S comme Souffrance psychologique

Les souffrances liées aux mental :

D’une certaine façon, c’est l’illusion du temps qui crée les souffrances psychologiques.

En effet, sans l’illusion du temps, l’identification à la personne ne peut exister. Sans le processus mental d’identification, il n’y a plus « personne » pour s’inquiéter du futur ou du passé. Fondu dans ce moment présent, sans passé, ni futur, le mental ne peut exister. Le mental est un processus qui se nourrit du temps, il génère des scénarios qui se projettent dans le temps.

"Entrons ensemble dans ce moment"

« Entrons ensemble dans ce moment »

Méditons,

Entrons ensemble dans ce moment.

Faisons un pause.

Ressentons ce moment de paix, d’amour, de joie. Entrons dans la présence.

Nous sommes la vie, nous sommes le bonheur de vivre. Tout est parfait, ici et maintenant, pouvons nous le comprendre ? Pouvons nous l’accepter ? Sentez vous le temps ralentir en même temps que vous commencez à lire lentement ?
Comprenons que le temps n’existe pas, que seul la présence, dans ce vaste moment « est » et vit, à travers nous.
Sortons de l’illusion de la séparation, sortons du temps, et entrons dans la présence de cet infini moment.

Faisons un pause.

Sans le temps, la personne ne peut plus exister, il n’y alors plus « personne » pour créer des séparations, pour souffrir, il n’y à plus que ce moment présent qui ne sait que « être ».

Le pouvoir de l’instant présent, c’est justement quand nous comprenons que nous « sommes » le moment, que nous ne somme ni le mental ni la personne, toujours à la recherche de quelque chose.
Tandis que ce que nous sommes réellement ne peut se situer qu’ici et maintenant dans la présence, la fausse personne, les processus mentaux ne peuvent exister que dans le passé ou le futur.

La libération, c’est réaliser qu’il n’y a ni temps, ni personne. Car c’est l’identification à la personne qui souffre. « Je sépare et je souffre donc j’existe » est le credo de la « personne ».
C’est la pensée sous-jacente au « je pense donc je suis ».

Il y a plusieurs solution pour arrêter les souffrances : soit on déprogramme progressivement les conditionnements et les traumatismes de la personne, soit on élimine carrément la personne.
Car c’est l’identification à la personne qui fait souffrir : je suis l’homme ou la femme qui n’a pas de conjoint parfait, je suis l’homme ou la femme qui n’a pas un travail qui me plait vraiment, je suis l’homme ou la femme qui n’est pas satisfait de sa vie de personne.
La souffrance mentale est bien réelle, c’est la personne qui ne l’est pas.
Pourquoi continuer à souffrir a cause d’une personne qui n’existe pas ?
Pouvons nous stopper l’identification au personnage qui s’est crée ?

Entrons dans la présence, savourons ce moment, devenons ce moment, plongeons dans l’amour infini et cessons de souffrir.

Kundun, Mai 2013

C comme Co-création

Qu’est ce que la co-création ?

Lorsque deux ou plusieurs êtres commencent à vibrer à une certaine fréquence, lorsqu’ils sont en phase, en harmonie, une énergie positive de co-création s’active. Alors des idées apparaissent, des d’intuitions pleuvent, une énergie créatrice se propage.
Le plaisir et l’amour, la passion et l’envie de co-créer ensemble un projet commun grandit.
L’amour est l’énergie, le carburant de toute création. Que ce soit pour un projet artistique, professionnel, scientifique, humanitaire, le moteur est toujours l’amour.
Car l’amour est l’énergie divine, l’expression de la vie elle même.

Le monde : co-création

Le monde : co-création

Pouvons nous ressentir la passion, l’énergie de création ?

Quand nous nous regroupons pour créer, il y a comme une énergie de groupe qui se propage et qui se met en place : c’est comme si le groupe était devenu un seul et même être autonome et indépendant.
De la même façon que notre corps humain contient des cellules, le travail en groupe de deux ou plusieurs personnes crée un nouvel organisme vivant : le projet, l’égrégore.
Que ce soit en couple ou à plusieurs, nous nous mettons alors à vibrer ensemble.
Tel les musiciens d’un orchestre, nous nous synchronisons pour exprimer une idée, une musique, un projet, une œuvre, une mission.
Et lorsque nous, humain comprenons, que travailler ensemble est l’expression de l’amour qui est en nous, alors nous devenons capable des plus belles réalisations.
Car ensemble, c’est la partie divine qui est en nous, le cœur qui s’exprime.
Nous ne sommes que les cellules d’un immense organisme de 7 milliards d‘âmes.
A la fois il n’y a qu’une seule âme universelle qui s’exprime, et a la fois il y a 7 milliards de lumières qui ensemble éclairent le monde.
C’est comme si le soleil s’exprimait à travers 7 milliards de rayons de lumières. A la fois nous sommes tous un, et à la fois, chaque rayon a une fonction.
Et c’est l’émergence de regroupements, de cette fusion collective et lumineuse qui a permis à l’humanité de découvrir toutes les lois de l’univers, toutes les inventions.
Ensemble, nous créons littéralement le monde.
Chaque artiste, chaque découvreur n’est que l’aboutissement et la continuité de ses maîtres. Nous sommes chacun la suite de notre lignée familiale, de notre lignée spirituelle ou scientifique. Tel un arbre, l’humanité, la conscience infinie à travers nous se découvre et se construit.
Et c’est ensemble que nous construisons la société humaine, pas à pas.

Pouvons nous comprendre que nous sommes sacrée ?

Nous sommes tous l’expression du divin. Chacun d’entre nous est une cellule de ce que certain appel Dieu. A la fois nous sommes tous profondément égaux, et à la fois, nous avons chacun une fonction. De la même façon qu’il y a des cellules du foie et des cellules de la peau, il y a des cellules jardiniers, et des cellules menuisiers.
Nous avons besoin de chacune des cellules de l’humanité. Pouvons nous comprendre que nous ne pouvons nous réaliser que dans l’union. C’est ensemble que nous construisons l’humanité, depuis très longtemps, en expérimentant, en cherchant et en trouvant.
Et ce n’est qu’ensemble que nous pouvons faire avancer la science.
Rappelons nous que le web a été inventé au CERN pour aider les chercheurs à partager leurs ressources et à travailler ensemble.
Oui, c’est l’amour qui pousse l’homme à grandir, à s’élever. Tandis que l’égo cherche à cacher, à récupérer pour lui seul à contrôler à diviser, le cœur, l’amour cherche à partager ses connaissances pour le bien de tous.
Progressivement, des systèmes ouvert et « open source » permettent au monde de travailler ensemble différemment. Regardons comment le projet Mozilla a été créer.
les systèmes fermés sont obsolètes car ils empêchent la co-création et la créativités.

De plus en plus, une énergie de partage et de co-création se diffuse, partout. Les groupes qui fonctionnent le mieux sont ceux qui partagent l’information, qui co-crée ensemble dans l’amour et le partage. Ceux qui gardent l’information, qui ne partagent pas freinent la créativité, les synergies.

Nous sommes actuellement les témoins d’un gigantesque changement de paradigme, pouvons nous le voir ?

Les anciens systèmes s’écroulent pendant que les nouveaux, plus ouverts, plus libres apparaissent. Rien ne peut arrêter l’évolution naturelle de la vie qui à chaque instant s’améliore.
Plus nous allons vers le travail collaboratif, vers le partage équitable et juste, plus nous améliorons le système.
Le XXI siècle est le siècle des changements de paradigmes et de l’éveil planétaire dans tous les domaines. C’est une méta-révolution qui a lieu sous nos yeux.
Car les changements de valeurs, l’éveil des populations, invisible, mais pourtant bien présent participe à tous ces changements.
Internet est la plate-forme qui permet à tous d’accéder à l’information, de contacter des êtres rares et de créer des groupes pour co-créer ensemble.
C’est totalement inouï, mais pour la première fois depuis le début de l’humanité, nous pouvons réellement nous connecter les uns les autres, quelque soit les distances.
De la même façon que les neurones se connectent entre eux, nous nous connectons ensemble sur la terre, recréant les mécanismes de la vie, et créant ainsi les conditions permettant la co-création et l’émergence d’un éveil planétaire global.

De la même façon que les neurones se connectent entre eux, nous nous connectons ensemble

De la même façon que les neurones se connectent entre eux, nous nous connectons ensemble

Pouvons nous comprendre que c’est cette interconnexion qui révolutionne le monde moderne ?

Aujourd’hui, si nous vibrons à une certaine fréquence sur internet, nous pouvons attirer et faire résonner tous ceux qui vibrent à la même fréquence. Ainsi dans le monde entier, tous ceux qui s’aiment peuvent s’unir.
Rencontrons nous, partageons l’amour.
Exprimons le divin qui est en nous, et co-créons ensemble.
Ne soyez pas timide, si vous avez des projets, connectez vous au portail Infinite Love, exprimez vous, faites vous connaître, regroupez vous, aimez vous.
Nous sommes là,
Pour vous.

Kundun mai 2013

R comme Réalité

Description de l’univers dans lequel nous vivons :

R comme Réalité

R comme Réalité

Pouvons nous considérer que nous sommes, chacun d’entre nous, le fruit d’une expérience que nous appelons la vie ?

Le résultat de cette expérience est un univers contenant des croyances, des convictions, des conditionnements, des valeurs, des habitudes. En fonction de notre lieu de naissance, de notre environnement culturel, nous nous sommes construits dans un environnement développant des valeurs chrétiennes, bouddhistes, hindouistes, chamanique, musulmane, athée, etc…
En réalité, à aucun moment, nous n’avons eu le choix de notre éducation, de nos conditionnements, de nos programmations, de nos traumatismes, de nos souffrances. Par la suite, la culture, l’éducation, les médias, les valeurs d’entreprises, les conditionnements auquel nous avons été soumis se sont imprimés en nous. La personne que nous avons construite est le résultat du milieu dans lequel nous sommes apparus.

Le résultat est ce que nous appelons ici ‘notre univers’. Il est constitué de programmations mentales, de conditionnements, de préférences, mais aussi de liens que nous avons avec des personnes, des lieux, des objets, peut être une fonction, un travail. Il constitue ce qu’on peut appeler une vie tout à fait classique d’être humain.

Imaginons 7 milliards d’univers, certains avec des valeurs communes, certains avec des liens entre eux.
Si on considère notre vie comme un univers, avec ses différentes ressources, entités, objets, idées,  nous avons aussi la possibilité de nous poser des questions sur la véritable réalité de cet univers.
Évidement, il semble très réel, très vrai. Mais pouvons nous affirmer ou démontrer que notre univers est tel que nous le croyons ?
Réfléchissons, puis méditons quelques secondes sur cette idée d’univers individuel, quelles pensées recevez-vous ?

Maintenant, réfléchissons : Qu’est ce qui, dans notre univers individuel est indiscutablement réel et vrai ?
Réfléchissons… cette table en bois ? Cet ordinateur, ce clavier est-il réel ?
Nous avons vu dans un article précédent que le ‘je pense donc je suis’ est erroné dans la mesure où ‘personne’ ne pense, mais que quelque chose reçoit des pensées.
Nous pouvons être certains que quelque chose, qui s’apparente à une conscience existe. Nous savons aussi que nous percevons notre univers à travers le reflet de notre conscience.
En effet, notre conscience se projette sur notre univers et par un effet miroir, nous pouvons prendre conscience de ce que nous sommes. Tout notre univers, en réalité, n’est perçu que par le reflet de notre conscience.
Mais si on médite quelque instant dans la présence, et si on se laisse en suspend avec la question ‘qu’est ce qui est réel ?’. Sans chercher de réponse, sans faire appel au mental, que ressentons nous ?
N’y a t-il pas quelque chose qui pourrait nous sembler plus réel dans notre expérience quotidienne, n’y a-t-il pas quelque chose de vrai, de certain ?
Arrêtons nous un instant quelques minutes….

Antennes sur pattes : “La méditation est le chemin qui mène vers l’éveil”, Kundun

Antennes sur pattes : “La méditation est le chemin qui mène vers l’éveil”, Kundun

Que ressentons nous maintenant lorsque nous sommes au calme ?
Qu’il y a-t-il derrière cette paix, derrière ce silence intérieur ?
Si quelque chose de réel existe, peut-il être ailleurs qu’ ici et maintenant ? Le passé et le futur peuvent-ils réellement nous faire croire qu’ils existent en dehors de maintenant ? Non.
Nous avons vu par ailleurs que le mental, l’ego la personne ne cessait de se projeter dans le passé, dans le futur, et qu’elle ne pouvait jamais être ‘maintenant’.
‘Maintenant’ n’est pas son univers. Son univers ne peut être que projection, par construction même du mental. Que peut-il faire à part se projeter et créer toujours plus d’illusions ? Il ne vit que dans le virtuel.
Restons donc dans ce moment, ici, maintenant. Qu’est ce qui peut être réel ? Cette sensation du corps est-elle réelle ? Oui bien sur. Cette émotion est-elle réelle ? Oui bien sur.
Cette douleur dans le dos est-elle réelle ? Oui, il ne peut en être autrement.
Et ce sentiment, ce sentiment que nous avons auprès de ceux qu’on aime… Ce sentiment est-il réel ?
Prenons un instant pour nous poser et restons avec cette question en suspend. Ce sentiment est-il réel ? Que ressentez vous ?

Prenons par exemple la personne que nous aimons le plus dans notre univers. Concentrons-nous sur elle. Sentons cet amour apaisant. Restez dans la présence quelques instants. Que ressentons nous ?
Nos sens ne nous trompent pas, au contraire, ils sont notre seul réalité. Loin du monde virtuel du mental, le corps ne peut mentir, ne peut se tromper : il est bien ou il n’est pas bien. Il est tendu ou détendu. Il ne sait pas faire semblant. Le corps n’a pas créé de fausse personne pour faire semblant d’être. Le corps ne peut que ‘être’ ce qu’il est.
Et lorsque nous embrassons cette émotion, se sentiment d’amour infini que nous ressentons pour la personne que nous aimons le plus, que se passe t-il ?
Que ressentons nous, ici et maintenant, dans notre corps lorsque nous aimons à la folie, lorsque nous avons un coup de foudre pour quelqu’un ?
Que se passe t-il pendant ce moment la ?

Rappelons-nous ce moment maintenant. Ou étions-nous ? Avec qui ?
Restons dans cet instant et méditons sur ce sentiment d’amour infini. Revivons ce moment, ici et maintenant. Rappelons cette expérience, ramenons la maintenant. Sentez-vous votre cœur qui chauffe, qui bat plus vite. Ressentez vous cette ‘présence’ ?
Ce moment d’amour infini est le moment, l’instant le plus réel de toute notre vie. Beaucoup d’entre nous échangerait ce moment contre toute une vie, car ce sont ces moments qui donnent de la valeur à la vie, qui rend la vie réelle, qui la rend vivante.
Ce moment d’amour infini, si nous l’avons déjà vécu est le moment ou nous avons eu un coup de foudre par exemple. Bien sur ce coup de foudre peut perdurer. On entre alors dans un univers tout à fait particulier, tout à fait réel ou irréel, en fonction du point de vue, que ce soit celui du cerveau gauche ou du cerveau droit.
Ce sentiment d’amour, dans lequel nous pouvons tous être à chaque instant, que ce soit l’amour de notre femme, de notre mari, de nos enfants, de nos frères et sœurs, de nos amis ; cet amour est un sentiment d’une réalité extraordinaire.
Il est à a fois une source inépuisable d’énergie, d’équilibre, de force vitale.

Carte postale, Je t'aime à L'infini, 2012

Carte postale, Je t’aime à L’infini, 2012

Cet amour, le véritable amour, (qu’on ne peut confondre avec l’attachement de l’égo, qui n’est pas du tout de l’amour ), le véritable amour divin est la réalité la plus puissante de l’univers.
Pourquoi ?
Parce qu’il est le fondement de notre être, parce qu’il est ce que nous sommes.
Il y a-t-il quelque chose de plus réel que ce que nous sommes ?
Notre conscience, lorsqu’elle se projette sur les choses reçoit le reflet de ce qu’elle est. Oui, nous sommes tout ce qui nous entoure, mais nous sommes avant tout ce sentiment, ce feeling, cette sensation d’amour infini.
On atteint la le cœur, le fondement même de notre véritable nature : une conscience d’amour infini.
Pourquoi commençons-nous à vivre lorsque nous sommes amoureux ? Pourquoi sommes-nous prêt à mourir pour nos enfants, pour l’être aimé ?
Quelque chose de beau a t-il déjà été crée sans amour ?
L’art exprime le divin qui est en nous, mais ce divin n’est autre que de l’amour sous une forme artistique.
Pourquoi sommes nous attirés par les belles choses, les belles idées, les belles personnes, les belles âmes ?
Pourquoi tombons-nous amoureux ?
Pourquoi ?
Méditons quelques instants dans la présence, sans chercher de réponse. Restons avec ces questions. Laissons venir à l’intérieure de nous les réponses.

Que ressentez vous ?
Êtes-vous amoureux ou amoureuse ? De qui, de quoi ?

Ce sentiment d’amour infini, que chacun peut expérimenter est la chose la plus réelle de tout l’univers. Forcément, puisque c’est la substance même, le sous-jacent de tout ce qui existe.
Nous parlons ici de la présence que nous ressentons lorsque nous sommes réellement présents dans le moment, dans l’amour.
Cette révélation n’est pas un scoop ! Tout ceci a déjà très bien été décrit par l’ensemble des êtres éveillés, des prophètes comme bouddha, Jésus, Mahomet, et tous les autres.

C’est amusant, tous ont transmis le même message :

‘aimez vous les uns les autres’.

Pourquoi ?

Oui, pourquoi tous les êtres éveillés arrivent-il au même résultat ? Il y en a-t-il un qui a transmis un message autre que celui-ci ? Non.

Pourquoi ?

Simplement parce que ceci est la clé : L’amour est la clé, la clé de l’éveil, la clé de l’illumination, la clé qui dissous l’égo, la personne que nous avons cru être.

‘La clé, c’est l’amour’.
‘Love is the key, love is the key’.

L’amour est un moyen pour atteindre le réel, car lorsqu’on dissous l’illusion de la personne, l’illusion constituée par toutes nos croyances, tous nos conditionnements, il ne reste plus qu’une seule chose : L’amour infini.
Alors, nous tombons amoureux de tous et de toutes, tout le temps. Alors, fondu dans cet amour infini, nous comprenons que nous sommes un.
La réalité, c’est l’amour. L’illusion, c’est de croire que nous sommes séparés les uns des autres. Et plus nous fondons dans l’amour, plus nous aimons, et plus nous entrons dans la réalité, ce que certain appel le royaume divin, le paradis.
Le bonheur, c’est comprendre que nous sommes une conscience d’amour infini, qui ne demande qu’à s’aimer à travers l’autre.
Il suffit d’être, et progressivement de se laisser porter par l’amour.
L’amour, la présence est quelque chose de naturel. L’homme nait avec. Progressivement, l’environnement le conditionne, le programme, le modifie. Les enfants sont des boules d’amour infini qui ne demandent qu’à vivre.
Les êtres éveillés nous disent d’aimer car c’est la réalité ultime. Le reste n’est qu’illusion. C’est à la fois simple, et portant…
Méditons quelques instants sur ces mots, restons dans cette présence.

Restons dans cet amour infini que nous trouvons dans le cœur. Ressentez, soyez présent.

L’éveil, et ce quelque soit la voie utilisée, amène vers la réalité, vers la vérité, vers le beau, vers l’amour.
Que ce soit l’amour de la connaissance, du beau, de l’homme, toutes les voies mènent à l’amour, à la source de toute chose.

Pour conclure, nous pouvons maintenant formuler la pensée fondamentale de ce livre :

‘J’aime donc je suis’

Oui, ‘j’aime donc je suis’ est le fondement de la pensée spirituelle. Plus nous aimons, et plus nous sommes, moins nous aimons, et moins nous existons. Mais quelle erreur d’avoir, pendant des siècles pu croire le ‘je pense donc je suis’ de Descartes, alors qu’il n’y a personne qui pense et aucune relation entre la pensée et le fait d’être.
C’est même le contraire, plus nous sommes dans le mental, plus la personne, l’ego se développe, et moins il nous laisse aimer, moins nous existons. Le ‘je pense donc je suis’ est l’idée la plus élevée que le mental puisse atteindre, mais dès le départ, les dès étaient pipées, dès la fausse croyance que nous ne sommes qu’un mental. La logique de Descartes est juste dans l’univers du mental, fausse quand on comprend que l’homme est beaucoup plus que cela.
Et plus nous laissons l’amour se diffuser à travers nous, et plus nous existons. Et moins nous nous identifions aux pensées, plus nous pouvons exister, plus nous pouvons véritablement ‘être’.
La grande réalité de cet univers, qui est aussi la grande réalité de ce que nous sommes, c’est l’amour.
Il y a d’une part la potentialité infini d’amour permettant d’être, de créer, de vivre dans le cœur, de partager, et d’autre part, la potentialité de non amour et de non-être permettant de séparer et de détruire. C’est le jeu entre ces deux potentialités qui crée le mouvement de la vie. C’est la fameuse Shakti qui crée et qui détruit, c’est aussi le fameux ‘être ou ne pas être’ de Shakespeare, et nous pourrions aussi bien dire : ‘aimer ou ne pas aimer, telle est la question’.

‘To love or not to love, that is the question’.

Nous avons le choix d’aimer ou de ne pas aimer, d’être ou de ne pas être, de vivre ou de ne pas vivre, de nous rassembler dans le cœur ou de nous séparer avec l’illusion de l’ego, de la personne.
Bien évidement, nous savons au fond de nous que la personne, que l’ego n’existe pas, que nous ne sommes pas elle. Réveillons nous, libérons nous de cette construction aliénante.
En réalité, si on veut aller plus loin, même si le ‘j’aime donc je suis’ est juste, on peut aussi dire : ‘quelque chose aime à travers moi, qui me permet d’exister’.
En réalité,

‘Ce n‘est pas moi qui t’aime, c’est le divin qui t’aime à travers moi’

Car oui, quelque chose de plus grand que nous, si on ouvre son cœur s’exprime à travers l’amour, à travers nous. Poursuivre cette voie est la voie de la dévotion, aussi appelée Bhakti Yoga en Inde. Poursuivre cette voie permet d’exister et de sortir du Samsara décrit par les Tibétains, il est la voie pour sortir de la souffrance et pour en finir avec l’expérimentation infinie du système de cause à effet que l’on appel Karma. Souffrir à cause de l’illusion de la personne, c’est ça ‘être dans le rêve’. Revenir dans la présence de l’être, dans l’amour, c’est ce qu’on appel ‘l’éveil’.

éveil

Réveillons nous, cultivons notre capacité à aimer, à comprendre que l’autre est nous, que la séparation est totalement illusoire.
Réveillons nous et mettons le cœur au centre de notre vie. Soyons dans la présence et laissons exprimer la conscience d’amour infini, qui à travers nous, se vit.

Texte de Kundun Fev 2013

‘La seule réalité, c’est l’amour, tout le reste est illusion’. Kundun fevrier 2013

« C’est quoi l’amour ?

L’amour est ici. L’amour est immanent. L’amour est sans fin, toujours présent. Il ne peut jamais y avoir un manque d’amour, ni jamais que l’amour soit manquant.

Si nous estimons que c’est le cas, alors nous croyons simplement en nos histoires au sujet de la vie, celles-là même qui nous aveuglent de la présence évidente de l’amour. Mais il n’est jamais absent. L’amour est comme l’arrière-plan de tout ce qui est. Comme la toile est à une peinture ou comme le ciel est aux nuages. L’amour est la base même de tout, sans lui nous ne sommes pas ; sans amour, rien n’est. Tout est fondé sur cette base ; tout est cet amour. C’est la nature de tout et il ne peut pas être surpassé. » Bentinho Massaro

Lena Frey

Cours de Râja yoga par Lena Frey

Cours de Râja yoga par Lena Frey

Les méthodes de yoga que Lena Frey vous propose sont composées de moments de détente, de travail lent et respiratoire pour transformer le corps, évacuer les tensions et se redécouvrir.

Lena Frey

Lena Frey

« Penser aux autres, offre aux hommes et aux femmes de toutes confessions les moyens d’éradiquer la colère, la haine et l’égoïsme – les principaux obstacles au bonheur – et de devenir les instruments d’une transformation positive dans leur communauté et dans le vaste monde. »

Penser aux autres : la voie du bonheur – Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Pour Lena, le yoga participe de ce principe. Om shanti. Après avoir travaillé 12 ans à ARTE, Lena décide de faire une pause professionnelle pour se consacrer davantage à sa famille et à ses engagements dans le domaine humanitaire.
Au même moment, elle rencontre la yogini Julie Platus qui va lui enseigner le Rāja yoga pendant 5 années. Une véritable révélation qui va la pousser vers une nouvelle vie, consacrée à l’enseignement du yoga.

Lena termine actuellement sa 4e année de Vinyasa yoga avec Gérard Arnaud et suit à présent les enseignements du yogi brahmane Pradeep Kumar Tiwari.
Elle suit des cours d’anatomie et fait des stages avec Blandine Calais-Germain et Bernadette Gastineau.

Son domaine de prédilection : la yoga thérapie, la réconciliation du corps et de l’âme, ces approches douce et lente vers le mieux être. Mais c’est indubitablement au contact de ses élèves qu’elle progresse. Dans son travail d’accompagnement sa vocation est d’observer, accompagner, rassurer et encourager chacun dans la découverte de sa conscience, de son corps et de la formidable énergie qu’il recèle.

Tout en douceur, au rythme de son cœur, on découvre des forces que l’on ne soupçonnait pas.

« Que je devienne le maître de mes respirations ! Que tout mon être et mes mouvements soient sanctifiés par la paix ! (…) Je respire à l’unisson des dieux. »

Le yoga des Pharaons – L’éveil intérieur du sphinx – Yogi Babacar Khane aux Editions Dervy.

Logo Lena Frey

Pour contacter Lena Frey
Paris – France
Tél. : 06 75 73 96 67
ou par le formulaire de contact ci-dessous :

Hata Yoga Asanas

Tous les vendredi, Deepu vous propose un cour de Hata yoga tous niveau de 14h à 15h30 et un cous de Dynamic Hata Yoga de 19h30 à 21h00, au centre Infinite Love, Paris 11ème, Métro Voltaire.

Hata yoga par Deepu pour Infinite Love

Hata yoga par Deepu pour Infinite Love

Qu’est ce que c’est ?

« Shtiram shukham asanam » ,Yoga Sutra from Patanjali Yoga Sutra

Le mot Yoga vient du terme Sanskrit « Yuj » qui signifie « union ».

Le Yoga est en effet l’union du corps et de l’esprit à travers un enchainement de postures  (ou « Asanas » en Sanskrit), dans un état méditatif, en profonde écoute avec notre intérieur.  Cette connexion entre notre corps et notre esprit nous permet de développer une profonde sérénité, l’éveil de notre conscience ainsi que la connaissance de Soi et de l’Univers.

La pratique du Hatha yoga est une invitation au bien-être, à une profonde paix intérieure. Prenant en compte l’individu dans sa totalité : corps, énergie et mental, il cherche à harmoniser ces trois plans en agissant directement sur le corps énergétique. Le travail de la respiration y occupe une place centrale favorisant le développement, la circulation et la canalisation de l’énergie vitale.

Pourquoi ?

Une pratique régulière du Hatha Yoga apporte vitalité, équilibre et sérénité pour un bien-être au quotidien. Il éveille notre conscience pour une vie plus lumineuse en accord avec notre nature profonde.

Données Pratiques

Dates : Tous les vendredi de 14h à 15h30 et de 19h30 à 21h00
Lieux : Centre Infinite Love, 37 citée industrielle, 75011 Paris
Tarifs :  1 séance = 18 €
5 séances = 80 €
10 séances = 150 €
Abonnement mensuel, 2 cours de Deepu illimités = 130 €
Abonnement annuel, cours de Deepu illimités (11 mois) = 1000 €

Réservation au +33 (0)7 62 86 15 97 ou par notre formulaire de contact ci-dessous

Facilitateur de Cercles de Tambour

Mark Robertson vous propose, samedi 15 décembre et dimanche 16 décembre, une formation certifiante de 2 jours de « facilitateur de cercles de Tambour Tapping ». Le rôle du facilitateur est de favorise au sein du cercle de « tambour tapping », l’accès à l’intuition, au rythme et à la puissance d’enracinement du groupe, mais aussi de chaque individu constituant le cercle.

Facilitateur de cercles de tambour par Mark Robertson

Facilitateur de cercles de tambour par Mark Robertson

Cette formation associant E.F.T. et Tambour est unique au monde, elle vous fera découvrir à quel point les rythmes et la puissance des harmoniques spécifiques d’une peau de tambour potentialisent la Libération Émotionnelle.

Qu’est ce que le « Tambour Tapping » ?

Le Tambour tapping est l’association des techniques de l’E.F.T. (Emotional Freedom Technique) en Français « Technique de Libération émotionnelle » avec le travail  chamanique des rythmes du tambour au sein d’un cercle (Roue Médecine de la tradition amérindienne).

Les rythmes des tambours associés aux protocoles d’E.F.T. favorisent l’alignement et l’harmonisation du flux énergétique de notre corps physique et de nos corps subtils avec celui du champ du « Flux Universel ».

Porté par la puissance du son le moment présent est vécu sans effort, la jubilation invite à la créativité et à la joie de vivre.

Devenir Facilitateur de Cercles de Tambour Tapping :

Être facilitateur de Cercles de Tambour Tapping permet de pratiquer pour vous même, pour les membres de votre famille, pour votre communauté ou pour votre clientèle.

  • Le son et le rythme vous greffent d’emblée sur le Champ de la Conscience Universelle, ce RIEN qui a permis la manifestation du TOUT.
  • Vous pouvez OUVRIR un CERCLE de TAMBOUR en étant seul, le cercle symbolique est ouvert par le protocole des 4 horizons. qui vous sera enseigné au Niveau I.
  • Le son et le rythme vous greffent sur l’avènement des formes aux premiers temps de la naissance du monde, tout en vous enracinant dans le Présent.
  • Ce Cercle met en œuvre une dynamique vibratoire qui nourrit la motivation et soutient l’Attention.

Rôle du facilitateur :

  • Le facilitateur est le lien entre le monde mental et le monde de l’intuition.
  • Il permet l’accès  au moment présent, en ce sens il devient un point neutre qui facilite l’accès au changement de conscience, il rend  plus facile  la transmutation des énergies indésirables qui piègent le potentiel des participants.
  • Il utilise un protocole très simple de stimulation des points d’accu-pression tout  en aidant les participants à verbaliser leurs difficultés émotionnelles.
  • Il favorise pour tous l’accès à l’instant présent car il est difficile de ne pas être dans l’instant présent lorsque le rythme du tambour vous « prend » !

C’est cela que nous vous proposons d’expérimenter et de comprendre en participant à la Formation.

Programme de la formation :

Niveau I :

  • Apprentissage des rythmes spécifiques du Tambour Chamanique.
  • Ouverture du Cercle Sacré, Protocole des 4 horizons et Alignement des 3 cœurs.
  • Apprentissage des protocoles spécifiques d’EFT selon Silvia Hartmann, fondatrice de AMT (Association for Meridian & Energy Therapies) ou L’Association pour les Méridiens & les Thérapies énergétiques. (AMT)
  • Chaque stagiaire bénéficiera à la fois d’un travail personnel, et de la dynamique du groupe qui permet le « partage des bénéfices collatéraux ».
  • Chacun repartira avec des bases solides pour pratiquer le Tambour Tapping en solo, consultation individuelle ou en groupe.

Niveau II :

  • Révision des notions d’EFT  et de la pratique du tambour en cercle.
  • Exercices Pratiques pour développer la qualité du ressenti personnel, l’enracinement individuel et collectif,
  • Les stagiaires seront individuellement mis en position de Facilitateur de Tambour Tapping.
  • Chacun approfondira son ressenti, et développera l’empathie qui permet de répondre aux besoins du Groupe dans l’instant.
  • Le travail sera axé sur le développement de l’intuition pour détecter les blocages émotionnels cachés et les libérer.
  • Découverte de la technique en tant que véritable « massage vibratoire »

Niveau III :

« Tout est énergie » Libérer la nôtre pour expérimenter le contact avec la Source de tous les possibles est le but de ce niveau, les étapes seront :

  • L’approfondissement des Compétences et des techniques énergétiques en lien avec l’E.F.T. et les sons du Tambour.
  • Notions des 5 éléments associés aux organes et à leurs émotions spécifiques.
  • Ces notions basiques et simples de la médecine traditionnelle chinoise permettent  de déceler leurs expressions destructives autant que l’expression de leurs Vertus cachées.
  • Comment détecter puis éliminer les boucliers inconscients grâce au Tambour qui apaise les peurs et renforce la confiance.
  • Retrouver en soi l’harmonie primordiale qui existe entre la voix humaine et la peau tendue du tambour.
  • Découvrir la puissance des « sons implosifs ».
  • Approfondir la technique en tant que soin global à la personne.
  • Apprendre à libérer la joie présente derrière les souffrances cachées de l’Enfant Intérieur, rien n’étant séparé les 2 aspects coexistent.

Supervision avancé et stages de pratiques individuels sur Rendez vous.

Données Pratiques :

Merci de réserver votre place avec le formulaire de contact en bas de page. le nombre de places est limité à 12 personnes, un minimum de 6 personnes est nécessaire pour la mise en place du stage.

Dates :

  • Niveau I : Samedi 15 décembre de 9h30 à 18h et dimanche 16 décembre 2012 de 10h à 17h30
  • Niveau II : Samedi 11 et Dimanche 12 janvier 2013
  • Niveau III : Samedi 9 et Dimanche 10 Février 2013

Lieux : Centre Infinite Love, 37 citée industrielle, 75011 Paris
Participations :

  • Niveau I : 240 €
  • Niveau II : 250 €
  • Niveau III : 270 €

Réservation par téléphone au près de Mark Robertson au 06 19 57 43 38 ou par le formulaire ci-dessous

 

Les Jardins de Magiciens

Les jardins de Magicien par Léon-hugo Bonte

Les jardins de Magicien par Léon-hugo Bonte

Les jardins de Magiciens, infinite Love et Cristaux & Santé s’associent pour proposer des décorations durables et éphémères, avec des compositions associants végétaux et cristaux pour favoriser l’équilibre et l’harmonie.

Fontaines, Infinite Love

Fontaines, Infinite Love

Nous valorisons vos espaces ( en région parisienne, et exceptionnellement dans d’autres régions ) en y intégrant compositions florales, fontaines, plantes dépolluantes et des éléments énergétiques. Ces éléments naturels apportent respiration, bien-être et fraîcheur.

Notre objectif, faire de vos espaces de vie ou de travail des lieux harmonieux, sains et équilibrants qui favorisent vos activités et la qualité de votre quotidien.

Les jardins de magicien sont des compositions végétales et minérales équilibrantes, créées spécialement par Léon-hugo Bonte, pour vos lieux de vie. Ces univers d’harmonie apportent en synergie les fréquences vibratoires des cristaux, des plantes et d’un sol vivant.

Microcosmes naturels, ils décorent agréablement vos entreprises, habitation ou espaces de travail. Offrant une respiration pour tous, ce sont les jardins de la nouvelle ère…

Les jardins de magicien sont réalisés à la demande, chaque pièce est unique.

Pour des évènements, expositions et salons, nous vous proposons ce service en location pendant la durée de l’évènement, avec option d’achat pour les pièces qui vous intéresseraient particulièrement.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Léon-Hugo Bonté au 06 10 24 62 49 ou par notre formulaire de contact ci-dessous

C comme Créativité

Persée de Benvenuto Cellini, Florence, Place Signoria, 2012, Photo Serge Briez

Persée de Benvenuto Cellini, Florence, Place Signoria, 2012, Photo Serge Briez

Qu’est ce que la créativité ? Qui crée ?

La créativité est la capacité de l’homme à créer. On peut se demander : mais qu’est ce qui crée en l’homme ?
La création est le travail coopératif de deux éléments : le cerveau droit et le cerveau gauche ; autrement dit l’âme et le mental, ou l’esprit divin et le mental.

L’inspiration est reçue par le canal de l’imagination. En fonction de notre niveau de conscience, on ‘capte’, on comprend des idées, des concepts, des systèmes.
Ensuite, le mental, le coté gauche du cerveau l’écrit, le rationalise, le conçoit, le visualise, l’incarne dans la matière.

L’âme est une forme de conscience ayant la capacité de vibrer, de ressentir des émotions, des sentiments, mais aussi de comprendre et d’inventer. C’est la partie divine qui est en nous qui crée.

Attention, la définition de Dieu pour Infinite Love est : conscience infinie, amour infini et n’a rien à voir avec la définition habituelle.
C’est le Dieu qui est en nous qui crée. Le coté le plus divin de l’homme est sa capacité de création. Comme nous sommes fait à l’image de Dieu, nous avons hérités de sa capacité de création.

D’une certaine façon on peut dire que plus nous créons, plus nous devenons ce que nous sommes réellement, plus nous existons.

Pour passer du mode ‘robot sur patte’ au mode créateur, il faut élever son niveau de conscience, il faut s’éveiller dans une dimension, que ce soit la musique, la peinture, la compassion, la cuisine, la finance, le sport, les affaires, etc…

Toutes les dimensions humaines permettent de s’éveiller, puis de créer.

Quand vous atteignez un très haut niveau de conscience dans un domaine, tout viens à vous car vous ‘courbez’ l’univers, vous attirez tous ceux qui n’ont pas atteint ce niveau de conscience, et en même temps, vous avez un recul si important, vous êtes si élevés que vous pouvez ‘créer’ des idées, des concepts, des choses qui n’existent pas encore. Vous pouvez relier des idées qui n’ont rien à voir les unes avec les autres, vous pouvez explorer.

Le résultat des maîtres dans un domaine est un résultat ‘exponentiel’, car plus vous êtes éveillés, plus vous vous éveillez vite. La courbe d’éveil de la conscience n’est pas linéaire.

Créer, c’est mettre en forme quelque chose qui existe sous forme de potentialité. Créer, c’est incarner dans la matière, une conscience, une idée, un concept, un livre, un film, une histoire. Créer, c’est aussi relier des idées, des systèmes. Dans le domaine artistique, créer, c’est mettre en forme des émotions, des sentiments, des idées. En fonction du niveau de conscience de l’artiste, la création est ressentie comme ‘universelle’. Quand un être éveillé crée une musique, tout le monde comprends le message, car c’est le divin qui s’exprime. Il n’y a plus le filtre de l’Ego ; il n’y a plus que l’expression de l’âme.

L’art fait vibrer le divin qui est en nous, car l’art est une vibration de l’âme. C’est la partie divine qui peut vibrer et ressentir. L’art nous emporte à l’endroit exact atteint par l’artiste. Cela peut amener à des prises de consciences, à des états d’amour infini. L’art peut modifier notre état de conscience ; en fonction de notre sensibilité nous mettons au diapason.

L’art est ce qu’il y a de plus divin en l’homme, il est vital ; il nourrit notre âme, comme la nourriture nourrit notre corps.

Kundun, Paris 1er Mai 2012

Initiation : « Libération des blessures et souffrances du passé »

Initiation à la » libération des blessures et souffrances du passé » Par Ana Sandréa ou Marc Fleuriet le Jeudi 28 Juin de 16h à 19h

initiation à la libération des blessures par Ana Sandréa ou Marc Fleuriet

initiation à la libération des blessures par Ana Sandréa ou Marc Fleuriet

Intentionscontenu public visé et pré-requis Données pratiques et inscriptions

Intentions :

Cette initiation a pour objectif de permettre aux participants d’acquérir les bases pour pratiquer le processus de libération des mémoires émotionnelles réactives.
Ce processus permet de se libérer des blessures ou mémoires du passé qui sont à l’origine de la plus grande part de la souffrance actuelle.
A la fin de cet atelier, les participants pourront utilisés ce processus pour se libérer de leurs souffrances.

Cette initiation, leur permettra d’utiliser un ensemble de pratique de base et d’outils simples quand un schéma réactif se manifeste en eux. La mise en pratique de ces outils leur permettra de se libérer de la souffrance générée en toutes situations.
Ils pourront aussi participer à un atelier de groupe utilisant le processus de libération où ils auront l’occasion de se libérer d’une mémoire réactive et accompagner un autre dans cette libération.

Contenu :

  • Une introduction théorique sur la souffrance et sa libération.
  • Une explication, puis une démonstration du processus et des outils.
  • Mise en pratique par chaque participant.
  • L’initiation se termine avec des questions et réponses.

Public visé et Pré-requis :

toutes personnes désirant se libérer des souffrances et vivre plus sereinement.  Pour cela, il faut se sentir prêt à entreprendre un travail de libération des souffrances accumulées.
Les participants doivent être ouverts à l’idée de prendre la responsabilité de leur vie.

Données pratiques :

Dates :

  • Jeudi 28 Juin 2012 de 16h à 19h

Animateurs : Ana Sandrea ou Marc Fleuriet
Outil : Processus de libération des mémoires émotionnelles réactives.
Durée : 3h
Prix : 35 euros.
Lieu : Salle Infinite Love, Paris 11ème
Inscription : sur réservation au +33 (0)1 46 64 55 32

%d blogueurs aiment cette page :