« Pourquoi j’attire à moi des patrons, et surtout des patronnes qui sont cassantes ? »

Inner World Outer World

Retranscription d’une session de Clairvoyance. Si vous souhaitez participer et recevoir une session, venez chaque samedi et dimanche à 20:00 sur la chaine YouTube de Sébastien Socchard / Brahmadev.

« Pourquoi j’attire à moi des patrons, et surtout des patronnes qui sont cassantes ? »

Réponse : La question derrière ta question c’est : « Pourquoi j’ai la blessure de l’humiliation ? ». Et donc, ceux qui ont la blessure de l’humiliation, vont générer dans leur réalité,  des circonstances, des événements, des scènes pour pouvoir revivre en fait la blessure d’humiliation, jusqu’à ce que tu dises « non », jusqu’à ce que tu augmentes l’amour en toi, jusqu’à ce que tu libères, et guérisses ce trauma. Alors on va faire une respiration, et on relâche.

Comment tu te sens dans ton corps physique maintenant ?

V : là, j’ai mon cœur qui bat. Voilà.

Séb : c’est normal. C’est autorisé de pleurer, de laisser les émotions couler.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

J’accepte d’être humaine,

 Je m’autorise à être humaine,

 J’ai le droit de pleurer,

 J’élimine la croyance que pleurer ce n’est pas bien,

 Je me fous de ce que les autres pensent de moi,

 Gratitude pour ma libération

La question cachée derrière la question dans l’inconscient, c’est finalement « pourquoi j’avais des parents castrateurs qui m’humiliaient ? » Réponse : parce qu’eux-mêmes avaient été castrés, humiliés. C’est comme une chaine intergénérationnelle, où sans s’en rendre compte, il y a une confusion entre l’amour et des comportements.

Nous allons libérer tout ça. Une respiration, et on relâche. Nous allons prendre papa dans ses bras, encore une fois. On fait des bisous.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

À tous mes papas,

 Et à ce papa dans cette vie,

 Je t’aime,

 Je suis désolée,

  Pardonne-moi,

 Je te pardonne tout,

 Je réalise maintenant,

 Que tu n’es pas ton égo,

Gratitude de pardonner,

 Gratitude d’avoir un papa

Séb : Comment tu te sens dans ton corps ?

V : là, c’est comme si j’avais un tourbillon en moi

Séb : c’est super. Laisse faire. Nous allons prendre maman maintenant dans les bras. Fais des bisous à maman. Une respiration et on relâche. Chacun visualise sa maman et dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 Je m’abandonne à mon corps physique,

 Dans cette vie et dans toutes mes vies,

 À toutes mes mamans,

 Je t’aime,

 Je suis désolée,

 Pardonnes moi,

 Je te pardonne tout, 

Je refuse toute forme d’abus,

Je suis ma propre autorité

Séb : Comment tu te sens dans ton corps ?

V : j’ai chaud, j’ai toujours le tourbillon, et je me sens comme une guerrière.

Séb : c’est super. Une respiration. Comme une guerrière. C’est bien ça, une respiration. Dites avec moi :

 J’active la guerrière en moi,

Je suis une guerrière,

 J’active la paix en moi,

 Gratitude de trouver la paix,

 J’élimine la croyance que je dois me battre tout le temps

En fait, je ressens quelque chose chez toi qui aime bien se battre en fait. Et, c’est pour ça que tu as créé des patronnes avec de fortes personnalités, blessantes pour pouvoir te battre. C’est le plaisir du combat. Y a un truc en toi qui a envie de fighter, y a un truc qui…

V : Je reste bête là, car je vais la peur au ventre au boulot.

Séb : y a les deux. Y a une partie qui aime bien combattre, et une espèce de revanche. Envie de revanche. On va faire une respiration, et on relâche.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 J’élimine mon programme de revanche,

 Je suis moi à chaque instant

Séb : Actuellement, tu as une patronne ou un patron ?

V : une patronne

Séb : il faut qu’on fasse Oponopono avec elle. C’est quoi son prénom ?

V : Pascale.

Séb: Pour tous les auditeurs, auditrices, vous pouvez trouver quelqu’un avec qui vous avez des conflits, ou, avec qui vous vous sentez mal, ok ? Dites avec moi, visualisez la personne. Dites avec moi :

A Pascale ma patronne,

 Je t’aime,

 Je t’aime,

 Je suis désolée pour tout ce qui s’est passé,

 Je suis désolée pour tout ce que je t’ai dit,

 Pour tout ce que tu m’as dit,

 Pardonne-moi,

 Je te pardonne tout

A chaque fois qu’il y a un conflit avec ta patronne, il faut faire Oponopono, le plus vite possible. Après le conflit, après l’altercation, ou après le problème. Et aussi, tous les matins, avant d’aller au travail, et aussi, en partant du travail, tous les soirs. C’est-à-dire qu’avec toutes les personnes avec qui vous avez des conflits, vous pouvez dire « Je t’aime, je suis désolé, pardonne-moi, je te pardonne tout, merci ». Ok ?  En visualisant, jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’émotions. Le mieux, c’est de le faire en état modifié de conscience, le dimanche matin par exemple ok ? Par exemple, ce qui est important, c’est de guérir la relation qui est en toi, entre toi et ta patronne. Ce qui se passe avec toi et toi-même. En fait, plus tu vas te désidentifier de la personne, plus tu vas réaliser que le Soi est éveillé. Plus tu vas comprendre que, c’est toi qui as créé cette patronne en fait, tu vois ? Et cette patronne, c’est elle qui t’a créé aussi. C’est-à-dire que toutes les deux vous vous êtes dit « ah on va jouer à ça ». Y en a qui joue aux échecs, et bah non vous avez décidé de faire ça. Et tous les matins, en vous réveillant, l’âme du monde, ou vos âmes ont préparé des choses sur le travail et l’objectif, c’est « bah comment va se passer la journée ? », tu vois ? Est-ce qu’on va encore s’engueuler ? Est-ce que je vais encore essayer de l’humilier ? Est-ce que je vais assez m’aimer pour aller dans le cœur, et la compassion ? Est-ce que je vais lui pardonner ? Tu vois ? Tout ça c’est un travail, alors. Ce n’est pas par hasard. Et, si tu changes de travail, ça va revenir de toute façon, c’est …

V : c’est pour ça que je me suis dit, qu’il faut que je comprenne ce qui se passe.

Séb : ça ne sert à rien que tu changes de travail. Ça ne veut pas dire que tu es coupable ou responsable de quoique ce soit.

V: c’est récurrent.

Séb : Et oui, c’est récurrent, je ne dis pas que tu es coupable ou responsable de quoi que ce soit. Je dis qu’il y a un programme à l’intérieur de toi, qui te fait vivre cette expérience, parce qu’il y a quelque chose à comprendre. Alors, on va faire une respiration. On va voir ce qu’il y a comprendre. Alors, en numéro 1 comme je disais tout à l’heure, c’est « s’aimer plus ». C’est-à-dire que plus tu vas t’aimer, plus tu vas refuser les abus, les prises de pouvoir, les manipulations, les pervers narcissiques, tu vois.

Dites avec moi en prenant une profonde respiration entre chaque phrase :

 Je suis ma propre autorité,

 Je refuse qu’on me parle mal,

 Être salariée ne signifie pas dire oui à tout,

  J’active en moi un système d’intégrité,

 Qui me protège de tout abus,

 Je refuse toute forme d’abus,

Je refuse toute forme d’humiliation

Séb : Comment tu te sens actuellement ? Dans ton corps ?

V : je ressens toujours la guerrière

Séb : c’est bien. Mais, elle est nécessaire pour dire les affirmations. C’est très bien. C’est super. C’est la guerrière qui est là pour dire les affirmations tu vois ? Pour se sortir de cette situation. Alors dis avec moi :

 Je suis mon territoire,

 Je suis reine dans mon royaume,

 Je refuse toute forme de manipulation,

 Je refuse toute forme d’humiliation,

 Je suis invincible maintenant,

 Je ne prends rien personnellement,

 Je réalise maintenant,

 Je ne suis pas les pensées,

Je ne suis pas la personne,

Je suis la Conscience. 

 Je réalise maintenant que les autres ne me parlent pas,

 Je réalise qu’ils parlent à eux-mêmes

Il est important de comprendre que les personnes qui sont dominantes ou castratrices, ou dominatrices reproduisent un schéma dont ils ont hérité, et qui est une copie, en fait de leur maman typiquement pour ta patronne, qui projette sur toi ses traumas. Et, l’attitude à avoir est de se désidentifier de l’égo, de ta personne, et d’être complétement stoïque, et de ne pas te sentir concernée, et de faire comme si elle parlait à elle-même. Ça va tomber dans le vide. Je ne sais pas si tu as lu Les Accords Toltèques ? On garde les yeux fermés. Je recommande cette lecture magnifique, il est écrit « ne prenez rien personnellement ». Alors, c’est très important, mais je vais expliquer pourquoi, il n’explique pas pourquoi dans son livre. Alors, il ne faut pas prendre les choses personnellement, parce que les gens ne vous parlent pas. Ils parlent à eux-mêmes. Et vous, jusqu’à l’éveil, jusqu’à la réalisation de Soi, vous parlez à vous-même d’ailleurs. En fait, la question c’est « Qui parle ? »

Si vous êtes identifié au personnage, c’est le personnage qui parle, ok ? Le vrai vous est pendant que le personnage, il parle en fait. Et, plus vous allez vous désidentifiez, plus vous allez vous aligner avec l’Etre, la Conscience, la Présence et moins vous allez être en mode personnage. Donc, toi, plus tu vas t’éveiller, plus tu vas être puissante et forte. Et, tu peux même rigoler, tu vois. Si elle te dit des choses méchantes ou qu’elle essaye de te manipuler ou qu’elle essaye de t’humilier, tu peux rigoler. Le rire ça peut tout casser. Et, elle va sentir que ça ne marche plus tu comprends. J’aimerais bien avoir les retours de ce que l’on fait là après. Par Messenger, après tu peux me dire « elle a essayé de m’humilier, elle a dit un truc méchant, et j’ai juste rigolé. Je ne me suis pas sentie concernée », tu vois ? C’est vraiment cette attitude-là à avoir. Et, quelle est la conséquence de cela, elle va arrêter tout simplement, car elle verra que cela ne marche pas. Quelque part, elle se nourrit de ton émotionnel. Des fois, les personnes qui sont comme ça, sont plus ou moins incorporés par des sortes d’entités qui se nourrissent des émotions de l’autre. C’est-à-dire, qu’en fait elle se nourrit de ton émotion. L’image que je reçois, c’est l’image des fourmis qui prennent le lait des pucerons. Toi, t’es le puceron avec le lait. Et elle, c’est la fourmi. En fait, elle te met dans une situation où tu vas vivre un émotionnel. Et, c’est parfait, au niveau de l’âme, toi, si tu vis ça c’est pour résoudre quelque chose aussi. Mais quelque part, si ça dure longtemps, c’est juste qu’elle se nourrit de toi en fait. Donc, là avec les affirmations on coupe tout.

V : oui cela va bientôt faire 2 heures.

Séb : et, c’est important de terminer cela parce qu’en fait, voilà. Alors, on va faire une respiration et on relâche. Comment tu te sens dans ton corps ?

V : plus droite.

Séb : ah ça, c’est bien.

On va faire une respiration et on relâche. Voilà, là on a bien travaillé en fait. En fait, toute la cause de tout ça, c’est juste un manque d’amour de toi. Tu vois, par exemple, si je vais dans une entreprise, et que je tombe sur quelqu’un comme ça, au niveau magnétique, elle va sentir qu’il ne vaut mieux pas. Et en fait, en fonction de ton attitude, tu peux aussi faire miroir pour que l’autre voit, en fait que, certains comportements ne sont pas appropriés. Ce n’est pas parce que tu es salariée, que tu dois subir des petits chefs, qui sont sur terre, tu comprends ? Voilà, il y a beaucoup de gens qui profitent de leurs petits pouvoirs. Ce sont justes des gens qui sont identifiés à l’égo, au personnage. Avec ce qu’on a dit comme affirmation, il est possible que tu décides de changer de travail, et de prendre quelqu’un qui ne soit pas dans cet état d’esprit, tu vois ? À un moment, …

V : A condition que je travaille sur ça, j’ai compris.

Séb : oui. A un moment tu diras « ça suffit, ça ne m’intéresse plus, j’ai passé l’âge », tu vois ? À un moment, tu comprendras que ce qui compte ce sont les conditions de travail, et t’entourer avec des personnes qui vous aiment. Il est tout à fait possible de créer dans votre réalité, et bien des personnes qui vous aiment au travail, dans la fraternité avec quelque chose de chouette.

Merci, gratitude. A bientôt. Merci, merci pour ta belle question.

Commander les livres de Brahmadev

Pour recevoir les versions d’évaluation des livres de Brahmadev, cliquez sur ce lien

Leave a Reply

%d bloggers like this: