« Pourquoi suis-je dépendante affective et ai-je peur de l’abandon avec mon partenaire ? »

How Can You Identify Emotional Dependence? - You are Mom

Retranscription d’une session de Clairvoyance. Si vous souhaitez participer et recevoir gratuitement une session, venez chaque samedi et dimanche à 20:00 sur la chaine YouTube de Sébastien Socchard / Brahmadev.

« Pourquoi suis-je dépendante affective et ai-je peur de l’abandon avec mon partenaire ?  »

La partie « dépendante affective » donc c’est ce que je disais. Si vous êtes identifié à l’ego, l’ego lui, il n’est pas dans le « je t’aime, je te rends libre ». L’ego, il est dans « je t’aime tu m’appartiens ». Si vous êtes dans un mode « je t’aime, tu m’appartiens » et « je suis aimée j’appartiens à l’autre ». Donc forcément vous créer de l’attachement, vous créer de la non-liberté et vous créer automatiquement de la souffrance. Et oui, et oui c’est mathématique en fait, si vous croyez que l’autre vous appartient … c’est l’ego qui souhaite posséder. L’ego pense qu’en possédant l’autre, il va sécuriser en fait son approvisionnement sexuel ou affectif. Tout ça c’est une grosse illusion. Et oui.

Donc ce n’est pas de l’amour. Osho en parlait très bien. L’amour c’est l’abandon à son cœur et l’abandon au cœur de l’autre. Et puis quand vous faites l’amour, c’est l’abandon au corps de l’autre. Donc ça nécessite quelqu’un qui a un haut niveau de conscience et qui est capable de s’intéresser à votre plaisir. Puisque l’idée c’est que vous vous abandonniez au corps de l’autre et que l’autre s’abandonne à votre corps. Il faut que ça marche dans les deux sens, sinon vous vous faites utiliser comme un objet et ce n’est pas de l’amour. Ça s’appelle du sexe.

Alors derrière, l’histoire de la dépendance affective, la vraie question c’est pourquoi je n’ai pas reçu suffisamment d’amour de mon papa et de ma maman ? Et pourquoi, je n’ai pas trouvé quelqu’un qui peut me donner suffisamment d’amour. Pourquoi ai-je ce manque en moi ? Et oui, il n’y a pas de dépendance affective à partir du moment où tu n’as plus de manque. La dépendance affective, elle vient d’un manque. D’un manque de quoi ? D’un manque de câlins et d’amour. Prenez câlin, c’est le moment on va faire un câlin, oh…. [Seb embrassant Ourson].

Alors, il y a Sébastien qui pose la question : « Pourquoi, ai-je toujours besoin de câlins ? » et la réponse est : « Plus vous réalisez le Soi, plus vous vous éveillez dans l’amour et le cœur, et plus vous avez besoin d’exprimer l’amour et le cœur. ». Et c’est une explosion de tendresse ce jour pour compenser toutes les difficultés de la vie, pour compenser toutes les violences et toutes les … tout ce qui se passe actuellement. On va activer la tendresse, l’amour en nous, voilà. Pour compenser, pour guérir quelque chose. Car en fait, si tous les gilets jaunes recevaient des gros câlins, on va faire des câlins aux gilets jaunes. Et puis le gouvernement discuterait, et puis on discuterait et puis ça finirait en gros câlins. Hum dans l’amour.  Pourquoi est-ce que je ne peux pas régler mes problèmes et mes conflits dans l’amour.  Hum ? Vous avez pensé à ça ? Est-ce que c’est parce que je suis identifié à l’égo ? Au personnage ? Est-ce que j’ai l’impression d’être une victime ou est-ce que je suis Dieu créateur ? Alors, voilà, prenez un câlin, un coussin, nous allons travailler sur la dépendance affective grâce à Jennifer.

Prenez un coussin, un oreiller, fermez les yeux, allongez-vous, mettez les oreillettes si possibles. Nous allons travailler sur la dépendance affective.

Faites une respiration. Voilà, faites un câlin à votre oreiller. L’important c’est de ne pas prendre un oreiller rêche, il faut prendre quelque chose de très doux. Oui, ne prenez pas quelque chose de non-doux. Il est extrêmement important de prendre quelque chose de très, très doux. Voilà. Prenez un oreiller très, très doux, le plus doux possible. Si vous n’avez pas de chose douce autour de vous, c’est que votre inconscient à envie de non-douceur. Mais l’Être a besoin de douceur. Eh oui.

Touchez la douceur sur votre joue, voilà. Câliner sur votre joue Didier, voilà faites un câlin comme ça. Tous ceux qui sont là dans le public et les autres, ressentez la douceur. Alors si vous avez un chéri ou une chérie, enlever lui tous ses vêtements au moins le haut et toucher son torse. Voilà, la peau c’est ce qu’il y a de mieux. Si vous avez un chéri, une chérie, faites un câlin mais torse nu, sinon ça ne marche pas. Voilà, ressentez cette douceur, ce côté soyeux.

Nous allons imaginer, parce qu’il faut qu’on règle la dépendance affective. Il y a le plaisir mais il y a aussi le côté un peu technique. Imaginez que vous faites un câlin à votre papa, hum.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 Je t’aime papa,

 Papa, je t’aime

Même si votre papa n’aime pas les câlins, ce n’est pas grave, là il ne peut pas bouger. Vous en profitez. Dans l’éthérique, vous prenez votre papa et vous lui faites un gros câlin. Même s’il a changé de monde. Même s’il est parti, ça ne change rien en fait. Faites le câlin que vous n’avez jamais eu. Oui car de nombreux papas n’ont jamais osé faire un câlin. Parce qu’il y a dans l’inconscient : « Si je fais un câlin, c’est sexuel, il y a fusion, confusion. »

Il y a une grosse confusion entre l’affection et la sexualité. Et c’est ça qui crée le manque d’affection et c’est ça qui fait que maman et papa ne vont pas pouvoir vous faire de câlins parce qu’il y a, justement, cette confusion. Or un câlin, de l’affection, n’est pas du tout sexuel. Ce n’est pas pareil, ce n’est pas la même énergie. Concentrez-vous dans votre cœur. Vous êtes dans votre cœur, vous prenez votre papa dans votre cœur. Imaginez, fermez les yeux, que vous êtes avec votre papa.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

  Je t’aime papa,

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

 Je t’aime,

 Je t’aime,

  Je t’aime papa,

 Je suis désolée,

Je suis désolée pour tout ce qu’il s’est passé,

 Je suis désolée,

 Pour tout ce que j’ai dit,

Pour tout ce que tu as dit,

Pour nos combats,

Pour nos conflits dans cette vie et dans toutes nos vies,

 Je suis désolé pour toutes nos incompréhensions,

 Je t’aime,

 Je suis désolée,

Pardonne-moi,

Je te pardonne tout,

Voilà, autorisez-vous à pleurer.  Laissez les émotions venir. Libérez, libérez, libérez. Plus vous allez libérer, plus vous allez avoir de la liberté émotionnelle.

Je m’autorise à pleurer,

 J’ai le droit de pleurer,

 J’ai le droit de me libérer,

 J’ai le droit d’aimer mon papa,

 J’ai le droit d’être aimé de mon papa,

 Je crée mille vies où mon papa me fait des câlins tout le temps,

J’aime mon papa,

 Je crée mille vies où mon papa est éveillé,

 Je reçois l’amour du père,

Gratitude de recevoir l’amour du père,

 J’accepte d’être un père,

J’accepte d’être un fils,

Et pour les filles

 J’accepte d’être une fille,

J’accepte d’être une mère

Voilà, restez à faire ce câlin à votre papa, même s’il ne vous a jamais fait de câlin. Il est temps maintenant de guérir, de ressentir ce que  fait un câlin avec son papa. Un câlin dans le cœur.

  Gratitude d’avoir un papa,

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

À tous mes papas,

 Je t’aime,

 Je t’aime,

 Je suis désolée,

Pardonne-moi,

 Je te pardonne tout,

 Merci 

Voilà nous allons faire une méditation dans les bras de papa. Nous allons rester quelques minutes dans cette énergie de guérison pour recevoir l’amour de papa. Imaginez que vous recevez par ce câlin l’amour de votre papa.

Une respiration ensemble, gonflez à bloc.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

  Gratitude d’avoir été créé,

 Gratitude pour mon incarnation humaine,

 Gratitude de vivre toutes les formes d’amour,

 J’accueille toutes les formes d’amour,

 Je suis la vie,

 Je suis l’amour,

 Je m’autorise à aimer mon papa,

 Je m’autorise à aimer ma maman,

 J’élimine la croyance que mon papa ne m’aime pas,

 Mon papa m’aime,

 Ma maman m’aime,

  J’accepte d’être humaine,

 J’accepte d’être aimée, d’aimer,

  J’élimine la croyance que mon partenaire va me quitter,

 Je suis autonome,

Je suis libre,

Je m’abandonne à la vie,

J’élimine la croyance que je contrôle quelque chose,

 J’élimine l’illusion du contrôle,

 J’active ma capacité à m’abandonner,

J’ai le droit d’être,

 J’ai le droit de m’abandonner,

 Je décide de m’abandonner à la vie,

À moi-même,

À la plus haute partie de moi,

Je fais confiance en la vie,

 Car je sais que la vie sait,

 Car je sais que je suis la vie,

 Je suis la vie qui se vit,

 Je m’autorise à vivre mes colères,

 J’ai le droit de vivre toutes les émotions,

 À toutes celles et à tous ceux qui m’ont trahie,

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

  Je t’aime,

 Je suis désolée,

 Pardonne-moi,

 Je te pardonne tout,

 Merci,

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

À tous mes papas qui m’ont trahie,

Qui m’ont violée,

Qui m’ont tuée,

Je suis désolée. Je vous pardonne tout,

 Je vous aime,

 Pardonnez-moi,

 Merci,

  Je suis la paix,

Je suis la compassion,

Je suis le pardon,

 À tous ceux et toutes celles qui m’ont fait du mal,

 Je vous pardonne tout,

Gratitude de pardonner,

Gratitude d’être pardonnée,

J’aime toutes les parties de moi,

 Merci à tous les papas

Alors on va faire maman maintenant. Imaginez que vous faites, avec moi, un câlin à votre maman.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

À toutes mes mamans,

 Je t’aime,

Je t’aime,

Je t’aime maman.

 Je t’aime,

 Je suis désolée,

 Pardonne-moi,

Je te pardonne tout

Une grande respiration à fond, retenez et tout doucement. Imaginez avec moi que vous faites un câlin à votre maman.

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

À toutes mes mamans, 

Je t’aime,

 Je suis désolée,

 Pardonne-moi,

 Je te pardonne tout,

 Gratitude d’avoir une maman,

 Gratitude d’être aimée par sa maman,

Faites un câlin à votre maman, ressentez tout ce qui se passe. Tenez un gros oreiller bien doux. Faites un gros, gros câlins. Laissez les pleurs se libérer, laissez la guérison s’effectuer. Vous pouvez faire des bisous. Même si votre maman, n’ose pas, n’accepte pas de faire des câlins et bien là vous pouvez faire des câlins.

 Maman je t’aime,

 Gratitude d’avoir une maman,

Gratitude d’être aimée par ma maman,

 Gratitude de recevoir la grâce de Marie maintenant,

 J’accepte d’être une maman,

J’accepte d’être une fille,

J’accepte d’être un fils,

 J’accepte tous les rôles,

J’accepte de ressentir chaque forme d’amour,

  Gratitude de guérir maintenant toutes mes cellules,

 Je guéris maintenant toutes mes relations à toutes mes mamans,

 Dans toutes mes vies,

 A toutes mes mamans,

 Je vous pardonne tout, 

Restez quelques instants dans les bras de votre maman. Restez dans votre cœur et ressentez. Prenez de grandes respirations, bloquez, ressentez en vous et expirez.

  J’ai le droit d’aimer ma maman,

 J’ai le droit d’être aimée par ma maman,

 J’élimine la croyance que ma maman ne m’aime pas,

 Ma maman m’aime, J’active la douceur en moi,

 Gratitude d’avoir une maman,

 Gratitude d’être aimée par ma maman

Voilà merci pour cette belle question qui aide tout le monde.

Commander les livres de Brahmadev

Pour recevoir les versions d’évaluation des livres de Brahmadev, cliquez sur ce lien

Leave a Reply

%d bloggers like this: