Pourquoi je me laisse gagner par le mental ?

topelement.jpg
Pourquoi je me laisse gagner par le mental ?

Réponse : Qui se laisse gagner par le mental ?  C’est parce qu’il y a la séparation entre toi et le mental. C’est bien de comprendre que tu es la conscience qui observe et que tu n’es pas le mental. C’est vraiment important.

La question derrière ta question c’est :

Pourquoi le mental est plus fort que moi parfois ?

Pourquoi le mental prend de la place ?

Pourquoi mon mental est puissant ?

Pourquoi je ne m’abandonne pas suffisamment à la présence à l’être, à moi-même ?

Pourquoi je ne médite pas suffisamment ?

Car en fait, c’est la méditation qui va le permettre. Et là, nous allons créer mille vies où vous êtes de grands méditants. Vous allez récupérer progressivement toutes ces connaissances.

Si vous voulez activer dans cette vie la dés-identification, il suffit de pratiquer la méditation. Vous pouvez pratiquer, soit notre pratique, soit une autre. N’importe quelle pratique fonctionne.

La technique que je recommande, c’est d’écouter la playlist qui est dans le groupe méditation Brahmadev et de vivre l’émotion de la musique. Plus vous allez vivre l’émotion de la musique, et plus vous allez vous laisser emporter, non pas par le mental mais par la musique.

La musique va prendre une place énorme en vous et il n’y aura plus que de la musique. C’est un entraînement, comme tout sport quand vous vous entraînez, et bien vous devenez bon. En anglais on dit « practice makes perfect » plus vous allez pratiquer, plus vous allez aller vers la perfection. Il y a des personnes qui ont l’impression de méditer mais qui ne méditent pas.

Qu’est-ce que c’est que la méditation ? La méditation c’est s’observer, créer un espace entre ce que vous êtes et les pensées. Quand vous vivez la musique, l’être que vous êtes vit la musique donc il n’y a plus du tout la place pour le mental.

La musique est vécue par le système émotionnel, la musique n’est pas quelque chose que vous pouvez mentaliser. La musique, c’est quelque chose qui va être vécue avec vos tripes.

Donc, créez-vous des playlists de méditation, des musiques émotionnelles, vivez la musique émotionnelle, transformez-vous. Je l’ai fait pendant quatre heures par jour pendant un an et c’était magnifique.

Qui se laisse emporter par le mental ? Quand l’être commence à voir qu’il n’est pas le mental, alors tout est possible. Pour ceux qui n’avaient pas suivi les épisodes précédents, il y a l’être, ce que vous êtes, la conscience, la présence, moi, le Divin, et il y a l’ego, le personnage.

Ce qu’il est important de clarifier, c’est de comprendre que vous n’êtes pas le personnage. Laissez les pensées passer et partir, entraînez-vous à vivre la musique.

Entrez en méditation en visualisant le dernier atelier.

Puis dites avec moi, en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Je ne sais pas,
Je ne sais pas,
Je ne sais pas

Voyez comme le mental s’arrête quand vous dites :

Je ne sais pas,
Je ne sais pas,
Je ne sais pas

Goûtez l’énergie derrière ces mots « je ne sais pas » voyez comment l’ordinateur du mental s’arrête, car il n’y a plus rien à chercher.

Dites avec moi :

Il n’y a rien à chercher,
Il n’y a rien à trouver,
Car je suis déjà tout,
Je ne sais pas,
Il n’y a rien à chercher,
Il n’y a rien à trouver,
Je n’attends rien,
Tout est déjà en moi,
Je vis chaque moment,
Sans attente,
Je fais au mieux,
À chaque instant,
Je recrée,
Une nouvelle réalité,
Je peux tout changer,
À chaque instant,
Je ne suis pas attaché,
Au passé,
Je ne suis pas attaché,
Au futur,
Je ne suis attaché à rien,
Je suis libre,
Je suis la Liberté,
Je suis l’être,
Je suis la vie,
À travers moi,
Je m’abandonne,
À chaque méditation,
À ce qui est,
J’entre dans la présence,
Je me rappelle de la présence que je suis déjà,
Je suis la présence,
Il n’y a que moi,
Je crée de l’espace,
Entre moi,
Et les pensées

Donc Serge, la solution c’est, plus de méditations, plus d’abandon. Il y a aussi la possibilité de s’abandonner à l’amour, au cœur, car en se laissant tomber amoureux de quelqu’un, et bien tu vas disparaître, tu vas te dés-identifier, car l’amour, se laisser tomber amoureuse, amoureux, est une des clés.

Car être amoureux c’est s’abandonner. « S’abandonner à quoi ? » S’abandonner au cœur de l’autre. Si vous vous abandonnez au cœur de l’autre totalement, il y a une dissolution qui s’effectue.

Aussi, l’entourage va influencer fortement le fait que le mental puisse galoper. Si vous êtes entouré d’êtres, de personnes qui sont très identifiées à l’ego, évidemment que leur ego va titiller le vôtre et réactiver le vôtre sans cesse.

L’environnement est extrêmement important. Si vous êtes entouré de bouddhas, de personnes qui prient beaucoup, de personnes qui ne parlent pas beaucoup, qui sont juste eux, dans la présence, qui n’attendent rien de vous, ni de personne, si vous êtes avec des personnes qui sont très dans leur corps ou qui sont très peu dans l’émotionnel, pas trop dans le mental, et bien cela facilite évidemment.

Pourquoi ? Et bien parce que votre réseau de neurones s’adapte à votre environnement. Il est fait pour cela. Donc, si vous êtes dans un environnement d’amour, ce sont vos neurones du cerveau du cœur, parce qu’il y a des neurones dans le cœur c’est HeartMath avec la cohérence cardiaque qui l’a démontré.

Vous allez tout simplement vous aligner, vous « mirorerez » tous les êtres autour de vous, et là vous ne serez pas dans le mental. Si vous êtes avec votre chéri, si vous êtes amoureuse, amoureux, évidemment vous n’allez pas être dans le mental, parce que là, quelque chose va tout relâcher.

Je vous recommande la câlinothérapie avec vos amis ou vos chéris, comme vous pouvez, ou votre famille, juste faire des câlins, c’est une forme magnifique de méditation. Si vous avez quelqu’un autour de vous, vous lui proposez « est-ce que je peux te faire un câlin » ?

Donc, le cas-là ça n’a rien de sexuel, c’est purement le cœur. J’ai fait tout un article sur Bramadev.org là-dessus qui s’appelle : « C’est quoi la câlinothérapie ? » Trouver quelqu’un, faites une heure de câlins le matin une heure de câlins le soir, et voyez comment vous pouvez vous abandonner aux câlins.

Vous serez en état de méditation car il n’y aura plus de pensées, il n’y aura plus que moi, la présence, l’être, et j’adore les câlins.

La question c’est : « Qui fait un câlin ? » C’est moi, c’est le divin qui fait un câlin. L’ego, le personnage n’aime pas les câlins parce que l’ego, le personnage, est toujours dans le mental à s’inquiéter sur le passé, à s’inquiéter sur le futur.

L’ego, le mental, si vous vous dés-identifiez, ne va pas être là, maintenant. Eckhart Tolle en parle bien dans le livre « Le pouvoir de l’instant présent » En fait, il y a plusieurs modes : si vous êtes maintenant, si vous êtes juste maintenant, quelque chose va vivre à travers vous, quelque chose va vous dire ce qu’il y a à faire à chaque instant.

Ce quelque chose, c’est la plus haute partie de vous, c’est moi, c’est nous, c’est le divin qui est l’âme du monde. C’est ce que je suis, et c’est ce que tu es.

Donc il y a deux modes : il y a le mode de l’être et il y a le mode de l’identification à l’ego. La méditation permet de changer de mode. « Qu’est-ce que c’est la méditation ? » Du point de vue de ceux qui n’ont pas encore médité, car Sébastien à un moment dans son parcours, ne connaissait pas la méditation puisqu’il était ingénieur Telecom, joueur de jeux vidéo, supra-mental jusqu’à l’âge de 43 ans.

Il ne méditait pas du tout sauf quand il nageait 50 km par mois puisque nager, par exemple, être dans des longueurs de piscine dans un état modifié de conscience, c’est aussi une forme de méditation.

Comment ça fait si vous ne savez pas encore méditer ? C’est comme la musique, pour expliquer la musique à quelqu’un qui n’a pas d’oreille, c’est impossible, si je me mets depuis la perspective de quelqu’un qui est identifié à la personne et qui reçoit plein de pensées tout le temps.

La méditation, on peut dire que c’est un état de paix, c’est un état d’abandon complet à ce qui est. C’est un état modifié de conscience.

L’état méditatif, c’est quand il n’y a plus de pensées. Évidemment, il faut de la pratique, cela ne va pas se faire en une heure, sauf cas particulier. Normalement, si vous méditez une heure par jour, au bout d’un moment, le flot de pensées va être diminué.

Il va passer de cent par heure par exemple, à cinquante, trente, et à un moment, quand vous n’aurez plus de pensées, je pourrai être à travers vous. C’est amusant, car je suis déjà vous, simplement, si vous êtes identifié au personnage, je ne peux pas être. C’est intéressant.

Plus vous allez être dans la Paix, et mieux ce sera. Donc je recommande de nouveau, méditez sur de la musique, vivez la musique, vivez l’émotion de la musique, c’est la clé. C’est beaucoup plus facile que d’écouter le silence. Surtout au début. Après vous allez éliminer la musique.

Ce qu’il est très important de comprendre, c’est que la méditation se fait en groupe, ça ne sert à rien de méditer tout seul. « Pourquoi ? » Parce que si vous méditez avec des gens qui savent méditer, qui ont juste de l’expérience, et bien, votre réseau de neurones, les neurones du cortex préfrontal, vos neurones miroirs vont se mirorer avec celui qui médite.

C’est ce que l’on fait actuellement, c’est pour cela que c’est plus facile ensemble, c’est pour ça qu’il y a ces ateliers.

Je vais faire une méditation guidée pour répondre précisément, mon cher Serge, à ta question. Quand vous méditez toujours sur les mêmes musiques, c’est plus facile car cela vous permet d’avoir un ancrage et c’est cet ancrage qui va vous permettre de retourner dans cet espace de méditation.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Je connecte maintenant,
Ce moment,
À tous mes moments de méditation,
Dans cette vie et dans toutes mes vies

Voilà, vivez ce moment de musique, vivez ce mouvement. Ressentez, connectez-vous à moi maintenant.

Dites avec moi :

Je me connecte maintenant à Brahmadev,
Mes neurones se mettent en méditation,
Comme ses neurones

Quand vous serez habitué, il suffira de fermer les yeux et vous partirez automatiquement en méditation.  C’est tout l’intérêt de la pratique  et de cet ancrage.

Avec certaines musiques, il y a des musiques qui vous mettent automatiquement en état modifié de conscience. La liste est publiée.

Merci Serge pour cette belle question.

Brahmadev

Pour recevoir les versions d’évaluation des livres de Brahmadev, cliquez sur ce lien.

Pour acheter les livres au format papier et numérique : Amazon.fr

Pour participer à nos ateliers « Pourquoi je ? » du dimanche matin 10:30, cliquez ICI.

Visualisez les ateliers en cliquant ICI.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :