Le corps physique demande une attention et une écoute attentive.

Et si le corps physique était mon maître spirituel ? Et si je commençais par l’écouter ? Ces besoins ! Quand il a faim ! Qu’est-ce qu’il veut manger ? Et si je décidais de lui faire plaisir ? Tout au long de la journée.

J’avais besoin de voir et de comprendre, en étant amoureux et amoureuse du corps physique, de mon véhicule, j’allais pouvoir vivre pleinement cette vie, cette incarnation.

J’avais besoin de voir, cette beauté technologique, cette complexité infinie.

J’avais besoin de comprendre, le corps est une projection de quelque chose de beaucoup plus grand.

J’avais besoin de voir,  que le corps était une matérialisation sous forme de corps physique, de ce que je suis, au-delà de cette dimension.

Je n’avais pas ce corps là par hasard. Chaque partie du corps avait quelque chose à dire.

Et puis j’allais accepter de ressentir, en sortant de la tête, de l’intellect, du mental, en sortant de la personne, et plus j’allais dans le corps physique, et plus j’allais ressentir pleinement les choses. Ainsi, j’allais faire attention à ce que je respire, ce que je bois, ce que je mange, l’environnement où je suis.

Le ressentir du corps

Ce corps allait me permettre de ressentir, dans mes communications avec les autres.

Ce corps était une interface, qui pouvait ressentir l’environnement. Mais j’avais besoin d’écouter le corps, j’avais besoin d’apprendre, à l’écouter, pour ne pas tomber malade, ou pour me guérir de ce qui va pas.

Et plus, j’allais écouter le corps et plus j’allais être en bonne santé, En parfaite mobilité, vitalité.

J’avais besoin de voir que le corps physique, n’a pas besoin d’une personne, d’un individu, ni même d’une identité, pour exister pleinement.

Le corps physique connaît ses besoins, il peut s’automasser, il peut danser, il peut effectuer des mouvements, il peut nager, il peut courir. Il n’a pas besoin d’une personne, il sait à l’intérieur de lui, quoi manger, quand manger, quoi respirer, quoi boire, il est totalement autonome.

J’avais besoin de voir, les singes que nous étions à l’âge des cavernes, on voit leurs cerveaux se développer, et tout un tas de fonctions cognitives apparaître, de fonction, de compréhension. À un moment, l’idée d’un « Je », d’une identité est apparue, puis s’est retransmis, Pendant des milliers d’années.

Abandonner soit même complètement au corps physique

Il était temps de commencer à vivre, sans « Je », sans « Moi », sans identité, il était temps de laisser le corps physique, être naturel, il était temps de laisser la vie danser à  travers nos corps.

J’avais besoin de voir qu’en m’abandonnant au corps physique, le corps physique, allait être en pleine santé, en sortant de la tête, du mental, de l’intellect, du « Je », de l’identité, le corps allait naturellement bouger, s’étirer.

J’avais besoin d’apprendre à m’abandonner au corps, pour le laisser faire du yoga, des automassages.

En écoutant le corps, le corps allait dire ce qu’il a envie de manger, ou de ne pas manger, j’allais vivre comme un singe, ça allait bouger tout seul, ça allait jouer, rire, faire des câlins. Ça allait être naturel comme à l’époque, avant que l’identité soit inventée, avant que la croyance d’être une personne et d’être séparée des autres, apparaissent.

Ressentez dans tout votre corps, comme une énergie, une vibration, une vitalité.

Écoutez votre corps, j’avais besoin d’apprendre à écouter le corps.

Le corps s’exprimait en permanence, le corps était vivant, le corps avait des envies, en allant dans la tête, le « Je » avais oublié le corps.

Quelque chose se ralentit, vous êtes entre deux, pas endormi et pas dans l’état habituel.

En restant dans cet entre-deux, vous apprenez, un nouvel état. Dans cet état, des ressources infinies, sont accessibles.

Deuxième chakra : chakra des émotions

Allons dans le deuxième chakra, faisons un om dans le chakra des émotions. Mettez votre conscience dans ce deuxième chakra.

Dites avec moi :

J’accueille les émotions, j’accepte de laisser pleurer, je ne retiens rien, je laisse la vie se vivre, j’adore la vie.

Vous pouvez mettre votre main sur votre deuxième chakra, ou juste mettre votre conscience.

Dites avec moi, nous avons des affirmations :

J’accueille la vie, j’accueille l’expérience de la vie, j’accueille les émotions qui s’offrent à moi.

Dites avec moi :

À toutes les émotions je vous aime, je suis désolé, pardonnez-moi … je vous pardonne tout, je vous accueille maintenant, vous pouvez vivre en moi maintenant.

Alors, il y a juste à écouter … j’avais besoin de voir, j’étais l’univers, j’étais venu m’incarner dans cette dimension, pour jouer, pour avoir du plaisir.

J’étais la conscience, et je pouvais accueillir,  comme nous pourrions accueillir des enfants, des émotions, les émotions étaient vivantes, elles avaient envie de vivre leur vie, elles avaient envie d’exister elles aussi, de s’exprimer.

J’avais besoin de comprendre, que je n’étais pas obligé de trier les émotions ou de juger les émotions, ni même de refuser les émotions. Elles étaient toutes mes enfants, elles avaient toutes envie de vivre.

J’avais besoin de besoin de voir, c’est la culture, notre société, qui a créé des croyances que certaines émotions n’étaient pas bien, où n’étaient pas valables. Comme si certaines personnes n’étaient pas bien, où n’était pas valable. Comme si certaines personnes n’avaient pas le droit de vivre.

J’avais besoin de voir que les émotions sont vivantes, elles peuvent être accueillies, plutôt que stocker.

J’avais besoin de voir que certains d’entre nous, enferment des émotions depuis longtemps, que nous pourrions enfermer quelqu’un dans une prison, à l’intérieur, et c’est à eux d’ouvrir les cages, de laisser tout se libérer, les émotions de tristesse, suite à des séparations amoureuses, Les émotions de deuil, si t’as des séparations physiques, toutes les émotions, laissez-les se libérer.

Dites avec moi :

J’ouvre toutes les portes de toutes mes prisons intérieures, que toutes les parties de moi se libèrent, et que je me libère du moi.

Dites avec moi :

Que ça se libère, du « Moi », que ça se libère du « Je », que la vie se libère, que la joie se libère, que l’amour se libère.

Présentez dans votre cœur, dans votre corps. Vous avez décidé, d’ouvrir les portes de toutes les prisons, vous avez décidé, la liberté, pour chaque partie, de ce qui semble être vous.

Ressentez que c’est ok d’avoir un « Je », d’avoir une identité, d’avoir un soi, mais que ce n’est pas une obligation. Il y a la possibilité par moments dans la vie, de laisser existence, prendre les commandes, les reines, de laisser existence décider à la place du « Je », essayez pour voir, ça peut être très fun.

J’avais besoin de voir,  il était possible de faire confiance à la vie, que la vie qui voyait tout de plus haut, depuis plus d’altitudes depuis 360 degré, depuis plusieurs niveaux de conscience. Il était possible de savoir s’abandonner à la vie, en écoutant l’intuition, la petite voix intérieure, en apprenant à aller dans des états modifiés de conscience.

Je laisse la vie décider à travers mon corps

J’avais besoin d’apprendre à laisser, l’être, mon inspiration, l’inspiration intérieur, décider.

Certains pourraient appeler ça l’intime conviction, ça vient du cœur, c’est un élan d’amour, et ça peut décider.

J’avais besoin de comprendre, comment la vie pouvait décider à travers ce corps, en sortant de la tête du « Je », de l’intellect, du « Moi », le cœur allait pouvoir décider, le corps allait pouvoir décider, le système émotionnel allait pouvoir décider, j’avais trois autres intelligences. Des intelligences différentes, qui pouvaient elles aussi avoir leur avis sur la question.

Restez quelques instant avec la musique, sur cette idée, que vous avez plusieurs intelligences en vous, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence du cœur corporel, et l’intelligence corporelle.

Je continue la lecture pour le groupe, sur ce deuxième chakra.

J’avais besoin de voir, que c’est la personne qui refuse certaines émotions, certaines jouissances, certains plaisirs.

J’avais besoin de comprendre que c’est l’éducation, des conditionnements, des programmes qui empêche le corps d’être naturel, de vivre des envies.

Ce texte est extrait de notre atelier « Atelier ANATMAN S4E42 Spiritualité ».

Pour vivre cette méditation guidée, Cliquez Ici !

Un essai gratuit de 2 semaines sur ANATMAN TV. Cliquez ICI !

Inscription gratuite à ANATMAN TV :

Inscrivez-vous ateliers d’éveil et de transformation du dimanche matin : (gratuit)

Le chant de l’être, l’émission du samedi après-midi pour connecter votre être :

Pour passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

Posez vos questions textes ici :

Un stage pour faire un saut quantique ?

Dialogue avec l’être :

Posez votre question directement à l’être en mode texte, cliquez ICI :

Pour s’inscrire et passer à l’antenne avec Zoom : (seulement avec votre voix)

S’abonner à la chaîne privée pour accéder aux rediffusions des ateliers d’éveil et de transformation avec musique :https://sebastiensocchard.systeme.io/ff1c4db0-0ddd3664

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :