Vous êtes fort, vous avez confiance. Vous êtes l’Univers, vous êtes Existence.

Allons maintenant dans le 3ème chakra. Ressentez au niveau du plexus solaire… Je vais canaliser un soin. Il y a juste à écouter…

J’avais besoin de délimiter mon territoire ; d’accepter d’être l’héroïne, le héros de cette vie. J’avais besoin de m’autoproclamer autorité dans mon système, libre dans mon système. J’avais besoin d’autoproclamer mon indépendance.

J’avais besoin de créer 1789 en moi. C’est-à-dire de prendre le pouvoir sur mon système et de ne plus donner mon pouvoir aux autres.

Restez dans ce 3ème chakra. Dites avec moi :

« J’active le chamane, la chamane en moi.

Je suis ma propre autorité.

Et je déclare mon Indépendance.

Je suis libre.

Je décide de sortir de la matrice.

Je décide de me désidentifier de la personne.

Je décide de réaliser ce que je suis.

Je m’abandonne à Existence.

Je m’abandonne à la Vie…

Et je me rappelle que je suis la Vie. »

J’avais besoin de ne plus être soumis(e) à une autorité externe. J’avais besoin le héros et l’héroïne de ma vie…

J’avais besoin d’en prendre la responsabilité. J’avais besoin de sortir de la victime pour aller dans l’héroïne, le héros que je suis. J’avais besoin de voir qu’en réalité j’avais toujours été l’héroïne, le héros de cette vie.

Et si j’acceptais la responsabilité de cette vie ? Et si j’acceptais la responsabilité qui va avec la liberté ? Et si j’étais prêt(e) à payer le prix de ma liberté, en acceptant la responsabilité de me prendre en charge, de créer ma vie de toute pièce, de vivre et expérimenter ce que j’ai à vivre et à expérimenter ? Et si j’osais la Liberté ? Et si j’arrêtais d’avoir peur, de la vie, des autres, de moi-même ?

J’avais besoin de m’aimer inconditionnellement, totalement, absolument. J’avais besoin de m’abandonner à moi, c’est-à-dire à l’Être. À l’Être intérieur, à ce que je suis en vérité.

En sortant de la personne, j’atterrissais automatiquement dans l’Être. Les choses étaient différentes. Il n’y avait plus que ce que je suis partout, tout le temps. Il n’y avait plus que abandon à soi, à Existence. Il n’y avait plus que Beauté. Il n’y avait plus que Amour et Paix, Joie, Création, Co-création, Silence, Présence. Il n’y avait plus personne. Il n’y avait plus que la Vie qui se vivait à travers ce corps. Alors je comprenais : ce n’était pas mon action, c’était Son action.

Que Son action soit faite et non la mienne… Non celle de l’ego, non celle du « je ». L’action d’Existence, de l’Être, de la Vie.

Que Son action soit faite et non la mienne… Que Son Amour se vive à travers ce corps et non le mien, celui du « je » et de la personne. Que Sa Vie se vive à travers ce corps et non celui de la personne, et non celui que j’ai cru être.

En apprenant à m’abandonner à l’Être, à Existence, à la Vie, j’apprenais à laisser faire la Vie à travers ce corps. Alors ce n’était plus mes actions, c’était Ses actions. Alors ce n’était plus ma vie, la vie du « je », de la personne, c’était la vie impersonnelle.

J’avais besoin de trouver la Force en moi d’exister et d’être totalement. J’avais besoin de comprendre que ce ne serait pas ma force ni même mon pouvoir, mais Son pouvoir et Sa Force. Ça serait aussi Sa vitalité.

En me désidentifiant de la personne, j’allais recevoir un apport d’énergie supplémentaire, un apport de vitalité supplémentaire, un apport d’amour aussi supplémentaire. Et plus j’allais disparaître en tant que personne, en tant que « je », en tant que « moi », et plus Ça allait apparaître.

J’avais besoin de faire confiance en la Vie, la Vie qui avait créé cette planète et des milliards d’étoiles, et des milliards d’autres planètes, la Vie qui avait tout créé depuis des milliards d’années. Il était évident Maintenant qu’elle était plus intelligente que le petit « je », le petit « moi », cette Vie qui avait tout créé. Alors ce petit « moi », « je », l’ego, la personne commençait à avoir cette idée bizarre : et si je m’abandonnais à la partie supérieure de ce que je suis ? Et si l’Univers était amoureux de moi ? Si l’Univers me parlait tout le temps, est-ce je saurais L’écouter et Le comprendre ? Et si tout dans ma vie était là pour me parler et me dire quelque chose, est-ce que je pourrais l’entendre et le comprendre ? Est-ce que je pourrais comprendre les signes, les synchronicités ? Est-ce que je pourrais voir que tout est parfait ? Est-ce que je pourrais m’abandonner au Message que je reçois ?

Si l’Univers voulait communiquer avec, comment ferait-il pour me parler ? Il me parlerait à travers la bouche des autres bien sûr, à travers certaines émissions, certaines méditations, certaines voix. Ce serait à moi d’avoir le discernement pour écouter les voix de l’Être plutôt que les voix de l’ego et de la personne. Et s’il suffisait de tendre l’oreille et d’entendre la vibration à travers les mots ? Et s’il suffisait d’entendre l’énergie, l’âme, l’Amour cachés derrière la voix ? Et si je pouvais laisser pleurer ?

Et plus je m’abandonnais à l’Être et plus l’Être m’apprenait à écouter les choses cachées derrière les Paroles Sacrées, derrière la voix qui parle, derrière certaines images, derrière ton regard ?

Restons sur cette Musique…

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 32 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Vous êtes le héros de votre vie, personne ne peut vous contrôler, vous êtes libre ! Ressentez votre liberté, VIVEZ votre liberté !

Allons dans le troisième chakra, le chakra de l’action et du territoire, un OM au niveau du plexus solaire.

Je vais lire l’inconscient collectif de notre groupe pour résoudre des difficultés concernant l’action, le territoire, l’autorité, dans le troisième chakra.

Laissez bailler.

J’avais besoin de comprendre c’était à moi d’autoproclamer mon autorité.

J’avais été éduqué à obéir aux parents, à la société, aux employeurs, parfois aux conjoints.

J’avais besoin de créer ma propre autorité, de comprendre que je suis reine dans mon royaume, roi dans mon royaume.

J’avais besoin de ressentir dans ce corps je suis l’héroïne, je suis le héros de cette vie.

J’avais besoin de comprendre j’étais le seul et la seule intéressé(e) à activer ma propre autorité et à défendre mes intérêts.

J’avais besoin de comprendre que j’étais en charge de mes intérêts.

C’était l’intérêt d’avoir créé une personne.

Autant la vie, Existence, s’occupe des intérêts, c’est-à-dire l’intérêt de l’ensemble, autant l’intérêt et l’avantage d’avoir un « Je », d’avoir un ego en moi, une personne.

Cet avantage-là était de pouvoir s’ancrer dans l’intérêt de la personne.

C’était une autre forme d’ancrage, honorer et respecter les intérêts de la personne. Pourquoi pas ?

En me désidentifiant de la personne, en réalisant ma véritable nature, je savais que j’étais l’univers, la conscience, Existence, je savais que je n’étais pas la personne et en même temps, rien ne m’empêchait d’aligner les intérêts de la personne avec les intérêts de la vie. Pourquoi pas ?

Rien ne m’empêchait d’être ancré, enraciné dans la vie.

J’avais besoin de ne pas rejeter la personne.

J’avais besoin de ne pas me mettre à dos mes sous-personnalités.

J’avais besoin en tant qu’êtres d’accueillir la personne.

J’avais autorité sur ma vie et j’avais autorité aussi sur ma personne.

En reconnaissant que je suis la vie, que je suis l’univers, je pouvais reconnaître l’autorité que j’avais sur ce corps physique, sur cette vie.

Dites avec moi :

Je reconnais mon autorité.

Je m’autoproclame roi dans mon royaume.

Je m’autoproclame maître de ma vie.

Je m’autoproclame libre d’exister.

J’ai le droit de vivre.

J’ai le droit d’avoir un territoire.

Je suis mon territoire.

Dites avec moi :

Je crée ma vie, libre de toute influence.

Je crée ma vie, libre de toute peur.

Je crée ma vie en toute liberté.

J’accepte d’être libre.

J’accepte d’être responsable de ma vie.

Dites avec moi :

Je prends la responsabilité entière de ma vie.

Ressentez l’importance de ce moment car beaucoup de personnes ont essayé et parfois ont réussi à vous voler votre autorité, à vous mettre sous leur contrôle.

Beaucoup de personnes sur terre ont des jeux d’influence, de contrôle et de manipulation, et beaucoup qui ne sont pas conscients et conscients tombent dans le piège très facilement surtout, quand dès l’enfance, votre personne a été programmée à obéir, à être docile, surtout si l’adolescent(e) n’a pas été construit(e), surtout si le/la rebelle n’a pas été construit(e).

Il est temps de se libérer.

Il est temps d’être autonome.

Il est temps d’être libre.

Il est temps de s’éveiller.

Laissez pleurer.

En activant votre troisième chakra, ce pouvoir d’être, d’exister, le pouvoir de décider, vous allez vers l’autonomie, vers la puissance ; vous allez vers votre pouvoir de décider, d’exister et d’être indépendamment de toute influence ; vous êtes roi et reine de votre royaume ; vous êtes souverain et souveraine ; vous n’avez pas besoin que les autres vous disent ce que vous avez à faire ; vous êtes devenu adulte, mature ; vous avez grandi en conscience ; vous avez le droit d’avoir le goût de la liberté de penser, d’agir, de faire votre vie comme vous le souhaitez. Même si ça a l’air évident et simple, en allant dans l’inconscient, je peux vous dire que c’est rarement le cas malheureusement.

J’avais besoin de comprendre qu’il était toujours possible d’être plus libre encore.

J’avais besoin de comprendre que la liberté était infinie comme Amour.

J’avais besoin de me respecter et de respecter les autres « moi » afin de créer plus de liberté.

J’avais besoin d’honorer tout ce que je suis et d’honorer tous les autres « moi » afin de créer une vie équilibrée et joyeuse.

J’avais besoin de voir que le malheur et l’ignorance venaient très souvent du système de domination-dominé qui est actuellement en cours sur Terre.

J’avais absolument besoin de devenir clairvoyant(e) pour voir tous les mécanismes de domination, de soumission qui étaient utilisés actuellement dans la société.

En voyant tous ces mécanismes, j’allais pouvoir m’en libérer et j’allais pouvoir faire attention à ne pas dominer les autres moi-même.

En décidant de ma propre liberté, je décidais en même temps de la liberté de tous les autres, car je savais au fond de moi que tous les autres étaient moi.

Alors une nouvelle vie était possible, une vie remplie de bienveillance, de gentillesse, d’abandon et d’amour.

—–

Ce texte est un extrait de notre atelier « Atelier d’éveil ANATMAN Saison 4 Episode 31 » :

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez ICI. Un essai gratuit de 2 semaines à ANATMAN TV ? Cliquez ICI.

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-41f7f155

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-5f85bff8

Posez vos questions textes ici : L un possible :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3

Un stage pour faire un saut quantique ?

https://sebastiensocchard.systeme.io/f8930840-695e6508

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

https://sebastiensocchard.systeme.io/be2212b3-71e1cfa4

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

https://sebastiensocchard.systeme.io/0f7ef2fb-7d649c52-d99e7ed4

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :

https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

C comme Contrôle

L’égo, la personne a parfois l’impression qu’elle contrôle la situation.

Plus elle progresse dans le contrôle des autres personnes, des situations, de ce qui se passe, plus elle génère une énergie de force et de volonté de plus en plus difficile à maintenir, de plus en plus stressante.

L'égo, la personne a parfois l'impression qu'elle contrôle la situation

L’égo, la personne a parfois l’impression qu’elle contrôle la situation

Le proverbe « l’homme fait des plans, et dieu rigole » est très significatif.

Plus nous pouvons dissoudre la personne, nos conditionnements, et plus nous allons vers la foi, plus nous avons confiance en la vie.
Au contraire, si nous suivons à l’extrême la personne, l’égo, nous allons vers l’illusion du contrôle de notre environnement.
Il y a d’une part un chemin qui mène vers le bonheur, un « surrender » total au divin qui à travers nous se vit, et d’autre part un chemin rempli de souffrance où nous essayons d’aller à l’encontre des événements et de la vie.

Acceptons et affrontons les situations. Ne fuyons pas. Elles existent pour nous apprendre quelque chose.

Chaque seconde de notre expérience, par notre intuition, par notre imagination, nous recevons le plan divin, nous sommes guidés par la vie.
Si nous savons écouter, la joie et le bonheur se retrouvent sur notre chemin.

Si la personne prend le contrôle de la conscience, du cœur, alors, il existe comme un détournement de cette énergie qui va alors s’investir dans une action non juste.

Le contrôle est basé sur l’illusion de la séparation. Si nous comprenons que nous sommes un et qu’il n’y a pas de séparation, nous pouvons nous laisser porter par le flux de la vie tout en écoutant nos intuitions. On passe alors du « contrôle » au « lâcher prise ». Témoin de la vie, nous devenons alors spectateur de l’énergie de vie, qui à travers nous se vit.

Plus nous allons vers l’éveil et la dissolution de la personne, plus la vie se libère à travers nous.

Kundun, Mai 2013

Se libérer des pensées

L’observation des pensées crée automatiquement un recul entre l’observateur, la conscience que nous sommes et les pensées qui ne sont pas nous.

Instant de pause

Instant de pause

Si nous prenons quelques instant de pause, quelles sont les pensées qui vous apparaissent? Notez les puis revenez sur ce texte.

Comprenez que vous pouvez être l’observateur des pensées. Mais qui observe ?
Vous bien sur ! Mais qui êtes vous ? Celui qui observe, la conscience.
Plus nous observons nos pensées, plus nous comprenons d’où elles viennent : conditionnements, automatismes liés à l’enfance, l’éducation, l’environnement.
La plupart du temps, nous sommes en ‘pilotage automatique’. Mais qui est le pilote automatique ? L’ego, la personne que nous croyons être ou que nous avons cru être.
Le vrai « nous » peut reprendre la main, peut arrêter le pilote automatique, et commencer a vivre.
Pour cela, restons dans l’instant, dans ce moment où le mental ne peut pas demeurer.
Plus nous prenons de la distance avec les pensées, plus nous devenons libre.
Libre de les choisir, libre de les comprendre, libre de remonter à leur source. Nous avons vu dans le texte : ‘loi de cause à effet sur les pensées’ que ces pensées ont toujours une source, une cause. Elles ont une source car elles sont le reflet de notre propre conscience sur l’environnement qui fait miroir.
Le contrôle et le choix des pensées nous amène vers la liberté.
Ne soyons pas esclave du mental. C’est lui, qui en créant l’ego, la personne finit par croire que nous sommes nos pensées. Plus nous restons dans le présent, dans l’instant, dans la présence, plus nous restons observateur des pensées qui arrivent, puis qui partent.
Certaines peuvent retenir notre attention bien sur, mais détachons nous d’elles. Ne soyons pas en réaction, restons conscient, restons dans la présence, restons libre.
La plupart des pensées que nous recevons viennent de nos conditionnements. Et plus nous nous en détachons, plus nous sommes libre. Alors il est possible de devenir très créatif, c’est à dire d’avoir d’autres type de pensées, des pensées qui vibrent à notre fréquence, et non pas à celle de nos programmations mentales.

C’est aussi ça la créativité, avoir la possibilité de sortir des conventions, des programmations. Que pouvons nous inventer lorsque l’on reste dans le carcan de la personne, cet automate qui ne sait que reproduire ce pourquoi il a été programmé.

Restons dans la présence et regardez les pensées passer, laissez les passer, habituez vous à créer cette séparation entre vous et elles.

Vous n’êtes pas vos pensées.

Texte de Kundun janvier 2013

P comme Peur

"La peur agit comme un filtre et nous empêche de voir la réalité." Kundun, septembre 2012

« La peur agit comme un filtre et nous empêche de voir la réalité. » Kundun, septembre 2012

Il y a deux questions importantes dans cette question : « Qu’est ce que la peur? » et « Qui a peur ? ».

La peur est le résultat d’une prise de conscience, une réaction, un réflexe ayant pour fonction initiale d’éviter des situations dangereuses.

Elle est nécessaire et utile lorsqu’elle nous permet d’éviter des accidents, des difficultés.

Mais suite à la prise de contrôle par l’Ego sur l’homme, la peur est parfois détournée et se trouve être un outil de manipulation. L’Ego de l’homme, pour exister prend le contrôle de l’individu et crée des séparations. Il calcule, à l’aide du mental, tous les scénarios catastrophes, tout ce qui peut arriver de pire. Ensuite, grâce au processus de la peur, il manipule l’être d’amour que nous sommes au fond de nous.

Évidemment, l’Ego pense bien faire, il ne sait pas que nous sommes avant tout une âme d’amour infini. Il ne peut le percevoir, il ne peut le comprendre. C’est un peu comme si le cerveau gauche ne pouvait appréhender le cerveau droit.

C’est uniquement en dissolvant ses conditionnements, son Ego que l’on peut comprendre ce que nous sommes réellement. Ensuite, lorsqu’on s’éveille, le processus de décision par la peur est remplacé par un processus de décision lié au mental sans utilisation excessive de la personne, de l’Ego. Alors apparaît ce que l’on peut appeler « le discernement« . Alors, le mental, l’intelligence supérieure de l’homme peut prendre des décisions en fonction de l’environnement, sans l’usage de la peur.

Si un lion vous court après pour vous manger, vous fuyez, mais sans peur. Alors vous avez accès à toutes vos capacités, sans aucun filtre inutile.

Une fois l’Ego dissout, les peurs sont transcendées, on voit les choses telles qu’elles sont réellement. La peur agit comme un filtre et nous empêche de voir la réalité. La peur est comme un frein qui nous empêche d’être ce que nous sommes. Ce sont les peurs de la personne qui nous empêchent d’ « être » réellement.

Après la dissolution de l’Ego, la peur se transforme en foi. La foi en Dieu, (la conscience infinie) la foi en toutes les lois de l’univers. Finalement, le seul obstacle, la seule illusion entre vous et Dieu, c’est la peur, l’égo.

La plus grande peur étant celle de mourir. La peur de la mort est compréhensible et logique puisque l’Ego pense qu’il est l’homme. L’Ego ne sait pas qu’il existe une âme, il pense être le maître de cette machine qu’on appelle l’homme.

C’est uniquement, lorsque l’Ego sera effectivement dissous, que l’homme n’aura plus de peurs. Car à travers ce passage de la mort, il s’apercevra que quelque chose est toujours là, qu’il existe encore.

Surpris et éveillé, l’homme s’aperçoit alors qu’il peut « mourir » à volonté, c’est ce qu’on peut appeler un « passage », un éveil. La psyché meurt et un nouvel homme « renaît ».

Poème : Today I died of love

Pour ne plus avoir peur de la mort, il suffit de « mourir » pour comprendre l’illusion de l’Ego. C’est ce qui se passe lorsque nous sommes sur un chemin spirituel. Certaines méditations, certaines prises de conscience nous amènent à ce que certain appellent la ‘petite mort’.

Éveillez vous, dissolvez vos peurs, devenez libre et commencez à vivre !

Kundun août-sept 2012

%d blogueurs aiment cette page :