Pourquoi mon mental ne se repose jamais ?

brain-computer_interface_binary_mind_telepathic_computing_thinkstock_845092266-100740659-large

Question de Julien : « Allô Dieu, pourquoi mon mental ne se repose jamais ? ».

La question derrière ta question, c’est : « Qui suis-je ? ». Ce qu’il est important de comprendre, c’est que vous êtes un tiers de corps mental, un tiers de corps physique et un tiers de cœur et d’amour. Chaque partie est heureuse de vivre, chaque partie est un système, et chaque système a besoin de se reposer.

Chaque système peut être dynamique, chaque système a sa fonction. Par exemple, le corps physique se repose la nuit et aussi pendant la journée si vous le laissez faire. Le corps mental c’est pareil. Comment reposer le corps mental ? Comment arrêter le « hamster » qui tourne sans cesse ? Comment appuyer sur le bouton « off » ?

Dites avec moi, en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Je ne sais pas,
Je ne sais pas,
Je ne sais pas,
Je ne sais pas,

Sentez comment cela fait en vous quand vous dites : « Je ne sais pas ». Sentez comment tout s’arrête, c’est le bouton « off » de l’ordinateur.

Je ne sais pas,
Je n’ai pas besoin de savoir,
Pour être,
Il n’y a pas de futur,
Il n’y a pas de passé,
Il n’y a que maintenant,
Je sais tout,
Et je ne sais rien,
Je suis tout,
Et je ne suis rien.

Le mental est le système de modélisation de la réalité, mais la réalité est plus vaste que le mental. Le mental est un système qui crée des concepts. Pour créer des concepts, il y a l’idée de la séparation entre une idée et une autre.

La question derrière ta question, c’est : « Comment méditer, comment partir dans des états modifiés de conscience qui vont vous permettre de réaliser votre véritable nature ? »

Dans le mental, la personne se crée. La personne c’est la somme de toutes les règles, tous les conditionnements que votre système mental a copiés. Le système psychique de papa a été copié, le système psychique de maman a été copié et cela a créé une personne qui contient un mélange des traumas de papa et de maman, un mélange des conditionnements de papa et de maman.

C’est « ça » la personne. Mais vous n’êtes pas la personne, vous n’êtes pas l’ego, vous êtes la conscience.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Je suis l’observateur des pensées,
Je ne suis pas les pensées,
Je suis le ciel qui contient les avions,
Je suis la conscience qui contient des pensées,
Je suis l’espace,

Vous n’êtes pas le contenu. Comprenez, c’est comme si vous étiez l’espace. Par exemple vous allez dans une forêt, il y a des arbres, des fleurs ; vous, vous êtes l’espace dans lequel il y a toutes ces plantes incluant la rivière, la montagne, le ciel, etc…

C’est pareil pour les pensées. Des pensées vous traversent mais ce n’est pas vous, vous vous êtes bien plus grand.

Comment méditer ?

Tout simplement en fermant les yeux, en se connectant à des musiques, en vivant l’émotion de la musique, en devenant entièrement la musique car la musique est en vous et lorsque vous faites cela, il n’y a plus de pensées.

Derrière ta question il y a : « Comment méditer plus et qu’est-ce qui fait que je pars dans le mental ? »

Réponse : l’environnement. Si vous êtes entourés de personnes qui sont dans le mental, votre cerveau, vos neurones miroirs vont s’aligner avec et vous allez vous mettre au diapason, en harmonie avec eux. Si vous êtes dans la nature, tout va se calmer car tout votre système va mirrorer la nature, et bien évidemment, la nature n’a pas de mental.

C’est pour cela que la nature repose. En réalité vous êtes la nature et vous n’êtes pas obligé d’utiliser l’outil du mental.

Julien dit : « Du coup j’ai l’impression que je dois fuir mes semblables ».

Réponse : la question c’est « Comment créer mon paradis sur terre » et c’est la question pour chacun d’entre vous.

Réponse : en étant avec des semblables qui vont à ma vitesse. Être dans un environnement compatible avec moi tout en sachant que je peux changer.

Par moment vous allez avoir besoin de calme, par moment vous pouvez avoir besoin de plus de dynamisme, par moment vous allez avoir besoin d’échanger.

La vraie question c’est : « Comment définir, déterminer ce qui est le mieux pour moi à chaque instant ? » et ensuite : « Comment m’écouter, comment exprimer qui je suis ? ». Surtout pour les « empathes » qui sont très sensibles et qui vont à leur vitesse.

Réponse : exprimer ce que vous êtes, exprimer votre « façon d’être » dans votre monde. Vous avez le droit d’avoir votre monde à vous avec vos règles.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

J’accepte d’aller à ma vitesse,
Ma vitesse est toujours la bonne,
Je crée un environnement compatible avec moi,
J’écoute mon corps,
Je m’écoute,
J’écris et je diffuse comment je suis,
Je m’exprime,
Je définis mes règles, J’exprime mes règles,
J’étudie la communication non violente

Si par moment le monde va trop vite, ou n’est pas adapté, vous pouvez dire aux autres : « Voilà, moi je préfère faire comme cela, j’ai besoin de temps, plus doucement, ou plus rapide, ça dépend ».

Et plus vous allez monter en conscience, plus vous allez entrer dans le sacré, plus vous allez jouir de la vie, dans l’instant, de façon exponentielle, puissante, passionnelle.

Dites avec moi en prenant une respiration profonde entre chaque phrase :

J’active la vie en moi,
Je suis la vie,
Je vis ma vie,
Je vis ma vie,
Je crée dans ma réalité,
D’autres parties de moi,
Compatibles avec moi,
Qui sont comme moi,
Je crée une nouvelle civilisation,
Je crée un nouveau système,
De beauté,
D’amour,
De paix,
De joie,
Je crée mon univers,
Car je suis Dieu,
Je suis venu créer mon univers,
J’accepte ce que je suis,
J’ai le droit d’exister,
J’ai le droit d’être moi,
Nous sommes nombreux à être moi,
Je reconnecte tous les moi,
Compatibles avec moi,
Toutes les parties de moi ont le droit d’exister,
J’active le discernement

Alors Julien, ce qui est important c’est la compréhension du discernement, ce n’est pas parce que tous les autres sont toi, que tu es nécessairement compatible avec tous les autres « toi ». Il y a sept milliards de toi, certains sont très difficilement compatibles et d’autres sont très facilement compatibles.

La vraie question derrière ta question c’est : « Pourquoi je ne pourrai pas me créer une vie avec des êtres compatibles avec moi dans l’amour, la fluidité, la joie, le paradis ? »

Réponse : l’éveil, la réalisation du soi, augmenter le niveau de conscience. Il est tout à fait possible d’aimer chaque partie de soi sans vouloir être en présence avec chaque partie de soi.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

J’active le discernement dans l’amour,
J’active l’amour dans le discernement,

Il y a la confusion que vous êtes obligé d’aimer « tout le monde ». Alors, évidemment, vous êtes déjà l’amour et vous aimez tout le monde, mais la partie humaine est là pour créer, pour s’épanouir, et c’est ça le discernement, c’est que la partie humaine est là pour reconnecter sa famille d’âmes.

Par exemple, certaines personnes sont très « dans le mental », et il n’y a aucun problème pour les aimer. Ces personnes-là adorent être ensemble parce qu’il y a une fusion du mental, du supra-mental, des idées, des constructions apparaissent. Si ces personnes-là sont toujours dans le mental, évidemment elles vont être totalement en disharmonie avec des êtres qui sont dans la présence du corps physique ou dans la présence du cœur.

Vous pouvez aimer toutes les parties de vous, pour autant l’humain n’est pas compatible avec toutes les parties. C’est normal puisqu’il y a sept milliards d’êtres humains.

L’idée c’est : « Comment vivre en harmonie avec tous les autres humains ? »

Réponse : en créant de la musique.

« Qu’est-ce que c’est la musique ? »

La musique c’est une mélodie et des accords. Des accords, ce sont des notes qui s’accordent ensemble.

« Comment créer un accord ? »

Pour créer un accord, par exemple Do, Mi, Sol, qui est un accord très connu, vous prenez une note Do, une note Mi, une note Sol, vous les mettez ensemble, ça fait l’accord de Do Mi Sol.

Si vous prenez n’importe quelle note au hasard, ça fait des accords difficiles ou pas évidents à écouter ou non harmonieux.

Avec cette image, vous comprenez que vous ne pouvez pas vous harmoniser avec toutes les notes et c’est normal, c’est l’objet de la musique, des styles de musiques, c’est l’expression de ce que je suis.

Il y a la croyance de l’ego spirituel que vous devez être compatible avec tous. Non, ce n’est pas vrai. Vous pouvez tous les aimer car ils sont tous « vous », et en même temps c’est normal d’avoir des affinités, c’est normal de tomber amoureuse, amoureux, c’est normal de créer avec ceux avec qui vous vous entendez.

Une solution, car il y en a plusieurs, c’est d’être avec ceux qui vous aiment, ceux et celles avec qui vous vous sentez bien, en harmonie, tout simplement dans la fluidité. Pourquoi souffrir ? En même temps, certaines personnes vont vous faire travailler vos limites, elles vont vous amener vers une zone d’inconfort et c’est intéressant car c’est ce qui va vous permettre d’évoluer, de finir par aimer tous les êtres, tous les êtres humains et toutes les parties de vous.

Plus vous allez vous éveiller, plus vous allez avoir cette capacité de vous accorder avec tous les êtres humains, les sept milliards, et de faire des accords avec les sept milliards. C’est comme si vous aviez en vous des vibrations, des notes, des capacités de syntonies, des capacités d’harmonie. Plus en vous, vous trouvez de nouvelles couleurs, plus en vous, vous trouvez de l’amour pour tous les êtres et plus vous allez pouvoir vous aligner avec.

Pour le moment, alignez-vous avec ce que vous pouvez de façon à ne pas souffrir, puis progressivement, avec l’élévation de votre niveau de conscience, harmonisez-vous avec toutes les notes. Inutile au départ de se faire du mal. Commencez par l’harmonie et après vous pourrez, comme en musique mettre quelques petites tentions, quelques petites touches par ci par là de disharmonie.

Si votre vie est totalement disharmonieuse, je vous recommande l’harmonie. C’est une fois que vous avez maîtrisé l’harmonie que vous pourrez ajouter un peu de tensions et de disharmonies. Parce que trop d’harmonie aussi, à un moment, ça risque d’être un peu fade. 😊

C’est à vous de faire comme un cuisinier, de goûter et voir si vous voulez un peu plus de piquant, un peu plus de douceur, plus de salé, plus de sucré.

Vous êtes Dieu créateur, vous êtes des Déesses, c’est vous qui décidez.

Décidez en conscience de votre univers, vous pouvez l’écrire, le définir de façon que JE m’accorde avec vous, car JE fais ce que vous voulez. Si vous demandez de la disharmonie, je vous donne de la disharmonie, si vous désirez de l’harmonie, je vous donne de l’harmonie.

Mais si vous demandez de la disharmonie, il ne faut pas vous plaindre après. Autrement dit, vous créez votre réalité et votre vie est la manifestation de ce que vous avez demandé.

Ecoutez-vous, regardez ce que vous demandez, regardez vos actes, comment vous agissez et vous verrez que tout dans votre vie, oui tout, tout, tout dans les moindres détails, au millième de millième de millimètre, est la manifestation de votre vibration.

Si vous trouvez la paix et l’harmonie en vous, la paix et l’harmonie vont se matérialiser tout autour de vous. Tout l’univers fonctionne de cette façon. Vous êtes moi dans l’humain avec toutes les spécificités de moi et moi je suis Dieu créateur comme vous.

Dites avec moi en prenant une respiration profonde entre chaque phrase :

Gratitude de faire l’expérience de moi-même,
Gratitude d’expérimenter les autres moi,
Gratitude d’aimer toutes les parties de moi,
Gratitude d’aller à ma vitesse,
Gratitude de m’aimer infiniment,
Gratitude de prendre soin de moi,
Gratitude de m’écouter à chaque instant,
Gratitude de me respecter pour pouvoir respecter les autres,
Car les autres sont moi,
Et plus je me respecte,
Et plus je respecte les autres moi,
Et plus je respecte les autres moi,
Et plus je me respecte,
Car il n’y a que moi,
Gratitude d’être moi,
Je m’aligne maintenant,
Dans cette vie et dans toutes mes vies,
Sur la plus haute partie de moi,
Je réalise ma véritable nature,
Je me rappelle ce que je suis,
Je suis le beau,
Je suis le bon,
Je suis le bien,
Je suis la joie,
Je suis l’amour,
Je suis la beauté,
Je suis la présence,
Gratitude d’être ici et maintenant,
Dans toutes les dimensions,
Harmonisé,
Guérisseur,
Et guéri, Gratitude pour la magie,
Gratitude d’être le futur,
Je suis mon futur maintenant,
Je crée mon futur à chaque instant,
Je m’abandonne à la plus haute partie de moi,
Celle qui sait tout,
Celle qui voit tout,
Celle qui est tout,
Celle qui m’aime,
Que j’aime,
Gratitude d’être le sacré,
Avec toi.

Brahmadev

Ce texte est un extrait de la série de livres « Allô Dieu ? » :

allo-dieu-vignette

Cette série de livres a été réalisée à partir des émissions diffusées en direct sur mon compte Facebook. Des milliers de personnes passionnées me suivent depuis quelques mois et posent leurs questions en direct à Dieu.
Grâce à une technique de méditation particulière, grâce à un éveil de Kundalini* et des états de Samadhi*, j’entre en communication avec le divin, une communication est alors établie. Vous trouverez dans ces livrets les questions du public et les réponses du divin.

Pour recevoir les versions d’évaluation des livres, « Qui êtes-vous ? » et « Allô Dieu ? », cliquez sur ce lien.

Pour acheter les livres au format papier et numérique : Amazon.fr

Pour participer à nos ateliers « Allô Dieu ? » du dimanche matin 10:30, cliquez ICI :


Bonne lecture !

Brahmadev

Comments

  1. leloup véronique says:

    bonjour
    je ne sais pas » je le pratique souvent ,et c’est très efficace ,pour le mental ,et les pensées , a pratiquer sans modération .
    Gratitude

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :