M comme Mental

De par l’illusion d’être un personnage, avec l‘identification à l’égo, nous avons l’impression d’être un individu.

L'important est d'être soi-même

En réalité, il n’y a qu’une seule conscience qui se projette dans 7 milliards d’individus.

Le mental que nous croyons être est en fait une connexion à un mental plus vaste, lui même connecté à des archétypes.

De la même façon que le cerveau droit se connecte à une polarité d’amour infini, le cerveau gauche se connecte au supra mental, c’est à dire à des fonctions cognitives spécifiques.

A la fois nous recevons des pensées, et à la fois, ces pensées sont traitées par le supra mental.

Bien sûr, de par nos conditionnements et nos mémoires, nous pouvons croire que tout ceci se passe dans notre cerveau : mais pas du tout.

Le cerveau est surtout un organe de réception et ses capacités sont très faibles par rapport aux capacités du mental universel, le supra mental.

Certains ont des capacités du cerveau gauche très importantes, en fait ils utilisent des capacités qui les dépassent, ils ont accès naturellement et directement à ces capacités.

Bien sûr certains croient être propriétaires de ces capacités. Tout ceci est logique et compréhensible lorsque l’on s’identifie à l’ego, en réalité il n’en est rien.

C’est la fin de l’identification qui permet de comprendre que nous sommes réellement un, que nous partageons non seulement le cœur et l’amour, mais aussi les capacités intellectuelles du supra mental, qui peut s’apparenter à un supra ordinateur universel.

Le supra mental est comme un ordinateur central, si nous dirigeons notre antenne au bon endroit, et si nous l’agrandissons, nous avons tous accès aux mêmes informations, aux mêmes connaissances. C’est très logique puisqu’il n’y a qu’une seule conscience finalement.

Cela signifie qu’au final, il n’y a qu’un seul amour universel, et qu’un seul grand cerveau que nous appelons supra mental.

Nous sommes un, au delà notre imagination,

Kundun aout 2013

Être gay

Être gay, c’est transcender les conditionnements,
Être gay, c’est accepter sa nature divine,
Être gay, c’est expérimenter le un.

Car il faut de l’amour,
Car il faut du courage,

Car il faut de la force,
Car il faut de la joie,

Pour dire :

Je suis ce que je suis,
Je suis ce que je suis,
Je suis ce que je suis,

Et ni la société,
Et ni les hommes,

Et ni les conditionnements,
Et ni l’ignorance,

Ne peuvent me changer.
Ne peuvent me mentir,

Car la force de l’amour est la plus forte,
Car le pouvoir de l’amour est invincible,
Car l’amour est ma nature,
Divine.

L’amour, EST ce que je suis.

Oui,
l’amour est universel,
Oui,
l’amour est fraternel,
Oui,
l’amour est infini.

Que le cœur des anges,
Que le cœur des hommes,
Que le cœur des femmes,

S’expriment,
Infiniment,
Sans barrière,

Ni de sexe,
Ni de couleur de peau,
Ni de religion,
Ni de culture,
Ni d’aucun conditionnement.

Oui,
L’amour est divin,
Oui,
L’amour est infini,
Oui, l’amour,
Le véritable amour,
Est universel.

A tous les anges,
A toutes les femmes,
A tous les hommes,
Exprimez-vous.

Aimez-vous,
Dépassez-vous,
Dépassez les conditionnements,
Libérez-vous,
Acceptez ce que vous êtes réellement.

Puis commencez à vivre,
Vivez heureux,
Vivez en paix,

Nous vous aimons !
Nous vous aimons !
Nous vous aimons !

Vous êtes,
Nous.
Nous sommes,
Vous.
Nous sommes,
Un.

Poem by Kundun/Poème de Kundun, Gay pride Madrid 2012

%d blogueurs aiment cette page :