P comme Peur

La peur est générée par l’illusion de la séparation. La peur nous emprisonne et nous limite.

La peur est ce qui nous limite

La peur nous emprisonne et nous limite

Nous sommes tous plus ou moins conditionnés à avoir peur, par exemple  :

  • Peur de la mort.
  • Peur de ne pas avoir assez.
  • Peur de perdre les êtres que nous aimons.
  • Peur d’échouer.

Mais si nous transmutons nos énergies de peur en énergie d’amour, de foi, de confiance, alors plus aucune limite ne peut nous retenir.

Pouvons-nous comprendre que rien ne peut nous arriver finalement ?

Pourquoi continuer à laisser les peurs et les conditionnements nous limiter ?

Nous sommes libres en réalité, nous sommes capable de tout !

N’oublions pas que nous sommes tous « Dieu », c’est à dire une conscience d’amour infini qui ne cherche qu’à expérimenter et à apprendre la vie.

Notre nature profonde est l’abondance, la joie, le bonheur, l’amour. Seuls des peurs ou des conditionnements peuvent nous empêcher d’être ce que nous sommes.

Mais je vous donne ce secret : nous sommes libres

Nous sommes libre d’effacer nos peurs, nos conditionnements et libre de reprogrammer des valeurs et des vibrations d’abondance, de joie, de bonheur.

Mais comment faire ?

Simplement en focalisant notre conscience sur l’amour, sur la joie, sur le positif, sur le cœur. Attention, cela n’empêche pas le discernement, au contraire.

Nous pouvons dépenser notre énergie dans le passé, dans le futur, dans le négatif, dans les problèmes.

Ou bien décider de focaliser notre conscience, ce que nous sommes, dans le présent, dans l’écoute, dans la présence.

Si dans la présence du moment présent, nous pouvons réussir, quelles que soient les circonstances, si nous pouvons être dans un état d’esprit, une fréquence, une vibration de paix, de joie, nous prendrons automatiquement les bonnes décisions.

Et les décisions prises dans un état d’esprit de partage, de joie, d’amour auront automatiquement des effets très positifs sur nos vies. La loi de cause à effet joue son rôle, quels que soient nos choix, quel que soit notre état d’esprit : nous pouvons unir ou nous pouvons détruire.

Nous sommes tous libre.

Restons dans cet état d’amour infini.

etat-amour

Fondons dans le cœur, dans l’amour et restons dans cet état au moment de prendre nos décisions.

Ne focalisons pas notre conscience sur les peurs ou sur les idées négatives, utilisons notre conscience, notre énergie vers la lumière, vers l’amour.

Ce secret permet d’atteindre des niveaux d’abondance infinie dans tous les domaines.

Bien sûr notre environnement agit sur notre état d’esprit. Choisissons bien notre entourage, restons avec ceux qui nous donnent de la force, de l’énergie, de l’amour, de la passion. Fuyons les personnes négatives qui génèrent et communiquent l’énergie de peur, nous n’en avons pas besoin.

Être focalisé sur le positif et le cœur n’empêchent pas le discernement. Utilisons notre cerveau gauche et droit de façon simultanée, équilibré, soyons conscient au maximum de notre réalité.

Mantra à lire à haute voix :

« Je décide solennellement et maintenant, de tout mon cœur, de dissoudre toutes les énergies de peur qui m’ont conditionnées. Qu’elles disparaissent définitivement, je n’ai plus besoin d’elles. Je reprends ma liberté, maintenant. Merci. »

Kunzang Août 2013

C comme Contrôle

L’égo, la personne a parfois l’impression qu’elle contrôle la situation.

Plus elle progresse dans le contrôle des autres personnes, des situations, de ce qui se passe, plus elle génère une énergie de force et de volonté de plus en plus difficile à maintenir, de plus en plus stressante.

L'égo, la personne a parfois l'impression qu'elle contrôle la situation

L’égo, la personne a parfois l’impression qu’elle contrôle la situation

Le proverbe « l’homme fait des plans, et dieu rigole » est très significatif.

Plus nous pouvons dissoudre la personne, nos conditionnements, et plus nous allons vers la foi, plus nous avons confiance en la vie.
Au contraire, si nous suivons à l’extrême la personne, l’égo, nous allons vers l’illusion du contrôle de notre environnement.
Il y a d’une part un chemin qui mène vers le bonheur, un « surrender » total au divin qui à travers nous se vit, et d’autre part un chemin rempli de souffrance où nous essayons d’aller à l’encontre des événements et de la vie.

Acceptons et affrontons les situations. Ne fuyons pas. Elles existent pour nous apprendre quelque chose.

Chaque seconde de notre expérience, par notre intuition, par notre imagination, nous recevons le plan divin, nous sommes guidés par la vie.
Si nous savons écouter, la joie et le bonheur se retrouvent sur notre chemin.

Si la personne prend le contrôle de la conscience, du cœur, alors, il existe comme un détournement de cette énergie qui va alors s’investir dans une action non juste.

Le contrôle est basé sur l’illusion de la séparation. Si nous comprenons que nous sommes un et qu’il n’y a pas de séparation, nous pouvons nous laisser porter par le flux de la vie tout en écoutant nos intuitions. On passe alors du « contrôle » au « lâcher prise ». Témoin de la vie, nous devenons alors spectateur de l’énergie de vie, qui à travers nous se vit.

Plus nous allons vers l’éveil et la dissolution de la personne, plus la vie se libère à travers nous.

Kundun, Mai 2013

Je t’aime

Je t’aime,
Et tu m’aimes,
Il n’y a rien de plus grand que cet amour,
On a rien demandé,
Et on a tout reçu.
Soyons forts,
Acceptons notre amour,
Faisons confiance a l’amour,
Il sait, que tout est possible.
Viens avec moi,
Fondons nous ensemble,
Restons dans la lumière,
Et commençons a vivre.
Je t’aime.

Poème de Kundun / poem by Kundun

P comme Prière

Qu'est ce que la prière ? Qu'est ce que le doute ?

Qu’est ce que la prière ? Qu’est ce que le doute ?

Qu’est ce qu’une prière ?

Une prière est une création, une visualisation.
Une prière est un message envoyé à l’univers pour affirmer notre volonté.
Elle est créatrice. Avec la foi, qui est son carburant, la prière incarne la volonté dans la matière.

Qu’est ce que le doute ?

Pour bien comprendre cette question, il faut déterminer ce qui peut douter en l’homme. Car seul l’Ego, le mental peut douter.
L’âme ne doute pas, elle est amour, joie, vérité ; rien ne peut douter en elle. Elle sait ce qu’elle est, elle sait ce qu’elle ressent.
Le corps aussi ne sait pas douter. Le corps EST, tout simplement.
Alors qu’est ce que le doute ? Le doute, est le résultat du mental qui n’a pas réussi à donner une réponse à une question.
Le doute, c’est quand le mental dit : Je ne sais pas. Le doute, c’est l’inconnue. La potentialité existe mais il y a le choix entre deux possibilités : vrai ou faux, oui ou non.
Voila ce qu’est le doute.
Lorsque la conscience s’élève et dépasse la dualité, il n’y a plus de doute, car l’on sait que les deux potentialités sont possibles. Il n’y a alors plus de doute.
On sait qu’on est libre de choisir l’une ou l’autre des possibilités.

Il y a d’un coté l’âme qui a la foi, et de l’autre coté le mental qui doute. Le corps, lui, ressent la vérité et s’exprime. Écoutez le, et vous aurez votre réponse, votre vérité.

Citation à retenir :

‘Ceux qui doute devraient commencer par douter du doute, alors ils découvriraient la foi, alors ils n’auraient plus de doute’.

L’âme, qui est la partie divine de l’homme ne peut douter, car Dieu ne peut douter de lui-même. C’est justement ce qui fait la différence entre l’homme sans foi et l’homme divin, c’est aussi ce qui fait la différence entre l’homme éveillée et l’homme ‘endormi’.
L’homme réalisé sait qu’il est Dieu, il ne peut donc plus douter de lui-même. S’il doutait de lui-même, il redeviendrait un homme non réalisé.

Citation à retenir :

‘Si tu n’as pas foi en toi, pourquoi veux tu que les autres aient foi en toi ?’

Finalement, il y a d’un coté le doute, et de l’autre coté la foi.

La foi amène à l’amour, à l’union, à la joie ; le doute amène à la peur, à la séparation.

Si vous doutez, commencez par douter du doute !

Kundun, Paris, 28 Avril 2012

%d blogueurs aiment cette page :