E comme émotion

Qu’est ce qu’une émotion?

E comme Emotions

E comme Émotion

Une émotion est une un mouvement de la psyché, une prise de conscience, une transformation créant un déséquilibre.
Au départ, il y a une prise de conscience, une cause qui d’une certaine façon génère de l’énergie, comme toute transformation.
Cette prise de conscience, que nous pouvons avoir lors des méditations par exemple, génère un chamboulement dans la psyché humaine : exemple, quand nous avons la révélation d’être l’amour infini, la conscience infini, quand nous comprenons ce que nous sommes : quel choc quand nous découvrons que nous ne sommes pas du tout ce que nous avons cru être pendant toutes ces années.
Alors, un mouvement, un déséquilibre s’effectue : l’ego, la personne se déconstruit.
Les lignes entières de codes, de programmations s’effacent.
Cela crée une transformation énergétique, par des pleurs, par des cris, de la joie, de la peur parfois.
Cette transformation, ce déséquilibre, c’est ça une émotion.
Et plus notre être est en équilibre, moins il évolue, moins il bouge, moins il a d’émotions.
Les émotions, c’est ce qui construit l’homme, ce qu’on appel psyché humaine.
Les prises de conscience qui nous font évoluer se manifestent souvent par des émotions fortes.
Parfois si elles sont douloureuse, de fortes émotions peuvent créent des traumatismes pour toute la vie.
Lorsqu’on expérimente les méditations Infinite Love, les méditations sur musique de film, on vit ses émotions, on se transforme, et en même temps on dissous ses traumatismes.
C’est exactement ce que nous explique Michael Brown dans « Le processus de la présence ».
Et plus nous nous libérons, et plus nous redevenons ce que nous sommes.

Une émotion forte peut crée un déséquilibre et recréer un nouvel équilibre :
En effet, l’être humain vit a travers l’ego la personne qui a été construite par les émotions, les conditionnements socio-culturel.
C’est le changement qui crée l’émotion.

Il y a deux grandes polarité d’émotions : l’union, qui génère l‘amour et la séparation qui génère la peur.
Il y a deux grandes formes d’émotion, celles qui sont des prises de conscience d’amour, la compréhension que nous faisons un avec quelqu’un, un objet, un lieu : ce sont des émotions d’amour. Par exemple nous avons un coup de foudre et nous tombons amoureux. Nous avons alors des émotions unifiantes d’amour.

L’autre grande forme d’émotion est l’émotion de peur et de séparation. La transformation amenant à la prise de conscience générant la séparation et la peur est la polarité de destruction.

La transformation amenant à la prise de conscience générant l’amour et la construction est la polarité permettant la création.

Ainsi Shiva agit, créateur et destructeur de toute chose.

L’énergie dégagée par l’émotion peut s’incarner par des actions. Plus l’émotion est intense, plus l’énergie devient le carburant de l’action. Ce sont les prises de consciences qui nous font évoluer et agir. Nous devons pour cela conserver notre capacité d’adaptation, notre capacité de transformation, notre capacité de nous déprogrammer, notre capacité d’être ce que nous avons toujours été.

Kundun février 2013

Emotion et transformation, évolution

Émotion et transformation, évolution

C comme Créativité

Persée de Benvenuto Cellini, Florence, Place Signoria, 2012, Photo Serge Briez

Persée de Benvenuto Cellini, Florence, Place Signoria, 2012, Photo Serge Briez

Qu’est ce que la créativité ? Qui crée ?

La créativité est la capacité de l’homme à créer. On peut se demander : mais qu’est ce qui crée en l’homme ?
La création est le travail coopératif de deux éléments : le cerveau droit et le cerveau gauche ; autrement dit l’âme et le mental, ou l’esprit divin et le mental.

L’inspiration est reçue par le canal de l’imagination. En fonction de notre niveau de conscience, on ‘capte’, on comprend des idées, des concepts, des systèmes.
Ensuite, le mental, le coté gauche du cerveau l’écrit, le rationalise, le conçoit, le visualise, l’incarne dans la matière.

L’âme est une forme de conscience ayant la capacité de vibrer, de ressentir des émotions, des sentiments, mais aussi de comprendre et d’inventer. C’est la partie divine qui est en nous qui crée.

Attention, la définition de Dieu pour Infinite Love est : conscience infinie, amour infini et n’a rien à voir avec la définition habituelle.
C’est le Dieu qui est en nous qui crée. Le coté le plus divin de l’homme est sa capacité de création. Comme nous sommes fait à l’image de Dieu, nous avons hérités de sa capacité de création.

D’une certaine façon on peut dire que plus nous créons, plus nous devenons ce que nous sommes réellement, plus nous existons.

Pour passer du mode ‘robot sur patte’ au mode créateur, il faut élever son niveau de conscience, il faut s’éveiller dans une dimension, que ce soit la musique, la peinture, la compassion, la cuisine, la finance, le sport, les affaires, etc…

Toutes les dimensions humaines permettent de s’éveiller, puis de créer.

Quand vous atteignez un très haut niveau de conscience dans un domaine, tout viens à vous car vous ‘courbez’ l’univers, vous attirez tous ceux qui n’ont pas atteint ce niveau de conscience, et en même temps, vous avez un recul si important, vous êtes si élevés que vous pouvez ‘créer’ des idées, des concepts, des choses qui n’existent pas encore. Vous pouvez relier des idées qui n’ont rien à voir les unes avec les autres, vous pouvez explorer.

Le résultat des maîtres dans un domaine est un résultat ‘exponentiel’, car plus vous êtes éveillés, plus vous vous éveillez vite. La courbe d’éveil de la conscience n’est pas linéaire.

Créer, c’est mettre en forme quelque chose qui existe sous forme de potentialité. Créer, c’est incarner dans la matière, une conscience, une idée, un concept, un livre, un film, une histoire. Créer, c’est aussi relier des idées, des systèmes. Dans le domaine artistique, créer, c’est mettre en forme des émotions, des sentiments, des idées. En fonction du niveau de conscience de l’artiste, la création est ressentie comme ‘universelle’. Quand un être éveillé crée une musique, tout le monde comprends le message, car c’est le divin qui s’exprime. Il n’y a plus le filtre de l’Ego ; il n’y a plus que l’expression de l’âme.

L’art fait vibrer le divin qui est en nous, car l’art est une vibration de l’âme. C’est la partie divine qui peut vibrer et ressentir. L’art nous emporte à l’endroit exact atteint par l’artiste. Cela peut amener à des prises de consciences, à des états d’amour infini. L’art peut modifier notre état de conscience ; en fonction de notre sensibilité nous mettons au diapason.

L’art est ce qu’il y a de plus divin en l’homme, il est vital ; il nourrit notre âme, comme la nourriture nourrit notre corps.

Kundun, Paris 1er Mai 2012

%d blogueurs aiment cette page :