nous sommes.

Si nous changeons de tactique ou de stratégie chaque semaine, nous n’allons nulle part, nous créons puis détruisons.

Soyons précis dans la définition de ce que nous sommes, dans nos attitudes, dans nos comportements, dans la direction que nous choisissons, et tenons le cap.

Si le cap change, c’est tout notre univers qui change et qui s’adapte en temps réel.

N’oublions pas que nous sommes d’essence divine, que nos choix, nos attitudes, à chaque instant, vont générer de nombreux effets.

Déterminons notre cap, choisissons un objectif et laissons faire la loi d’attraction.

Kunzang Juillet 2013

Recette pour réussir ses projets

L’intégration et la compréhension de ‘la loi de cause à effet’ est ce qui permet de réussir nos projets.

Recette pour réussir ses projets par Kundun

Recette pour réussir ses projets par Kundun

Pourquoi ?

C’est très simple : car le succès d’un projet n’est finalement qu’un ‘effet’ final. Comprendre cette loi permet de créer des causes permettant l’effet voulu.

Comment ?

Il nous reste à déterminer toutes les causes possibles permettant d’aller vers l’effet attendu.
Pour cette raison la création d’une stratégie et d’un plan est fondamental. Un bateau sans cap ne peut arriver à destination, il faut donc un itinéraire avec des étapes, une stratégie, des tactiques.
Une vision écrite et partagée ainsi qu’un leader et une équipe est le système permettant de créer de multiples causes qui amèneront à l’effet voulu. Ainsi, il est important de bien définir la vision, la stratégie et de la partager.

Il est donc logique de commencer par la fin et par le résultat attendu : que voulons nous exactement, quel est l’objectif, quel est l’effet désiré ?
Ensuite, en déroulant le scénario ‘à l’envers’, nous pouvons dérouler toutes les étapes qui vont permettre d’atteindre l’effet demandé.

L’objectif, l’effet final n’étant que la succession d’autres causes et effets, on peut, étape par étape déterminer et décrire les différentes étapes, et donc les différentes ‘causes’ permettant d’atteindre les effets intermédiaires (étapes).

Concrètement, il faut commencer par décrire le plus précisément possible ce qu’on souhaite, avec des textes, des schémas, des visuels puis créer le scénario permettant d’arriver à l’objectif. Ensuite, il faut définir les différentes étapes du projet, puis lister toutes les causes permettant d’arriver aux étapes intermédiaires. Il est possible que plusieurs scénarios, plusieurs types de causes se dirigent dans la même direction, ce n’est pas un problème, au contraire.

Ce savoir peut être utilisée pour une personne, un groupe de personne, un état, une société, un projet, l’humanité toute entière. Pour cette raison, Infinite Love propose un objectif final d’union planétaire dans le respect de la diversité.

Voila, c’est tout !

Prêt ? Partez !!!

Kundun 16 Sept 2012

L’intérêt du plus grand nombre

Pourquoi s’intéresser à l’intérêt du plus grand nombre, à celui du groupe ?

Tout simplement parce qu’en réalité, nous sommes le groupe. En vérité, nous sommes une conscience d’amour infinie qui s’est incarnée dans 7 milliards d’être humain. Nous sommes un corps constitué de 7 milliards de cellules. Quand les cellules arrivent à s’éveiller, elles travaillent pour la communauté. Lorsqu’elles s’enferment dans la prison de l’Ego, elles prennent le pouvoir sur les autres et détournent les forces en leurs faveur tel un cancer.

L'intérêt du plus grand nombre? Kundun 2012

L’intérêt du plus grand nombre? Kundun 2012

« L’Ego est le cancer de notre société, il détourne de l’énergie en sa faveur au détriment du groupe. Si nous le laissons faire, l’humanité s’autodétruira ».

Kundun Sept 2012

L’âme et l’ego ont chacun des armes. Comme des virus, leurs énergies se propagent à une vitesse faramineuse.  L’un utilise l’amour, l’autre utilise la peur.
Telle deux armées combattantes, il y a d’une part ceux qui diffusent des messages de peurs et de séparation, en fonction de leur propre souffrance, de leur propre conditionnement, de leurs propres intérêts, et ceux qui diffusent de l’amour, de la joie, de la paix. Nous sommes en présence de deux forces qui nous envoient soit au paradis, soit en enfer, en fonction de nos choix, de nos croyances.
Et l’environnement qui est autour de nous diffuse, par le biais des médias, des personnes, des amis, des organisations, des pays, des entreprises, toutes ces pensées de peur ou d’amour.

Tous ces groupes de consciences sont comme des miroirs. Nous pouvons les choisir, et ainsi choisir la vie que nous voulons expérimenter. Ainsi, par ce choix, nous allons créer des causes qui engendreront de nombreux effets. Et ces effets eux-mêmes seront les causes d’autres effets. Et c’est par ces effets « papillon » que nous sommes à la fois l’acteur et le spectateur de ce que nous appelons « notre vie ».

Alors choisissons bien l’univers que nous voulons créer autour de nous. N’oublions pas que nous avons le pouvoir de choisir. Et plus nous nous éveillons, moins nous avons d’Ego, et moins nous avons d’Ego, plus nous devenons libre, moins nous sommes « attaché ».

« Libre de choisir, libre de tout changer autour de nous, à chaque instant. »

Kundun 2012

Évidement, pour qu’il y ait de la joie, pour qu’il y ait de la passion, du « dramatique », de l’émotion, pour qu’il y ait de la vie, nous avons, tous, les deux cotés de cette pièce que nous appelons l’homme. Nous avons une âme qui unifie, et un Ego qui sépare.
En fonction des moments, des environnements, des personnes, l’un prend le dessus sur l’autre. Car l’Ego a aussi une fonction de défense et de protection, il n’est pas uniquement un « vilain petit canard ». Il a été crée pour protéger, pour établir des stratégies de survie.

Bien sur, il est très important qu’il soit au service du cœur, car si nous le nommons général, alors il se mettra non plus à défendre mais à attaquer. Il deviendra expansif, combattant, envahissant, irrespectueux des autres, car pour lui les autres ne sont que des amis ou des ennemis. Il ne peut pas savoir ni comprendre que « les autres » sont « lui » en réalité. Seule l’âme le sait. Seul un éveil spirituel permet de le vivre dans son corps.

Il y a une façon simple de voir si c’est l’Ego ou le cœur qui agit : le cœur ne dépassera jamais la frontière, il n’attaquera jamais l’autre. Au mieux, il restera neutre mais n’ira jamais prendre une position chez l’autre, il n’attaque pas, il défend. Souvent, l’Ego prétend avoir été attaqué pour attaquer l’autre, ainsi il prend le pouvoir. Le cœur unifie, essaye toujours la voie de l’union et de l’amour. C’est lui qui recherche la paix, la joie, l’amour. Le cœur pardonne, l’Ego se venge et cherche la guerre. Le cœur cherche des amis, l’Ego se trouve des ennemis. L’âme aime tout le monde car elle sait qu’elle est véritablement l’autre. L’ego se sépare pour se protéger ou pour attaquer.

Kundun, 4 Sept 2012

Article précédent : Comment faire la part des choses entre nos croyances, les croyances des autres et la réalité ?                                                        Article à venir : Comment expérimenter la matière sans créer cette séparation entre l’âme et l’Ego ?

C comme Croyance, R comme Réalités

Comment faire la part des choses entre nos croyances, les croyances des autres et la réalité ?

Par le discernement.

Le cœur « est », l’Ego « fait », Kundun 2012

Le cœur « est », l’Ego « fait », Kundun 2012

Le discernement ne s’intéresse qu’aux faits, à la perception la plus juste possible de la réalité. En utilisant le mental et ses capacités de raisonnement, sa logique.

On peut aussi écouter son cœur, mais parfois, des filtres émotionnels troubles le message.

Avoir du discernement, c’est aussi écouter des personnes éveillées et neutres. Une erreur classique est d’écouter des personnes ayant beaucoup d’Ego ou concernées. En effet, plus les personnes ont de l’Ego, moins elles ont de discernement.

Des personnes avec peu d’Ego peuvent « trier »le factuel de l’interprétation. Car l’Ego a sa propre stratégie, tel un filtre, il nous fait voir et comprendre ce qu’il a envie en fonction de ses propres intérêts. D’où l’intérêt de le dissoudre par la voie spirituelle. Plus on dissout son Ego, plus on est libre, plus on devient sage, plus on peut approcher le réel.

En général, les intérêts de l’Ego sont des intérêts de séparation, de contrôle, de prise de pouvoir, d’intérêt matériel, de pensée négative, de non respect de l’autre, de destruction, de stratégies et tactique en tout genre. Les intérêts du cœur sont des intérêts diamétralement opposés, ce sont des intérêts d’union, d’amour, de joie, de paix, de partage, de prise de conscience, de communion, de pensées positives de respect de l’autre.

Le cœur « est », l’Ego « fait », et il fait souvent en fonction de ses propres intérêts et non des intérêts du cœur et du corps, d’où des conflits internes.

C’est l’équilibre des intérêts du cœur, du corps et de l’âme qui permettent à l’homme d’être heureux. C’est uniquement lorsqu’on transcende ses propres intérêts qu’on peut commencer à vraiment s’éveiller. Quels sont les intérêts du groupe ? Quels sont les intérêts de l’autre ? Quels est l’intérêt du plus grand nombre ?

Kundun, 4 Sept 2012

Article précédent : Miroir, dis moi qui est le plus beau ?                                           Article à venir : Pourquoi s’intéresser à l’intérêt du plus grand nombre, à celui du groupe ?

%d bloggers like this: