« Pourquoi j’ai l’impression que, plus je vais vers la conscience éclairée, plus je suis attachée à mon chaos et je ne m’autorise pas la lumière ? »

Spiritual Enlightenment and The Quest For Ultimate Truth | LiveReal.com

Retranscription d’une session de Clairvoyance. Si vous souhaitez participer et recevoir gratuitement une session, venez chaque samedi et dimanche à 20:00 sur la chaine YouTube de Sébastien Socchard / Brahmadev.

« Pourquoi j’ai l’impression que, plus je vais vers la conscience éclairée, plus je suis attachée à mon chaos et je ne m’autorise pas la lumière ? »

Séb : « C’est quoi le chaos pour toi ? »

N : « Quand je dis le chaos, ce sont toutes les blessures, toutes les expériences chaotiques en fait. Plus je capte tout, plus je me mets dans des situations de déni, d’autodestruction, c’est très frustrant en fait. »

Réponse : La question derrière ta question c’est : « pourquoi je suis attachée à mon personnage malheureux ? Et qui est attaché à son personnage malheureux ? » C’est le personnage lui-même. C’est-à-dire que, c’est comme  si tu n’avais pas de problèmes, tu n’existais pas. Ça, c’est vraiment une vision, une perspective du personnage. C’est-à-dire que le personnage se dit, bon, alors, si j’ai plus mal là, si je ne suis plus malade, qui suis-je en fait. C’est-à-dire, qu’il s’est construit sur l’ensemble du chaos, et de ce qui ne marche pas. C’est parce que derrière, en fait il y a la croyance que pour être aimé, il faut avoir des problèmes, c’est Calimero en fait, c’est un copié-collé Calimero, peut-être à cause du dessin animé ou des parents. Il faut virer ça, parce que ce n’est pas une vie, déjà, et puis c’est un personnage drôle, mais on peut en sortir. Très simplement, ça se construit comme ça, c’est comme un programme informatique. Un, j’ai manqué d’amour dans mon enfance. Deux, j’ai compris quand j’étais enfant, si j’étais malheureux j’allais recevoir l’amour des autres et de mes parents. Du coup, l’inconscient il s’est dit, je vais être malheureux, je vais faire plein de trucs, genre plein de problèmes, comme ça tout le monde s’occupera de moi. Voilà, ça s’est construit comme ça. C’est assez fréquent.

Alors, on va dire des affirmations pour changer le système. Il est possible de vivre différemment et de comprendre que tu peux être aimée pour ce que tu es. Et tu n’as pas du tout besoin d’avoir des malheurs pour être aimée en fait. Tu peux très bien être aimée pour ce que tu es.

N : « Le pire, c’est que je suis lucide, je vois tout ça, tout ça je le capte, et j’ai envie d’être libre, et heureuse de vivre, et pas la dedans en fait. C’est ça qui est bizarre. »

C’est normal, ne t’inquiète pas. C’est parce qu’en fait, il y a deux choses en toi, il y a le personnage, et là tu as déjà bien étudié ton personnage, c’est déjà vachement bien d’être lucide sur ça, c’est assez rare, et c’est super, et plus tu vas aller sur le chemin de conscience, et plus tu seras lucide, mais ça ne suffit pas. C’est comme si tu disais, j’ai une épine dans le pied, mais je ne sais pas comment l’enlever, donc du coup ça n’avance pas. Comment ça se résout ? Par la compréhension qu’il y a deux choses en toi. Il y a le personnage avec toute sa configuration, il n’y a pas de culpabilité à avoir sur cette configuration et puis il y a l’être. Mais pour changer le personnage il faut sortir du personnage, s’identifier à l’être, partir en état modifié de conscience, méditer et par exemple dire des affirmations. Moi c’est ma technique. Il y a d’autres techniques, ce sont des techniques d’auto hypnose en fait, ce sont des techniques de sophrologie, des techniques de mantras, d’affirmations de soi et  de claire voyance.

Tu suis les ateliers depuis longtemps ?

N : « Depuis très longtemps, parce qu’en fait je suis guérisseuse moi-même. »

Tu sens les énergies alors ?

N : « Je sens beaucoup de choses, c’est ça qui est complètement fou. C’est comme si je ne m’autorisais pas ma propre lumière. »

C’est vrai que les docteurs peuvent être malades, et savoir qu’ils sont malades sans savoir comment se soigner, ça arrive très fréquemment que les thérapeutes connaissent leur problème et puis ils ont besoin de collègues. C’est plus facile de voir la paille dans l’œil de l’autre que chez soi. C’est normal.

Alors, on va dire des affirmations pour bien méditer. Tout ça arrive parce qu’il n’y a pas assez de méditation en fait. Tu médites souvent ?

N : « Oui ça m’arrive. Plutôt des hypnoses, ça m’arrive de faire des méditations le soir avant de m’endormir, parce que c’est un moment où je suis plutôt calme. Je pense qu’il y a beaucoup de ruminations mentales. »

Est-ce qu’il n’y a plus de pensées, ou est ce qu’il y a encore des pensées ?

N : « Ca dépend, des fois j’arrive vraiment à lâcher prise, et des fois pas vraiment. »

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 Je suis la présence,

Je suis la conscience,

Je suis l’être universel,

Je ne suis pas les pensées,

Je ne sais pas,

Je ne sais pas,

 Je ne sais pas,

Je n’ai pas besoin de savoir  pour être,

Car je suis déjà,

Car la plus haute partie de moi sait déjà tout,

 J’accepte de m’abandonner à la plus haute partie de moi,

 Je m’abandonne à l’intelligence en moi,

 Je ne suis coupable de rien,

Je me pardonne tout,

N : « Oui j’ai du mal avec le pardon. »

On ne parle pas en état modifié de conscience pour dire des phrases comme ça. Dis, je retire ce que je viens de dire. Parce que tu es en état modifié de conscience, donc si tu commences à mettre des lignes de codes comme ça, ça ne va pas du tout. Parce que en fait, comme tu es un être divin et que tu es la conscience, tout ce que tu dis deviens vrai, tu comprends ? Même dans la vie de tous les jours. Mais là on est en état modifié de conscience donc c’est encore plus efficace, il n’y a pas besoin d’en rajouter.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Je neutralise mon système d’auto- sabotage,

Je ne suis pas la personne,

 Je suis l’observatrice,

Je suis maintenant au centre de la galaxie,

Gratitude de recevoir la grâce de Métatron,

Je crée mille vies ou je suis une yogi,

 Ou je médite toute la journée,

Et je récupère maintenant,

Toutes mes capacités de méditation,

Je m’en rappelle dans cette vie,

Gratitude d’avoir des facilités à méditer maintenant,

 Je médite tous les jours,

Quand je me réveille et quand je m’endors.

En fait, comme tu as déjà des capacités de compréhension, l’intelligence infinie, de clair- savoir, est un petit peu déjà en toi avec tes travaux énergétiques, il est très important de te désidentifier de la personne. Avoir le diagnostic ça ne suffit pas, il faut avoir aussi prendre le médicament. Là, le médicament ce sont des affirmations. C’est vraiment la méditation la clé, qui va te permettre de créer de l’espace entre toi, le vrai toi qui sait déjà tout et le personnage. Et c’est seulement quand tu es identifiée au personnage qu’il y a la colère, le stress, la peur et qu’il y a tout le système de victimisation que tu as vu et dont on a parlé. Alors, on va se faire le pardon aussi.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Dans cette vie et dans toutes mes vies,

Je me pardonne tout,

Imaginez que vous parlez à vous dans toutes les vies. Répétez avec moi en vous adressant à vous-même :

 Je t’aime,

 Comme si vous étiez actrice.

Je t’aime.

On sent dans la voix que c’est un amour assez vache. Il faudrait que ce soit du vrai. Je t’aime. C’est toujours raide, il y a une colère, une raideur, une dureté. Pourquoi tu es aussi dure avec toi-même ?

N : « Je ne sais pas. »

Alors on va dire quand même :

 Je t’aime.

Fais comme si tu le disais à ton amoureux. Je t’aime. Il faut un coussin, tu peux prendre un coussin. Des coussins, des oreillers. On va y aller avec le touché, ça va être plus facile. On va sortir du mental et on va aller dans le tactile. Donc chacun prend un coussin. Faites des bisous. Imaginez que ce coussin, cet oreiller c’est vous. Faites un gros câlin à vous-même. C’est le câlin du siècle, le câlin que vous avez toujours voulu recevoir.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

J’active la tendresse en moi,

Je suis la tendresse.

Faites des bisous. Faites un câlin. Ça s’appelle la calino thérapie. A partir du moment où vous faites des câlins, vous générez de l’ocytocine et de la sérotonine, votre système inconscient reçoit le message : je suis aimé et j’aime. Et donc, c’est très guérisseur. Fais le câlin à l’oreiller et dis avec moi.

Dans cette vie et dans toutes mes vies,

Je t’aime,

Je t’aime,

Et maintenant en chuchotant,

Je t’aime,

Je t’aime,

Je t’aime,

 Je te pardonne tout,

Tu n’as rien fait de mal,

Tu es innocente,

J’ai le droit de faire des erreurs,

Les erreurs ne sont pas des erreurs,

Les erreurs sont des expériences,

 Je réalise maintenant,

 C’est moi qui crée ma réalité,

Je réalise maintenant,

 Ma vie est une projection de mon intériorité,

Mon monde est une projection de mon intériorité,

 J’active la douceur en moi

Quand la douceur est activée à l’intérieur de toi, d’où l’intérêt des câlins et bien ça va se matérialiser dans ton monde. Parce que c’est important aussi que tu matérialises un chéri qui soit très doux et des choses très douces dans ta vie. Parce que là avec la vibration dure tu risques de créer des trucs durs dans ta vie.

N : « Oui j’ai attiré une expérience difficile. »

Il y a la compréhension que le cerveau reçoit des fréquences de pensées, de 20 à1000 et les fréquences qui sont dans les 1000 sont les fréquences d’unité, d’amour, de joie et les fréquences qui sont tout en bas sont des fréquences de culpabilité, elles sont dans les alentours de 20. Donc, le cerveau est une antenne qui capte les fréquences, de la même façon que les yeux vont capter de la lumière et les oreilles des sons. Donc quand vous avez compris ça, je vais vous faire un petit tableau avec toutes les fréquences, issues des recherches de David Hawkins, qui a écrit le livre Pouvoir contre force, un livre génial, un américain éveillé, donc si vous vibrez à 20 bz, vous allez manifester dans votre réalité des choses très basses, si vous vibrez culpabilité, vous allez générer de la culpabilité et tout faire pour être coupable tout le temps, si vous gênerez de l’unité ou de l’amour, vous allez générer de l’unité et de l’amour. C’est comme des fréquences, c’est comme la radio. Si vous activez radio joie et bonheur et bien c’est joie et bonheur qui va être dans votre vie. C’est vous qui décidez, du point de vue de l’univers ça ne fait ni chaud ni froid pour lui, il s’en fiche complétement l’univers puisque pour lui le divin c’est vous, Dieu sur terre, donc il fait tout ce que vous voulez l’univers. Il vous reconnait en tant que lui-même, l’univers évidemment, c’est logique. Imaginez que vous êtes l’univers, vous êtes la conscience universelle, vous êtes la conscience infinie, quand vous vous regardez, qu’est-ce que vous voyez d’après vous ? L’univers se voit lui-même.

Tout ce que vous dites, c’est pris pour argent comptant. Il y a un mécanisme conscient, inconscient, il y a toute la psychée humaine, tout un tas de systèmes, qui permet de générer votre réalité. Comment ça marche ? Quand vous émettez une fréquence par exemple de peur, l’univers se dit : elle a peur de ça, ça veut dire qu’elle voudrait ça. Et hop, ça va se générer, c’est pour ça que c’est important d’être toujours aligné, sur la foi, l’amour et ce que vous voulez, le positif dans votre vie, plutôt que d’être aligné vers le négatif. Si vous êtes aligné vers le négatif, vous allez générer du négatif, le négatif va raisonner en négatif et va apporter encore plus de négatif. Et ça va être de plus en plus négatif jusqu’à la mort de l’égo en général. En fait, le négatif qui va vers le négatif, ça fait soit un burn out, soit la mort de l’égo. C’est-à-dire que l’égo dit, comme Eckhart Tolle l’a raconté, l’ego à un moment il dit : je ne peux plus vivre avec cette personne. C’était rigolo d’ailleurs comment il raconte son éveil. Il a écrit le pouvoir de l’instant présent. Il ne pouvait plus vivre avec lui-même. Il pouvait plus vivre avec lui-même l’ego d’Eckhart Tolle, et puis tout a pété. Ça c’est la voie quand vous alimentez le négatif. Vous n’êtes pas obligé d’avoir ce « crac » de l’ego, c’est une voie comme une autre. Vous pouvez aussi progressivement, et c’est ce qu’on fait, aller vers le positif, toujours plus de positif et tranquillement détricoter tous les conditionnements en disant les affirmations, et retirer tout ce qui ne sert à rien. Et surtout se pardonner à soi, dans ton cas. Il y a beaucoup d’auto jugement, d’auto culpabilité qui ne sert franchement à rien, parce qu’il n’y a que toi dans l’univers. Il n’y a que toi qui te juge, et donc, ça se résout par le pardon à soi et la compassion. L’effet secondaire, c’est que tu vas être aussi dans la compassion et le pardon pour tous les autres dans ta vie. Et quand tu actives l’amour et la douceur en toi, tu vas générer un chéri doux qui va t’aimer pour ce que tu es. C’est mathématique. C’est génial car tu comprends tout grâce à ton supra mental. Comme quoi on peut avoir la capacité de tout comprendre, mais sans être capable de faire, et faire, c’est autre chose. Faire, il y a un côté technique, c’est pour ça qu’il y a des pratiques. Nous, notre pratique, quand vous faites ça tous les dimanches, je peux vous garantir que vous changez de vie. C’est bien quand vous pouvez en faire toute la semaine des méditations, mais déjà, si vous pouvez faire 3 heures le dimanche matin plus l’atelier, c’est  beaucoup plus que 99 pourcent de la planète. La plupart des gens ne font pas tout ça. C’est déjà beaucoup. Vous avez déjà largement de quoi évoluer à vitesse grand V avec ce que nous faisons, en plus c’est gratuit.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Gratitude d’activer dans ma vie,

 Des amis,

 Des chéris pour faire plein de câlins,

J’élimine la confusion entre câlin et sexe,

J’élimine la confusion entre sexe et affection,

Je m’autorise les câlins,

Je m’autorise l’affection.

Car dans l’inconscient collectif, il y a une grosse confusion entre le sexe, l’affection, les câlins, tout ça s’est mis dans le même sac, hors ce sont des fréquences différentes. Et ce dont l’homme et la femme ont le plus besoin ce sont avant tout des câlins, de l’affection, de l’amour. Le sexe c’est vraiment un truc après, qui arrive après quand les corps se plaisent, mais les gens confondent tout. Ce qui est important, c’est que vous vous autorisiez à faire beaucoup de câlins. C’est ce qu’on fait, nous ici en stage. Autorisez-vous à faire des câlins, ça va pour toi activer la tendresse. La tendresse s’active quand vous vous entrainez à être tendre, c’est-à-dire quand vous développez votre capacité de tendresse. Et donc, elle se développe tout simplement en faisant des câlins.

Tous ensembles :

Gratitude d’être dans un

groupe magnifique.

En fait, tu es très fun, en fait l’intelligence infinie qui est en toi, avec tes capacités supra mentales, te permet de voir comment la vie est drôle. Et ça, c’est un avantage énorme. Du coup, le fond de ton énergie, c’est beaucoup de joie et de fun, et c’est ça que tu apportes au groupe. Tu es très rigolote.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 J’active en moi toutes mes capacités de drôleries,

J’active le clown en moi,

Je m’autorise à rire,

Je m’autorise à faire des blagues,

Gratitude de rigoler.

 En fait, chacun, nous avons des vibrations, des fréquences et chacun nous émettons ce que nous sommes, donc l’idée, c’est d’assumer et d’accepter d’être soi, parce que chacun a des trucs super, et plus vous allez être vous-même, plus vous allez apporter quelque chose au monde car vous êtes venu pour cela. Vous n’êtes pas du tout venu pour copier quelqu’un d’autre. D’ailleurs, je ne sais plus qui disait, soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris. C’est une citation que j’ai mis dans un de mes livres.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

Je suis l’original,

Je m’autorise à être moi-même,

 J’assume tout ce que je suis.

C’est Oscar Wilde qui a fait cette citation. Il avait beaucoup d’humour.  Je t’encourage à le lire, il y a des similitudes avec toi.

Je m’autorise à dire tout maintenant,

 Je neutralise mon système d’auto-sabotage,

J’arrête de dire des bêtises.

Ca va vite, mais à chaque fois que vous dites des choses négatives, l’inconscient, lui il croit que c’est vrai. Alors pendant notre pratique, il ne faut surtout pas dire de choses négatives, des choses positives.

Commander les livres de Brahmadev

Pour recevoir les versions d’évaluation des livres de Brahmadev, cliquez sur ce lien

Leave a Reply

%d bloggers like this: